Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 321
Invisible : 0
Total : 321
12974 membres inscrits

Montréal: 23 févr 21:16:38
Paris: 24 févr 03:16:38
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Doo bye Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
645 poèmes Liste
14275 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
22 février
  Publié: 12 nov 2017 à 06:09
Modifié:  13 nov 2017 à 04:13 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Nom du site

Nom du site

Il y a trente ans, je t’ai connue

modeste et chaude, déjà un miracle

dans ton monde de sable et de tradition.

Et… maintenant

dame superbe, trop maquillée

tu caches mal tes contradictions.

Comme un aimant

tu attires chez toi les grands rêveurs

les bâtisseurs de bulles implosives.

Tes routes lumières fibrillent la nuit

nourrissant, charmeuses

l’avidité des hommes loups

derniers exploiteurs de courte vue.

Leur myopie fait élever

les gratte-ciels de l’ambition

et, mal cachées, toutes les ordures

d’une ville obtuse, trop emmêlée d’avidité

et à l’âme pure de lourd béton.

L’eau te ravive et la nuit balaye la frénésie

l’envie de vivre, ici sur terre

l’extrême délire de tout exploiter

en oubliant qu’il y a un demain.

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
587 poèmes Liste
3402 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
23 février
  Publié: 12 nov 2017 à 06:40 Citer     Aller en bas de page

1 texte inhabituel

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
215 poèmes Liste
13325 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
23 février
  Publié: 12 nov 2017 à 10:13 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
2543 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
23 février
  Publié: 12 nov 2017 à 10:42
Modifié:  12 nov 2017 à 10:44 par Drôle d'oiseau
Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup aimé cette poésie et j'y ai lu une méfiance à considérer avec prudence...

Merci Poétesse

Jiçé

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
181 poèmes Liste
5354 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
23 février
  Publié: 13 nov 2017 à 04:31 Citer     Aller en bas de page

sans s'étendre sur les sables expulsés
qu'un "coran" semble proposé.
peuple aux libertés confisquées
pour des apparences blasphémées.

j'ai adoré (en or fin, voir feint, sans faim, aux confins)
ce qu'odin a formulé.

vent chaud de là-bas, les bises laisseraient un froid.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
249 poèmes Liste
4163 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
22 février
  Publié: 14 nov 2017 à 10:14 Citer     Aller en bas de page

très poétique, mais il me manque une clé, je pense que tu parles d'une cité mais laquelle?

Amitiés

Yvon

  YD
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


« la Poésie est un caméléon dit versifié » Shovnigorath
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1446 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
22 février
  Publié: 15 nov 2017 à 05:33
Modifié:  15 nov 2017 à 05:34 par Shovnigorath
Citer     Aller en bas de page

Merci pour ce texte délicieux Lilia, qui si j’ai bien compris

Décrit la dérive de la pureté vers la corruption de l’âme.

Sperō che ho capito bene, in bocca Lupo )

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
645 poèmes Liste
14275 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
22 février
  Publié: 15 nov 2017 à 14:36
Modifié:  15 nov 2017 à 14:44 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page


Citation de ODIN
1 texte inhabituel



Notre regard nous permet de voir aussi autre chose que nous



Citation de mido ben
très plaisante lecture
[/citation


Merci Mido ta presence est toujours gratifiante .



lilia


[citation=Drôle d'oiseau]J'ai beaucoup aimé cette poésie et j'y ai lu une méfiance à considérer avec prudence...

Merci Poétesse

Jiçé



Merci Jiçé !

Je parle ici inspirèe par un reportage sur Dubai et aussi après le résultat des elections en Sicile.

Les deux situations m'ont fait "voir" que l'homme, n'importe sa nationalité ou sa culture , souvent, trop souvent ne choisit pas une démarche pour le futur en considerant les variables du développement, du bien collectis et durable , mais plutot celui du profit personnel et du futur pronlématique , , voir tragique pour la plupart de la population d'un Pays ou d'une Sicile....

A' plus..dans les mots, lilia


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
645 poèmes Liste
14275 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
22 février
  Publié: 24 nov 2017 à 14:51
Modifié:  24 nov 2017 à 14:59 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
sans s'étendre sur les sables expulsés
qu'un "coran" semble proposé.
peuple aux libertés confisquées
pour des apparences blasphémées.

j'ai adoré (en or fin, voir feint, sans faim, aux confins)
ce qu'odin a formulé.

vent chaud de là-bas, les bises laisseraient un froid.



Le Coran est loin de ce panorama, je crois, mais il vient peut-etre utilisé pour s'opposer à d'autres cultures, celle occidentele , en particulier.

Merci pour ta visite !




Citation de Y.D
très poétique, mais il me manque une clé, je pense que tu parles d'une cité mais laquelle?

Amitiés

Yvon



Citation de Lipstick Cindy
C't' très bien écrit et j'ai bien aimé te lire


Pour moi italienne , chancelante dans votre langue, tes mots sont pur baume .


La clé est le titre et dans les vidéo aussi...

Merci pour ton passage .

lilia



Citation de Shovnigorath
Merci pour ce texte délicieux Lilia, qui si j’ai bien compris

Décrit la dérive de la pureté vers la corruption de l’âme.

Sperō che ho capito bene, in bocca Lupo )



Je ne suis pas une mystique , ni une sainte cher Sylvain, je regarde le monde et...souvent je ressens un grand desespoir...comme dans ce cas...
Dubai ne me semble pas un grand modèle de ville soutenable. et j'ai commu des italien devenus riches la bas qui sont sans scrupules...



lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 306
Réponses: 8
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0375] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.