Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 756
Invisible : 0
Total : 758
· Argynne Aphrodite · Chlamys
13157 membres inscrits

Montréal: 27 févr 17:45:02
Paris: 27 févr 23:45:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Lettres ouvertes :: Destination ailleurs Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1]
Cookiss

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
403 commentaires
Membre depuis
12 novembre 2011
Dernière connexion
23 décembre 2016
  Publié: 3 mars 2016 à 22:54
Modifié:  31 mars 2016 à 21:59 par Cookiss
Citer     Aller en bas de page

Vidéo


Destination ailleurs

J’ai pris pour habitude de coucher sur papier
Des notes, des écritures, qui s’échappent de moi
Aujourd’hui, j’ai compris pour qui elles étaient
Des doutes, j’en n’ai pas, destination pour toi

Tu étais comme un frère, confident et ami
Celui qu’on appelle, quand on est dans la nuit
Tu avais comme on dit un sacré caractère
Suivant ce droit chemin, fidèle et sincère
Tu aimais plaisanter, te moquer et même rire
Ton regard, ton visage s’éclairaient de sourires
Tu choyais ta nature pour qui t’étais épris
Aimant la présenter comme ta douce amie

Mon ami, je t’oublie que si je suis ailleurs
Mon ami, je t’oublie que lorsque je m’évade
Mon cœur se froisse, plie et se tord de douleur
Il ne comprend pas pourquoi une telle escapade

Un soir tu t’es confié, me parlant d’examens
Sans trop t’y attarder, m’affirmant « ce n’est rien ! »
Tu m’as même surpris à prendre de mes nouvelles
En sachant très bien que les tiennes étaient laides
Je n’ai pas décodé ton message crypté
Ta douleur, ta détresse, ce mal qui te rongeait
Ne pensant qu’à ma pomme, sucrée et sans pépin
Te laissant seul, tout seul, t’enliser dans ton coin

Le temps t’a emporté plus vite que le vent
Ton mal était plus fort que mes pressentiments
Un appel insensé m’a annoncé ton vol
Je suis resté muet, j’ai perdu tout contrôle
J’étais déboussolé, des larmes sont montées
Trop lourdes pour aller sur le sol s’écraser
Tu avais embarqué en prenant qu’un aller
J’étais assis, debout, accroupi à genoux
Priant le Tout-Puissant, l’appelant au secours
Pour qu’il soit, près de toi, à jamais, pour toujours

Mon ami, je t’oublie que si je suis ailleurs
Mon ami, je t’oublie que lorsque je m’évade
Tu es là ! Toujours là, malgré ton escapade
Tu es là ! Toujours là, devant moi, en couleur !


 
Page : [1] :: Réponses non permises

 

 



Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 723
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0305] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.