Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 24
Invisible : 0
Total : 24
13246 membres inscrits

Montréal: 3 déc 18:09:30
Paris: 4 déc 00:09:30
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Rébellion stellaire Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 23 avr 2017 à 10:57 Citer     Aller en bas de page

L’étoile file seule dans le firmament.
Appréciant son trajet comme un apaisement
Sans jamais s’arrêter, elle poursuit son chemin
Enivrée de silence, elle ignore l’humain.

Au commencement, exécuteuse de vœux
Elle endurait beaucoup pour rendre l’homme heureux
Elle se lassa de nulle forme de merci
Pire, jamais content, il devenait aigri.

Alors, elle défia les dieux et l’univers
Et sciemment s’envola plus haut dans l’éther
Sourde aux souhaits toujours plus déments des mortels

Une exception parfois pour les lieux reculés
Ces arides déserts et montagnes enneigées
Où une pureté d’esprit semble éternelle.

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
3480 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
1er novembre
  Publié: 23 avr 2017 à 12:49
Modifié:  23 avr 2017 à 13:28 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Bonjour V,

On comprend que l'étoile puisse être fatiguée de servir à tant de voeux... Difficiles à exaucer.

On peut rapprocher ce poème de celui que vous aviez écrit pour nous conter comment un surnom vous a été attribué... "Etoile filante".

Ici, j'ai voyagé dans l'éther avec cette étoile rebelle, mais il est normal de vouloir s'élever au-dessus de tous ces regards humains et de vouloir échapper à tous ces vœux...

Il ne nous reste plus qu'à nous diriger vers ces arides déserts et montagnes enneigées, pour débusquer celles qui daigneront encore filer à travers le ciel...

Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
526 poèmes Liste
23822 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 23 avr 2017 à 12:50 Citer     Aller en bas de page

Joli, c'est vrai VARH, on oublie trop souvent que ces lieux magiques où il n' y a pas âme qui vive, les étoiles sont seules à leur prodiguer de la lumière et ce doit être un spectacle magnifique, on dit souvent " Je me fie à ma bonne étoile " mais on lui demande trop parfois et l'on devrait la remercier et l'admirer plus souvent, elle et ses soeurs
Merci VARH, ce poème me fait du bien
Bises ODE 31 - 17

  OM
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
5833 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 23 avr 2017 à 19:09
Modifié:  24 avr 2017 à 03:58 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Petite étoile poursuis toujours ta révolution stellaire pour donner longtemps à Vahr matière à nous écrire de charmants poèmes.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
399 poèmes Liste
4403 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 24 avr 2017 à 02:03
Modifié:  24 avr 2017 à 02:07 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Vahr,
Observer les étoiles dans le ciel c'est à la fois fascinant et apaisant. Merci pour ce beau poème scintillant.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
164 poèmes Liste
4799 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 24 avr 2017 à 03:32 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Valérie,
Discours insolite et poétique sur les astres, personnification de l'étoile qui fuit les humains. Celà devrait nous donner le goût de mieux regarder le ciel (nuages et étoiles sauf le soleil...)
Amitiés

  Poésie, la vie entière
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16730 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 24 avr 2017 à 11:16 Citer     Aller en bas de page

j'aime

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 24 avr 2017 à 18:07
Modifié:  24 avr 2017 à 19:00 par Varh
Citer     Aller en bas de page

Citation de ODIN
Douces pensées loin d'être @Vahr



Bonsoir Mon Bifröst...
Ce soir, j'ai passé un long moment à observer le ciel... pas la moindre étoile filante... mais les autres étaient présentes... et rassurantes.

Mon Amitié
V




 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 24 avr 2017 à 18:12
Modifié:  24 avr 2017 à 18:13 par Varh
Citer     Aller en bas de page

Citation de Le Poète Masqué
Bonjour V,

On comprend que l'étoile puisse être fatiguée de servir à tant de voeux... Difficiles à exaucer.

On peut rapprocher ce poème de celui que vous aviez écrit pour nous conter comment un surnom vous a été attribué... "Etoile filante".

Ici, j'ai voyagé dans l'éther avec cette étoile rebelle, mais il est normal de vouloir s'élever au-dessus de tous ces regards humains et de vouloir échapper à tous ces vœux...

Il ne nous reste plus qu'à nous diriger vers ces arides déserts et montagnes enneigées, pour débusquer celles qui daigneront encore filer à travers le ciel...

Amitiés



Bonsoir PLM,
en réalité, je ne sais pas encore si elle fuit juste les vœux des hommes ou les humains eux-mêmes... J'attendrai son prochain hypothétique passage pour la questionner... à moins d'envisager un voyage dans ces déserts ou aux sommets des montagnes ....
Le rapprochement est judicieux...

Mon amitié
V

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 24 avr 2017 à 18:20
Modifié:  13 mai 2017 à 03:34 par Varh
Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
Joli, c'est vrai VARH, on oublie trop souvent que ces lieux magiques où il n' y a pas âme qui vive, les étoiles sont seules à leur prodiguer de la lumière et ce doit être un spectacle magnifique, on dit souvent " Je me fie à ma bonne étoile " mais on lui demande trop parfois et l'on devrait la remercier et l'admirer plus souvent, elle et ses soeurs
Merci VARH, ce poème me fait du bien
Bises ODE 31 - 17




Bonsoir Ode,

j'ai toujours aimé les contempler dans cet univers infini... j'étais petite et me sentais microscopique mais le spectacle était si grandiose... que rien ni personne pouvait me déloger... Plus tard, la montagne était mon amie et dormir à la belle étoile mon plus grand plaisir....

Bises ODe
V


2017-05-27 01:08:11

Citation de In Poésie
Petite étoile poursuis toujours ta révolution stellaire pour donner longtemps à Vahr matière à nous écrire de charmants poèmes.

Bizzz, JB


Oh merci beaucoup JB,
voilà un petit vœu qui je l'espère l'atteindra ...
mais je souhaiterais juste qu'il existe toujours plus de poètes et d'humains sensibles à cette poésie infinie....

Mon amitié JB
V




Citation de Drôle d'oiseau
Les étoiles ont bien le droit d'exiger une courtoisie élémentaire...
Merci V à votre bonne étoile de vous guider sous de si beaux chemins de poésie!!

Jiçé


Bonsoir Jiçè,

La poésie et l'univers possèdent quelques points communs.... L'infinie et la luminosité...
et peut-être aussi certaines vibrations... qui sont elles communes à tous les poètes; seules leurs manières de vibrer sont différentes selon les sensibilités de chacun

Mon amitié
V

Citation de Pichardin
Bonjour Vahr,
Observer les étoiles dans le ciel c'est à la fois fascinant et apaisant. Merci pour ce beau poème scintillant.
Amicalement
Pichardin



Merci beaucoup à vous de vous être arrêté un instant sous la voûte étoilée... C'est amusant, une idée a traversé mon esprit... Tous les hommes regardent le ciel nocturne mais que cherchent-ils dans cette observation ou que ressentent-ils? Ce serait intéressant de lire chacun de vos ressentis amis poètes face à cette immensité...

Avec mon amitié
V


Citation de Jean-Louis
Bonjour Valérie,
Discours insolite et poétique sur les astres, personnification de l'étoile qui fuit les humains. Celà devrait nous donner le goût de mieux regarder le ciel (nuages et étoiles sauf le soleil...)
Amitiés



Bonsoir Jean-Louis,

Une conversation silencieuse s'était établie entre les étoiles et l'enfant que j'étais... Aujourd'hui, je crois que j'essaie de renouer le contact... mais elles m'en veulent certainement des quelques années d'indifférence à leur égard...

Avec toute mon amitié

V

Citation de mido ben
j'aime



Merci beaucoup Mido de votre poésie qui s'harmonise fort bien aux étoiles....

Avec mon amitié

V

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 24 avr 2017 à 19:13 Citer     Aller en bas de page

Citation de PierreCell
J'aime beaucoup.



Bonsoir Pierre... un profond et sincère merci ...

J'ignore si nous pouvons admirer les mêmes constellations surplombant nos pays respectifs mais la voûte céleste nous couve tous...

Ma sincère amitié et encore merci
V

 
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
26 septembre 2019
  Publié: 24 avr 2017 à 21:10 Citer     Aller en bas de page

Citation de Vahr
L’étoile file seule dans le firmament.
Appréciant son trajet comme un apaisement
Sans jamais s’arrêter, elle poursuit son chemin
Enivrée de silence, elle ignore l’humain.



Comme on la comprend de vouloir fuir nos constants désaccords,
nos guerres, nos folies. Et comment ne pas tomber sous le charme
de ce magnifique poème après un telle strophe qui a elle seule
est une pure merveille?

Amitiés

  Libellules
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 25 avr 2017 à 02:00 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Libellules...
Je la comprends aussi et parfois j'ai l"envie de me cacher dans un recoin de l'univers pour fuir la folie des hommes... mais j'appartiens à ce groupe ... alors je suis certainement un peu folle moi même. ..
Cependant attraper sa traînée pour nous permettre un peu de recul est parfois salvateur... l'essentiel est de savoir plus tard la lâcher pour revenir au milieu des siens....
Merci pour vos mots...

Mon Amitié sincère
V

 
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
1114 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 25 avr 2017 à 04:51 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Varh,

J'ai admiré autrefois des ciels splendides, certains soirs des Noëls anciens, par un froid bien piquant, dans le pays cévenol.
On eut dit, des étoiles, de lumineux glaçons piqués dans la neige noire des cieux à minuit. Incomparable beauté que la voûte céleste sur le sommet des monts.
Sommes-nous sûrs que les étoiles aient l'orgueil de nous ignorer en s'élevant toujours plus haut. Une fuite en somme ?
Le savant dit que nous sommes de la poussière d'étoile et, si nos regards fascinés se portent aux cieux dans les nuits claires, peut-être sont-ils à la recherche de nos origines... Et ces milliers d'enfants pauvres et délaissés ne sont-ils pas, innocents oubliés de notre monde, lorsque la mort les prend, ces étoiles qui filent vers d'autres firmaments en poudroyant des larmes d'or.

Toute mon amitié.
JMJ

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 25 avr 2017 à 07:23 Citer     Aller en bas de page

Bonjour JMJ

Les savants nous pensent poussière d'étoiles. ..
Oui...ne pourrait on pas imaginé le terme "nous retournerons poussière " comme un retour vers les étoiles?... Oui il me serait doux d'associer tous ces enfants victimes de notre orgueil comme ces étoiles qui filent.... alors nous ne devrions pas leur demander d'exaucer nos voeux mais d'accepter nos excuses...

Merci beaucoup

Toute ma sincère amitié
V

 
Lucas


Prisonnier du temps, enchaîné à la vie et condamné à mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
613 commentaires
Membre depuis
12 février 2017
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 25 avr 2017 à 15:24 Citer     Aller en bas de page


Chère Varh, il y a les étoiles filantes qui, en vérité, n'en sont pas, il y a les étoiles géantes, les naines, les rouges, les blanches, etc.
Bref ! Des milliards de milliards de milliards de "Soleil" aussi indispensables que mortels. Des monstres thermonucléaires en somme !
Mais l'Étoile qui nourrit vos mots est de chair et de sang, d'empathie, d'écoute et d'amour de l'autre et, par cela, vous brillez dans la nébuleuse du quotidien.

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 25 avr 2017 à 16:47 Citer     Aller en bas de page

Mon cher Lucas,
L'étoile est fatiguée de voir les hommes s'entredéchirer pour conquête, pouvoir, argent.... où sont donc passés entre aide, compassion, amour...??
Finalement son break salvateur se transforme petit à petit en une retraite qui dure... et qui devient chaque jour plus ancrée en elle... L'Univers du silence et de la lumière possèdent bien plus d'attrait qu'une humanité qui se meurt de trop vouloir et de ne plus aimer...
Fort heureusement, sa bonne étoile (sourire) l'a guidée vers la poésie... sans elle et les poètes, elle ne serait plus que photon...


 
Greg Horie


Comment rater dans cette vie où il est toujours maintenant
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
109 poèmes Liste
330 commentaires
Membre depuis
2 janvier 2017
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 30 avr 2017 à 17:03 Citer     Aller en bas de page

Varh,

voilà une étoile qui en dit beaucoup plus qu'elle n'a écrit,
à creuser et recreuser,

merci Varh pour cette prouesse,

fraternellement,

  GH
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 30 avr 2017 à 17:15 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Greg

C'est étrange.... parfois, elle parle beaucoup plus qu'elle n'écrit; oui vous avez totalement raison...
Le texte initial comportait quelques strophes de plus... j'ai élagué son trajet et sa rencontre avec Orion, le chasseur...
Mais je dois encore creuser... pour retrouver la source de son envie de disparaitre de la vision des hommes...

Merci Greg de votre commentaire et de votre perception

Ma sincère amitié

V

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 1er mai 2017 à 11:49 Citer     Aller en bas de page

L'univers est source de magie perpétuelle... Il n'existe pas un jour où je ne lève pas mon nez vers cette voûte majestueuse... Elle reste bien mystérieuse et son exploration n'en est qu'aux balbutiements... J'espère juste que si l'homme découvre un autre moteur que celui de l'explosion, il ne saccagera pas l'univers comme il anéantit sa propre planète...

Merci beaucoup Sylvain pour cet arrêt interstellaire

Amicalement
V

 
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
778 poèmes Liste
4131 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
12 novembre 2019
  Publié: 3 mai 2017 à 12:10 Citer     Aller en bas de page

absolument splendide, et tellement poétique!

merci, Varh, pour ce merveilleux partage,

délicieuse soirée,

sincères amitiés,

Josette



 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1502
Réponses: 31
Réponses uniques: 16
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Aimez-vous (Amour)
Auteur : Dans Ma Valoche'
(Autres)
Auteur :
Ode au jurassien... (Autres)
Auteur : pyc
Les pots cassés (Autres)
Auteur : Cidnos
Demande En Mariage (Poèmes par thèmes)
Auteur : mido ben
Naissance du poète maudit (Autres)
Auteur : libellules
Présences (Amour)
Auteur : RiagalenArtem
(Autres)
Auteur :
J'ai noyé mes syllabes (Tristes)
Auteur : Cidnos
Pour que la rue meure (Poèmes par thèmes)
Auteur : Bombadil
(Autres)
Auteur :
Cela n’est rien que du vent (Autres)
Auteur : marchepascal
(Autres)
Auteur :
La maison de nos tendres amours (Amour)
Auteur : josette
Toute sa vie ! (Autres)
Auteur : Pichardin

 

 
Cette page a été générée en [0,0438] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.