Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 25
Invisible : 0
Total : 25
13205 membres inscrits

Montréal: 20 sept 01:58:19
Paris: 20 sept 07:58:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Light Emitting Diode and optical cable Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 23 sept 2017 à 01:45
Modifié:  14 déc 2017 à 14:10 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

 
Light Emitting Diode and optical cable
 
Les avez-vous vues
serpents enterrés
les fibres de verre
Les avez-vous vues

Elles chauffent
sont en ébullition
travaillent pour les affaires
et tout cela bouillonne
dites-moi les avez-vous vues
estafettes des terabytes
séides du progrès

Elles vous voient
clouées dans leur mystère
sachant tout des nôtres
de leurs repaires enfouis
Dans leurs clignotements sournois
est tout le pouvoir des diodes
δι et οδός - deux voies, soit dit en passant

Deux voies...
Avons-nous choisi la bonne
Entre le passage
et le non passage
entre l'électroluminescence
et l'obscurité
la déesse LED
est l'oracle des temps modernes

Deux voix
le bruit du monde
ou
le silence de la route du retour à l'être
Games are played

Frénésie frénésie
quels sont tes obscurs sentiers
Ton dispositif de mort
ton piège je le vois
voix et voies noires

Armes redoutables
modernes flèches du commerce
invisibles mais mortelles
ces trains de paquets
de zéros et de uns
courent le monde pendant qu'il dort
tout à sa perte

Le voyez-vous ?
 
 
Light Emitting Diode and optical cable = Diode élecroluminescente et câble à fibre optique
 
 

  La vie commence à chaque instant.
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 23 sept 2017 à 05:23 Citer     Aller en bas de page

Nous n'arriverons peut-être pas jusqu'au surHomme. Mais si ça continu comme ça, on arrivera au surEtre. J'ai apprécié ce partage. Merci In Poésie.

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15601 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 23 sept 2017 à 11:11 Citer     Aller en bas de page

j'ai aime ma lecture
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
3443 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 24 sept 2017 à 21:13
Modifié:  24 sept 2017 à 21:14 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Des cables aux propriétés étonnantes puisqu'ils transmettent des informations par la lumière (et donc à une vitesse très élevée).

Bonne idée d'y avoir consacré un poème !

La question que pose celui-ci : "Sont-ils capables d'apporter une vraie lumière à l'homme ? De quoi est constituée l'aura mystérieuse de la déesse LED ?"

J'ai appris que les précurseurs de la fibre optique étaient les Grecs anciens, qui connaissaient le phénomène du transport de la lumière dans des cylindres de verre.

Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 25 sept 2017 à 03:20 Citer     Aller en bas de page

@ Jean-Claude Glissant, KuckyB, mido ben, Drôle d'oiseau et Le Poète Masqué, merci de votre visite, de votre commentaire.

Comme je me plais à le répéter, tout est sujet à poésie. Pourquoi pas les belles LED ? et les fibres optiques ?

Il est vrai qu'ici ma vision est un peu noire tant il me semble que les inconvénients des nouvelles technologies l'emporteront sur les avantages, car il y a gros à gagner. La cupidité de l'homme ne connait pas de limite. Les débuts du transhumanisme me donnent des raisons encore plus grandes de m'inquiéter.

@ LPM : les Grecs ont découvert énormément de phénomènes, sans être toujours capables de les expliquer.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
2580 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
1er septembre
  Publié: 25 sept 2017 à 12:29 Citer     Aller en bas de page

In Poésie bonsoir

Une écrit qui semble suivre la vitesse des câbles, mais avec des arrêts contrôlés !
Ils interpellent, nous allons jusqu'au bout...
La réflexion est bien là ! L'inquiétude aussi...

Merci pour cette poésie câblée, elle est bien rentrée chez nous


marchepascal



    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 26 sept 2017 à 02:54 Citer     Aller en bas de page

Merci marchepascal. Ta perception de mon poème est assez proche de ce que j'ai voulu y mettre.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
4185 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 29 sept 2017 à 03:40 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jean-Baptiste,

Je viens de rester une semaine entière "sans fibre" avec une panne de réseaux
Une semaine sans télévision, sans téléphone ni internet.....Voilà du concret mais comme l'âge me fait appartenir encore à l'ancienne école
il me restait la radio, les journaux et mes livres et la conversation ;
Tout est finalement revenu à point pour lire ton poème et y partager avec toi son fond à l'écriture toujours incisive.
Le transhumanisme je préfère ne pas y penser..
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 29 sept 2017 à 06:00 Citer     Aller en bas de page

@ Jean-Louis, merci de ce retour collant bien à mon texte.

Tu me fais penser à mon filleul me demandant sur quel site j'avais rencontré ma femme...

Je viens de lire sur le site de l'Obs une recension bien intéressante d'un roman qui a une grande proximité, à la lire, avec le poème ci-dessus.

L'invention des corps

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
4185 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 29 sept 2017 à 12:12 Citer     Aller en bas de page

Oui, j'avais lu (abonné à l'Obs.) mais j'ai oublié aussitôt ce sujet.
jlouis

  Poésie, la vie entière
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 29 sept 2017 à 12:23 Citer     Aller en bas de page

Tu pales d'un livre que j'ai lu y'a pas longtemps...et qui m'a conforté ds ce que je pensais déjà....une "cristallisasion des enjeux de la modernité avec un sens crucial du suspense, de la vitesse et de la mise en espace." C'est flippant comme une prise en otage dont nous faisons les frais.

Et puis ces mots de l"auteur, comme une "autopsie
"Je voulais écrire une histoire des corps contemporains, observer comment l’époque les sculpte et les déforme, je voulais les regarder de près pour savoir ce qu’ils nous disent....
Face aux transhumanistes, savants fous qui souhaitent l’avènement d’un homme nouveau, va se dresser une bande de pirates du XXIe siècle. Née de l’utopie d’Internet, cette génération d’électrons libres, transnationale et autoformée, va petit à petit prendre les commandes du livre, et du monde. 
La littérature (comme l’alcool, d’ailleurs) mène finalement à ça : essayer de répondre à des questions qu’on ne vous a pas posées."

En cela, par ce texte, il y a plus un constat que des questions. Il rejoint tt ce qui est autant "progrès" ...illusoire ? que cataclysme et une certaine dés_humanisation..

Je te conseille aussi, « Dans la dèche au Royaume Enchanté » (Cory Doctorow)...

Paka !

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 14 déc 2017 à 14:13 Citer     Aller en bas de page

Salut Riaga,
Ce qui me semble plus que certain (comme dirait ma mère) c'est que la déshumanisation est certaine.
Elle se manifeste de mille façons. La violence des "sans dents" ne coûte pas cher donc ils ne vont pas se gêner. J'attends aussi beaucoup de la finance pour déshumaniser exponentiellement.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 477
Réponses: 11
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0289] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.