Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 365
Invisible : 0
Total : 367
· Saint-Ange · Aude Doiderose
13284 membres inscrits

Montréal: 18 jan 08:27:48
Paris: 18 jan 14:27:48
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Sur mes épaules nues Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
446 poèmes Liste
14714 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 17 juin 2017 à 17:12
Modifié:  18 juin 2017 à 04:47 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page





C’était un soir d’été et le ciel était lourd
Des interrogations qui se posaient à moi.
Devais-je m’échapper ou rester cette fois 
Et devoir supporter ta peau sous mes doigts gourds ?

C’était un soir de tout où j’avais tant gagné
En chantant un peu fort devant mon verre vide
Que j’avais oublié jusqu’au goût du liquide
Qui coulait dans mon corps et t’avait rassasié.

C’était un soir d’amour, j’y avais survécu
Plus d’une fois avant, j’en avais l’habitude...
Mais les heures passaient, brisant mes certitudes
Comme autant de couteaux sur mes épaules nues.

Et quatre points de rien pour quatre mots de trop
Sont passé recoller la faille de ma terre
Blessée d’avoir subi les affres d’une guerre
Où les âmes damnées s’étaient mues en bourreaux.




2nd mouvement de la 7ème symphonie de Beethoven

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
12726 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 18 juin 2017 à 04:45 Citer     Aller en bas de page

Ton poème est lourd de suppositions ...
... Tout comme le ciel du premier vers ...

Merci à toi

___

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
535 poèmes Liste
24039 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 18 juin 2017 à 04:54 Citer     Aller en bas de page

Il y a des orages qui grondent, parfois ce n'est que passager, mais ton poème laisse tant d'incertitudes et ces mots puissants me font un peu trembler. Des images fortes bien employées pour faire ressentir tes blessures
Bises ADAMANTINE
Bon dimanche
ODE 31 - 17

  OM
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
446 poèmes Liste
14714 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 18 juin 2017 à 12:19 Citer     Aller en bas de page

Citation de Drôle d'oiseau
Un coup de coeur!
Jiçé



Merci

Citation de Lipstick Cindy
J'aime malgré la sensation de déprime qu'il me semble percevoir


La déprime c'est comme la gastro, c'est passager et c'est tant mieux.

Citation de Trist@nic
Beaucoup de poids sur les épaules nues, et c'est aussi dans les mots que pèse ce drame en 4 actes...
Le calme semble pourtant régner après la guerre..

" Donne-lui tout de même à boire ", dit mon père."
Après la bataille - Victor Hugo



Après la bataille on écrit des chansons et j'ai toujours aimé chanté. Ça tombe bien.



Citation de Maschoune
Ton poème est lourd de suppositions ...
... Tout comme le ciel du premier vers ...

Merci à toi

___



Merci à toi d'avoir laissé trace de ton passage.


Citation de ode3117
Il y a des orages qui grondent, parfois ce n'est que passager, mais ton poème laisse tant d'incertitudes et ces mots puissants me font un peu trembler. Des images fortes bien employées pour faire ressentir tes blessures
Bises ADAMANTINE
Bon dimanche
ODE 31 - 17



Tant qu'on en est à supporter l'orage c'est que la foudre n'est pas encore tombée et ça, c'est plutôt rassurant

Merci Ode

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16788 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 18 juin 2017 à 15:44 Citer     Aller en bas de page

magnifique

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
446 poèmes Liste
14714 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 18 juin 2017 à 15:47 Citer     Aller en bas de page

Citation de Lilania


J'ai aimé ma lecture, merci Magali



Merci à toi d'avoir aimé.


Citation de mido ben
magnifique



Merci Mido

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
THOMAS


Ne crains pas d'être ignoré, mais d'être ignorant.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
1er juin 2007
Dernière connexion
3 août 2019
  Publié: 19 juin 2017 à 03:12 Citer     Aller en bas de page

Plusieurs interprétations s'ouvrent, dont une qui noue le ventre.
Je resterai au plaisir d'un texte fin et dans les limbes des possibilités, sans m'accrocher trop à ces douleurs.

merci pour cette lecture

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 20 juin 2017 à 08:30 Citer     Aller en bas de page

Encore un texte qui ne peut laisser insensible... tant par ses mots que par musicalité ... de la puissance mais teintée par ce terme "sur mes épaules nues"

Magnifique

Avec toute ma sympathie
V

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
446 poèmes Liste
14714 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 23 juin 2017 à 00:24 Citer     Aller en bas de page

Citation de THOMAS
Plusieurs interprétations s'ouvrent, dont une qui noue le ventre.
Je resterai au plaisir d'un texte fin et dans les limbes des possibilités, sans m'accrocher trop à ces douleurs.

merci pour cette lecture



J'aime cultiver l’ambiguïté. Merci Thomas.

Citation de ODIN
Bonne lecture



Merci.

Citation de Varh
Encore un texte qui ne peut laisser insensible... tant par ses mots que par musicalité ... de la puissance mais teintée par ce terme "sur mes épaules nues"

Magnifique

Avec toute ma sympathie
V



Merci d'avoir aimé Varh.

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1243
Réponses: 8
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Visions... (Autres)
Auteur : RiagalenArtem
Questions d'un temps qui passe et qui m'échappe... (Tristes)
Auteur : pyc
(Autres)
Auteur :
Un amour de hasard (Amour)
Auteur : Maschoune
Rendez-vous (Autres)
Auteur : Danalore
Une île (Autres)
Auteur : Lina-Hune
(Tristes)
Auteur :
Avoir des ailes. (Autres)
Auteur : Flora Lynn
Windows (Amour)
Auteur : Jean-Claude Glissant
(Autres)
Auteur :
Cœur amer (Tristes)
Auteur : Maschoune
(Autres)
Auteur :
Présences (Amour)
Auteur : RiagalenArtem
Les âmes mutines (Autres)
Auteur : Cidnos
(Autres)
Auteur :

 

 
Cette page a été générée en [0,0258] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.