Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 224
Invisible : 0
Total : 224
13170 membres inscrits

Montréal: 1er juin 22:18:41
Paris: 2 juin 04:18:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Dissidence Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20743 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
14 mai
  Publié: 28 avr 2017 à 16:10 Citer     Aller en bas de page

Dissidence



Être l'Atlas triste de notre monde
Ne saurait évincer tous les malheurs ;
Hélas, fermer les yeux sur tant d’horreurs
Noircit de mensonges votre faconde !

Mon cœur se déchire devant le schisme
Qui frappe notre nation vétuste !
Il bat en vain pour un monde plus juste,
Que nous reste-t-il avant le séisme ?

Ma voix s’éteint, mais mes mots se révoltent
Au fil de mon encre couleur chagrin ;
L’émoi cueille mon esprit pèlerin
Pendant que mes doigts tremblants virevoltent !

Ne m’accusez pas d’accueillir la haine,
Je n’ai jamais exalté sa noirceur ;
Ne me forcez pas à trahir par peur,
Je n’avalise plus votre rengaine !

Jamais plus je ne courberai l’échine
Devant la suprématie altérée
D’une idée agonisante et flouée,
Je blâme votre avidité divine !

Je ne suis coupable que de mes rêves
Et je les préserve des vomissures ;
Malgré les chutes et les meurtrissures,
Je les préfère à de mauvaises trêves !


©Lunastrelle

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
442 poèmes Liste
14072 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 29 avr 2017 à 03:56
Modifié:  29 avr 2017 à 04:51 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

La forme est belle, on y ressent de l'amertume, de la tristesse et de la consternation, le tout, très joliment mis en mots.
Le fond (qui ne reflète que mon opinion qui n'est pas plus légitime qu'une autre ok ?). Lorsqu'on nous propose de choisir et que notre choix ne fait pas partie des options proposées au final, on est triste, amère, dégoûté même... Mais c'est le lot de la démocratie et c'est ce qui en fait la richesse aussi. Nous avons le devoir de construire le monde que nous voulons et ça, c'est le pouvoir de chacun.
Je retrouve souvent en politique certains traits qu'il m'est arrivé de voir en religion : chacun est convaincu d'avoir "la vérité", de détenir la bonne solution et est prêt à imposer sa façon de voir que ce soit part la violence ou par les mots assassin. Je n'en n'apprécie que plus ton poème.

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20743 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
14 mai
  Publié: 29 avr 2017 à 08:33 Citer     Aller en bas de page

Trist@nic : c'est ça, et c'est la seule chose dont on pourrait m'accuser : y croire, à ces rêves. Merci de ton passage !

Adamantine : mon opinion (qui est aussi la tienne du coup) n'est pas plus légitime qu'une autre, oui. Je ne fais qu'exprimer mes ressentis, je ne fustige personne sauf ceux qui veulent me forcer à choisir quelque chose qui ne me convient pas et s'efforcent de me culpabiliser. Chacun fait ce qu'il veut, en son âme et conscience d'ailleurs . Le parallèle fait avec la religion est juste, malheureusement...

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20743 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
14 mai
  Publié: 30 avr 2017 à 06:44 Citer     Aller en bas de page

De rien .

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 30 avr 2017 à 15:15 Citer     Aller en bas de page

Un des plus beaux poèmes que j'ai lu ...
Le libre-arbitre de chacun devrait pouvoir s'exprimer sans souffrir de conséquences fâcheuses... mais parfois je le récuse aussi lorsqu'on se sert de lui pour imposer une idée néfaste à l'ensemble d'une société qui ne désire que l'harmonie par les différences de chacun...
Vos mots démontrent que vous n'êtes pas femme à plier et qu'ils sont une des plus puissantes armes...

Merci pour ce texte
Amicalement
V

 
De Margotin


savoir bien faire! Sans le poète la plume n'a aucun sens. Sans critique le poète ne vit pas.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
2434 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
1er mai
  Publié: 2 mai 2017 à 12:17 Citer     Aller en bas de page

C'est très beau

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonnerre. ”
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
312 poèmes Liste
18149 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 12 mai 2017 à 15:00 Citer     Aller en bas de page

Un texte fort qui révèle ton caractère. Garde toujours ces idéaux et porte les aux nues Justine

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20743 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
14 mai
  Publié: 13 mai 2017 à 11:12 Citer     Aller en bas de page

Varh : Merci beaucoup . Je n'arrive pas à plier, ou alors, il faut me briser .

Margo1668 : Merci ^^.

Vinie : Un caractère pas toujours facile, je l'admets . J'essaie en tout cas pour les idéaux. Bises

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 21 oct 2018 à 12:06 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

Je lis ici, mais je ne le découvre pas, le regard profond que tu portes sur la société...La forme est intéressante, et partant de ce constat, que dire du fond ? C'est un texte qui montre ta pensée, qui dit les choses. A travers sa maturité, tu apparais et je me souviens de cette frustration de ne t'avoir croisée que quelques secondes il y a plusieurs années. Je pense que par ta poésie, par tes mots, par ta personne, tu nous enrichis, nous montres une voie humaine qui trace sa route malgré les difficultés.
Te lire, c'est une émotion, une amitié qui me revient.
Une amitié sincère.
pyc.

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20743 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
14 mai
  Publié: 8 nov 2018 à 15:41 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup pyc . Je ne sais pas si je suis mature, si j'ai un regard profond sur la société, comme tu dis. J'ai un certain regard tout court, qui peut être faussé...

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1009
Réponses: 9
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0664] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.