Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 42
Invisible : 0
Total : 46
· doux18 · Soliste · Chlamys · walikan
13159 membres inscrits

Montréal: 18 août 09:30:02
Paris: 18 août 15:30:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Visages croisés : Le chef d'orchestre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Authilie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2016
Dernière connexion
3 juillet
  Publié: 16 avr 2017 à 21:33 Citer     Aller en bas de page

Le chef d'orchestre


Son petit costume anthracite
Serré contre son corps palpite,
Il sonde l'abîme profond
De notes qui tournent en rond
Et qu'il effleure de sa manche
Quand gracieusement il se penche.
Du fond de son regard navré,
Il revoit le printemps léger,
Les fantômes de pacotille,
Le ciel d'azur qui s'enguenille.
Puis il semble grandir un peu,
Quand s'ouvre l'épais rideau bleu,
Et c'est le front teinté d'audace
Que d'un doigt tendu, il menace.
L'air vibre et meurt en un instant ;
Faites silence, braves gens !
Equilibriste ou trapéziste,
Il nous entraîne sur la piste.
Alors qu'on ne l'attendait pas
Il élève bien haut les bras,
Et de son geste magnifique,
Jaillit la musique magique.

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
210 poèmes Liste
4353 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
16 août
  Publié: 17 avr 2017 à 03:41 Citer     Aller en bas de page

On s'imagine bien être dans la peau de ce personnage
Montre le nous maintenant s'agiter à en être en nage

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
13 février
  Publié: 17 avr 2017 à 06:27 Citer     Aller en bas de page

Joli prélude. ... j'entendais le brouhaha des chuchotements et soudain le silence qui s'étire jusqu'au bout de sa baguette avant qu'il ne l'agite et que les notes jaillissent...

J'ai vraiment apprécié. ... Merci

Amicalement
V

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
5036 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
10 août
  Publié: 17 avr 2017 à 10:38 Citer     Aller en bas de page




Yvon

  YD
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
172 poèmes Liste
4386 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 août
  Publié: 18 avr 2017 à 09:47 Citer     Aller en bas de page

Musica Maestro ! l'amoureux de musique que je suis ne peut qu'approuver.
Allegro, et pas moderato...

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
2730 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
14 août
  Publié: 21 avr 2017 à 01:13 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Authilie,
Au début, j'imagine un petit bonhomme sans réelle grace.
Puis quand le rideau s'ouvre on sent l'âme du chef d'orchestre pointer.
J'ai aimé cette évolution dans la description
Cidnos

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 419
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0257] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.