Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 314
Invisible : 0
Total : 314
12945 membres inscrits

Montréal: 20 nov 23:26:44
Paris: 21 nov 05:26:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Crochetage Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine

Administratrice


Avatar : Aude Doiderose
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
363 poèmes Liste
11163 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 9 nov à 10:50
Modifié:  12 nov à 03:04 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page



Une clé a violé la serrure

La porte était fermée pourtant
A double tour je m’en souviens
Ces souvenirs sont très lointains
Mais reviennent de temps en temps.

Une clé a violé la serrure

Les voleurs ont tout dévasté
Cassé les murs et leurs décors
En laissant à terre pour morts
Des souvenirs déchiquetés.

Une clé a violé la serrure

La porte a encaissé les coups
Avant de s’ouvrir en grinçant
Afin de laisser gentiment
Passer ces hommes tels des loups.

Une clé a violé la serrure

Le crochet a fait son travail
Il a choisi la bonne porte
Celle qui paraissait si forte
Qu’on pensait qu'elle était muraille.

Une clé a violé la serrure

La porte a été réparée
Par des serruriers compétents...
Mais parfois, thème récurrent
Elle revoit son bois cassé.

Une clé a violé la serrure

Alors les jours où elle sent
Qu’elle vacille, que vient le doute,
Elle attend en comptant les gouttes
Qui tombent en mouillant ses battants.

Une clé a violé la serrure
Et le saccage a pu commencer.





  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
353 poèmes Liste
19369 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 9 nov à 12:23 Citer     Aller en bas de page

C'est terriblement bien écrit, je connais ce genre de tourment, moi j'ai eu de la révolte, ma pauvre porte n'a pas résisté et moi j'en ai ressenti un trouble profond, comme une salissure.
Je pense que parfois les voyous doivent tomber sur un " os " et qu'ils se font " rétamer " par plus forts qu'eux.
Les loups ne sont pas dangereux en comparaison à ces individus qui s'en prennent parfois aux pauvres gens.
Bises ADAMANTINE
ODE 31 - 17

  OM
Quitterie

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
2 juin
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 9 nov à 12:59 Citer     Aller en bas de page

Merci.

 
Adamantine

Administratrice


Avatar : Aude Doiderose
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
363 poèmes Liste
11163 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 9 nov à 13:40 Citer     Aller en bas de page

Merci Ode et Quitterie

et

  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
12853 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 10 nov à 10:15 Citer     Aller en bas de page

très bien ecris
bonne soiree

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
2763 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 10 nov à 13:56 Citer     Aller en bas de page

...Spassibo...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
793 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 10 nov à 14:43 Citer     Aller en bas de page

Salutation Adamantine.

Superbement bien écrit, avec son répétitif
Quelque chose de profond, ou chaque mot répond

Merci de ton partage

PA…

 
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
576 poèmes Liste
3374 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 11 nov à 03:08 Citer     Aller en bas de page

pour cette belle

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
243 poèmes Liste
15957 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 11 nov à 03:12 Citer     Aller en bas de page

Un bien joli texte, fort par ailleurs et qui peut se lire à divers niveaux

des

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
176 commentaires
Membre depuis
13 septembre
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 11 nov à 09:33 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Adamantine,

Et merci pour ce joyau qui mêle (encore...) délicatesse, humanité et profondeur...

 
Adamantine

Administratrice


Avatar : Aude Doiderose
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
363 poèmes Liste
11163 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 11 nov à 11:11
Modifié:  11 nov à 11:12 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Mido, Riaga, PA, Odin, Guido, Ali...

Merci à vous. La serrurerie n'est pas trop mon domaine... Merci d'être passé par là pour refermer la porte fracturée.

  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
Maschoune

Modératrice
Impossible d'afficher l'image
Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
8220 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 12 nov à 03:05 Citer     Aller en bas de page

Je rejoins Guid'O, j'y vois une écriture à plusieurs lectures ...

Merci à toi

  ISABELLE
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


Le Miroir est un verre à la rime cruelle . Shovnigorath
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
162 poèmes Liste
1283 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 12 nov à 04:46 Citer     Aller en bas de page

Une clé violante, une serrure violee, une porte sans porte,
Une mémoire rayée comme un disque qui se répète et encore, et encore... Larmes


Amitie

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Adamantine

Administratrice


Avatar : Aude Doiderose
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
363 poèmes Liste
11163 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 12 nov à 07:23 Citer     Aller en bas de page

Maschoune, Shovnigorath,

Merci d'être passés sous ses lignes.



  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
276 poèmes Liste
5452 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 12 nov à 16:45 Citer     Aller en bas de page

Très émue par ce poème.

  je suis et resterai celle qui t'attends
Goutte de Rosée Nouveau membre!

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
21 commentaires
Membre depuis
18 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 16 nov à 15:30 Citer     Aller en bas de page

Cela me rappelle une chanson de votre Grande Dame Brune que j'ai découverte grâce à une émission télévision qui lui était consacrée: "l'aigle noir".
J'ai beaucoup aimé vous lire.

 
Adamantine

Administratrice


Avatar : Aude Doiderose
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
363 poèmes Liste
11163 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 16 nov à 16:37 Citer     Aller en bas de page

Rousselaure, Goutte de Rosée,

Merci beaucoup pour votre lecture et ces mots laissés.

  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
242 poèmes Liste
3984 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 17 nov à 11:52 Citer     Aller en bas de page

Ces blessures qui ne se referment jamais toujours prêtent à jaillir de ta plume si fine si exquise à lire.

  YD
Adamantine

Administratrice


Avatar : Aude Doiderose
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
363 poèmes Liste
11163 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 17 nov à 12:26 Citer     Aller en bas de page

On ne se refait pas hélas.

  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 249
Réponses: 18
Réponses uniques: 14
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0607] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.