Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 24
· Balzak · Fried
13167 membres inscrits

Montréal: 22 août 12:03:00
Paris: 22 août 18:03:00
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: La Partie de pêche Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
12 août
  Publié: 27 sept 2017 à 19:16
Modifié:  27 sept 2017 à 19:17 par Tristamourir
Citer     Aller en bas de page

Grand plaisir de jeunesse,
Jour de grande liesse.
Course de champ en champ
Au jour naissant.

L’aurore toute fraîche
Limoge la nuit rêche
Et le chant des oiseaux
Point des roseaux.

Mon vieux cabot fidèle
Gambade avec grand zèle.
Nous voilà affranchis
De tous soucis.

Soudain, un troupeau calme
Fonce sur nous. Quel drame!
Nul abri à l’horizon
Pour protection,

Sauf un îlot de roches,
Duquel, sans anicroches,
Je puise un dur galet
Et, d’un seul jet…

J’atteins le chef de file
Qui sitôt se défile,
Tirant ses matadors
Hors des décors.

Comblé par ce triomphe,
Sagement, je renonce
À charger à pleins fonds
Ces lourds poltrons.


Sur le chemin du Rêve,
Ambitionnant sans trêve
De pêcher gros poisson
À l’hameçon,

Traînant au cou besace,
Nous activons la marche
Et abordons, dûment,
Notre Éden.

Un ruisseau bucolique
Coulant, mélancolique,
Abreuvant vert vallon
Dans son sillon.

Mon vieux Noiraud s’écrase,
Se noyant dans l’extase
Du repos mérité
Du vieux coursier.

Un vent moite d’automne,
Légèrement, moutonne
Les flots, étincelants
D’éclats brillants.

Du faîte de l’Olympe,
Sirotant leur absinthe,
Les dieux font un malheur
Du grand bonheur

Envahissant mes veines,
Et qu’en ces lieux amènes
J’y fasse, sans avis,
Mon paradis.

Le plomb, déchirant l’onde,
Cale dans l’eau profonde,
Invitant le poisson
À l’hameçon.

Ne reste que l’attente
De plus en plus ardente
Que cale le flotteur
En profondeur.



  Vivre un jour à la fois
De Margotin


savoir bien faire! Sans le poète la plume n'a pas de sens. Sans critique le poète ne vit pas.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
2398 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
21 août
  Publié: 28 sept 2017 à 08:53 Citer     Aller en bas de page

Des tendres
J'ai aimé

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonnerre. ”
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15537 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
22 août
  Publié: 28 sept 2017 à 11:10 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
12 août
  Publié: 1er oct 2017 à 16:24 Citer     Aller en bas de page

De Margotin
Merci pour ton passage en mon petit coin de rêves de ma jeunesse.

Mido ben
Content que tu te sois plu.

Amitiés à vous deux,

TTM

  Vivre un jour à la fois
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 400
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0216] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.