Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 334
Invisible : 0
Total : 336
· LA REINE DES GLACES · gingembre
12947 membres inscrits

Montréal: 24 nov 06:06:20
Paris: 24 nov 12:06:20
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Si Près De moi-même. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
849 poèmes Liste
5309 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 20 avr à 12:48 Citer     Aller en bas de page

Je me sens si près d'être loin
De l'orée du bout du chemin
Qui reste de mémoire oubliée
Sur la table des matières usitées
Lorsque le chat traverse le chas
De l'aiguillage du dernier "moâ".

Je m'entreprends du temps perdu
À changer l'existence de ma vue
D'un plaisant tintement allemand
Allumant le miroir du printemps
Où raisonne le sérieux du risible
Qui perdure au centre de la cible.

Je m'étonne de chercher à savoir
Si le sens du reflet est à voir
De l'espace que l'idée est image
Que d'obstacles je franchirais en nage
Écoutant l'air de rien à vouer
Une certaine mélancolie d'années.

Je nais pour mesurer le temps
Si femme me retient de l'avant
Du brillant qui s'étend des rivières
Où je plonge d'yeux de lumière
Pour détendre l'horizon irisé
De rire où seul ami donné.

Je m'écris le silence est ciel
Croyant croiser l'irrationnel
Du jeudi à la main enchantée
Tout semble à peine prononcé
Le poète las descend des cendres
Au sourire que le vent peut fendre.

Hubix.

 
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
579 poèmes Liste
3379 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
24 novembre
  Publié: 20 avr à 14:20 Citer     Aller en bas de page

On Jeee cyprès du texte...

 
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
639 poèmes Liste
14133 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 20 avr à 18:55 Citer     Aller en bas de page



J' intercepte un sourire tendre. C' est le vent qui me l' a emmene'



Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
3094 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 21 avr à 01:26
Modifié:  21 avr à 01:32 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Hubix,
Etre si près de soi même c'est le meilleure moyen de ne pas se perdre de vue !
Très bel exercice de style que j'ai relu plusieurs fois pour en comprendre toutes les subtilités. Mais ai je vraiment tout compris ?
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
12869 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 21 avr à 11:17 Citer     Aller en bas de page

très bel ecris

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
849 poèmes Liste
5309 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 23 avr à 06:49 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous...

ODIN, joueur invétéré!... il y a peut-être plus de hêtre dans ce poème que tu l'imagine... puis que le temps joue toujours contre tous les êtres, même de bois...

Lilia, oui, je suis souvent à sourire, lorsque je me regarde vieillir, parce que rien ne semble véritablement changer, je reste toujours à me ressembler... et le vent d'été, celui que j'aime, n'étant pas encore là, je l'attends avec impatience...

Pichardin, c'est le temps qui nous consume, celui qui nous atteint bien malgré nous, dont je parle, mais en même temps, vieillir nous empli d'un peu de sagesse et d'abnégation, l'optimisme l'emporte toujours sur le spleen...

mido, juste merci...

Amicalement vôtre...

Hubix.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 243
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0366] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.