Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 321
Invisible : 0
Total : 323
· Lipstick Cindy · Varh
12947 membres inscrits

Montréal: 23 nov 21:09:59
Paris: 24 nov 03:09:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Et l'odeur de violette qui va chassant le jour Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Quitterie

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
2 juin
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 8 nov à 03:29
Modifié:  9 nov à 12:35 par Quitterie
Citer     Aller en bas de page

Regarde les squelettes qui dansent dans la cour
Et l'odeur de violette qui va chassant le jour.
Hier encore la fête, les nombreux petits-fours,
Le sel des cacahuètes et le son des tambours.

Aujourd'hui qu'elle est loin la joie de Mariette :
Quelques restes de pain sur la table - des miettes -
Et des grains de raisins que grignotent les guêpes,
Quand le rouge du vin nous fait perdre la tête.

Ils cliquettent les rires et grelottent les os ;
Il chuinte le sabir des cages dans ce zoo :
Mariette et Amir sont partis tout là-haut
Sans même prévenir : j'en ai froid dans le dos.

Regarde les squelettes qui dansent dans la cour
Et l'odeur de violette qui va chassant le jour.
Amir était poète, Mariette un amour.
Qui sait que la mort guette quand on a de l'humour ?

Hier, à la rivière, nous lancions des pierres,
Les canettes de bière et les traits de lumière
Éclairaient nos visages et plissaient nos regards :
Qui sait que les présages ressembl'nt aux nénuphars ?

Mariette portait ses jolies perles jaunes
Et son rire de Corte. Amir était un faune
Dont la longue crinière nous mettaient en chaleur.
Qu'ils étaient beaux et fiers : quand j'y pense je pleure

Regarde les squelettes qui dansent dans la cour
Et l'odeur de violette qui va chassant le jour.
C'est une étrange valse, une valse à trois temps,
Celle du temps qui passe et te chasse, entêtant.

Hier, ce jour, demain : étourdissant manège
Aux chevaux de bois dur où je pleurais enfant.
Osselets de mes mains, et mes pieds dans la neige :
Quelle est cette blessure où s'épuise mon sang ?

Mariette pleurait et riait à la fois,
Qu'Amir aux yeux dorés nous raconte l'émoi
De leur premier baiser sous un bel amandier.
Leurs visages apaisés nous ont incendiés.

Regarde les squelettes qui dansent dans la cour
Et l'odeur de violette qui va chassant le jour...

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
353 poèmes Liste
19392 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 8 nov à 04:43 Citer     Aller en bas de page

Superbement émouvant et que de belles images de souvenirs
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Maschoune

Modératrice
Impossible d'afficher l'image
Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
161 poèmes Liste
8244 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 8 nov à 07:14 Citer     Aller en bas de page

Superbe écriture, à n'en pas douter

Merci à toi (trop rare) Quitterie

  ISABELLE
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
2238 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 8 nov à 15:18
Modifié:  8 nov à 16:19 par Drôle d'oiseau
Citer     Aller en bas de page

Un plaisir de lecture en la subtilité et la suspension de vos mots qui nous donnent l'impression d'habiter le "sépia" du poème!!

Bravo !!!

Jiçé

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
667 poèmes Liste
20635 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 8 nov à 16:42 Citer     Aller en bas de page

Malgré le fond mélancolique ce texte a une mélodie bien agréable. J'ai apprécié cette lecture

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
lipe


Chercheur d'air
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
148 commentaires
Membre depuis
17 février 2015
Dernière connexion
9 novembre
  Publié: 9 nov à 09:09 Citer     Aller en bas de page

J'aime tes textes plein de nostalgie et d'élégance ainsi que ton profil farfelu

lipe

  Mon cœur que j’ai condamné au silence pour haute trahison ne l’entend pas de cette oreille.
Quitterie

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
2 juin
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 9 nov à 12:43 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
Superbement émouvant et que de belles images de souvenirs
Bien amicalement ODE 31 - 17


Merci, votre commentaire me touche !

Citation de Maschoune
Superbe écriture, à n'en pas douter

Merci à toi (trop rare) Quitterie


Merci. Je devrais revenir bientôt avec ma "série" (j'ai ouvert la porte et trouvé l'accompagnement musical) !

Citation de Drôle d'oiseau
Un plaisir de lecture en la subtilité et la suspension de vos mots qui nous donnent l'impression d'habiter le "sépia" du poème!!

Bravo !!!

Jiçé


Il a du sépia, sans doute, mais c'est celui d'un filtre d'un téléphone portable posé sur certaines impressions. Merci d'avoir placé ce poème dans votre liste: j'en suis touchée.

 
Quitterie

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
2 juin
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 9 nov à 12:54
Modifié:  9 nov à 13:47 par Quitterie
Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Malgré le fond mélancolique ce texte a une mélodie bien agréable. J'ai apprécié cette lecture


Merci. La mélancolie et les mélodies sont deux choses qui m'émeuvent.

Citation de lipe
J'aime tes textes plein de nostalgie et d'élégance ainsi que ton profil farfelu

lipe


Merci pour cette remarque : je préfère l'élégance nostalgique à la nostalgie de la grossièreté.
Concernant mon profil, on peut dire que vous avez ... du nez. Puisque cela vous intéresse : je viens d'enterrer une partie de mes plantes carnivores. J'ai pris un cliché de l'hécatombe avant l'inhumation des pauvres défuntes : je tâcherai de vous faire partager ma peine en la publiant ici ! Les survivantes semblent éprouvées, un peu effrayées même, je trouve, mais je leur prodigue tous mes meilleurs soins.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
242 poèmes Liste
3995 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 10 nov à 08:46 Citer     Aller en bas de page

je vous découvre, et je dois dire que j'ai apprécié, votre écriture me plait bien

Yvon

  YD
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
2763 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 10 nov à 14:02 Citer     Aller en bas de page

J'M ....rien à ajouter...et pas envie de décortiquer au risque d'abimer les coquelicots...^^


: -)
Riagal...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Quitterie

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
2 juin
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 11 nov à 05:01 Citer     Aller en bas de page

Citation de Y.D
je vous découvre, et je dois dire que j'ai apprécié, votre écriture me plait bien

Yvon


Merci pour ces mots d'encouragement !

Citation de RiagalenArtem
J'M ....rien à ajouter...et pas envie de décortiquer au risque d'abimer les coquelicots...^^


: -)
Riagal...


Merci pour cette délicatesse !

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
2166 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 14 nov à 08:05
Modifié:  14 nov à 13:44 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Alors ! que dois je dire pour ce petit poème : juste que c'est :
un vrai coup de cœur. ou la tristesse et l'amour se mêlent à merveille dans tes mots.
Franchement bravo
Bonne journée
Christophe

Ps : Il est pas petit ce poème il est grand.

 
Quitterie

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
2 juin
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 15 nov à 02:33 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cidnos
Alors ! que dois je dire pour ce petit poème : juste que c'est :
un vrai coup de cœur. ou la tristesse et l'amour se mêlent à merveille dans tes mots.
Franchement bravo
Bonne journée
Christophe

Ps : Il est pas petit ce poème il est grand.


Merci pour ce commentaire ! Tout est affaire de regard : trois cailloux jetés sur l'eau, un bouchon de liège, quelques miettes de pain, des regards échangés, des paroles en l'air, des rires qui résonnent en essuyant ses larmes, un souvenir luciole où clignote l'enfance et les vers se présentent comme un joyeux torrent de tristesse amoureuse ou les tristes méandres d'une joie cotonneuse. On croit n'être pour rien dans cet égouttement, on s'étonne des mots qui viennent par moment et puis on comprend que ce récipient qui fuit est juste la secousse de ce qui nous emplit, le ricochet du monde au bain des émotions...

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
2166 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 15 nov à 15:57
Modifié:  15 nov à 15:59 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Oui ... Et bien voilà une belle définition de poésie

Citation de Quiterie
on comprend que ce récipient qui fuit est juste la secousse de ce qui nous emplit, le ricochet du monde au bain des émotions...


J'ajouterai aussi quelques retouches pour que la musique prenne. Enfin pour moi
Bonne journée
Christophe

 
Quitterie

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
2 juin
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 17 nov à 04:45 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cidnos
Oui ... Et bien voilà une belle définition de poésie

Citation de Quiterie
on comprend que ce récipient qui fuit est juste la secousse de ce qui nous emplit, le ricochet du monde au bain des émotions...


J'ajouterai aussi quelques retouches pour que la musique prenne. Enfin pour moi
Bonne journée
Christophe


Écrire d'un trait et proposer d'emblée, dès le premier jet, quelque chose de publiable ? Impossible pour moi.
Déjà que je ne suis pas grand chose avec retouches (deux bouts de bois qui s'entrechoquent )...

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 254
Réponses: 14
Réponses uniques: 9
Listes: 2 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0592] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.