Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 48
Invisible : 0
Total : 48
13029 membres inscrits

Montréal: 19 déc 02:58:48
Paris: 19 déc 08:58:48
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Enfant de chœur Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
242 poèmes Liste
1789 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 28 nov 2017 à 20:24 Citer     Aller en bas de page

Étant de nature rebelle,
Solitaire et renfermé,
Intolérant à la chapelle
Et à l’arrêt agenouillé,
Quelle ne fut pas ma surprise
Le jour où ces bonnes sœurs grises
Décidèrent toutes en chœur
Et sans me consulter du reste,
De m’élever au rang céleste
De l’ordre des enfants de chœur.

Notre douce sœur sacristine,
Repassant mon chaste surplis,
Oyait mes oraisons latines,
Marmonnées à l’infini.
Vous dirais-je toutes les peines,
Subies durant des semaines,
Pour dompter, du grand Latium,
Sa langue, riche et altière
En usage dans la prière
In saecula saeculurum.

Quand vint le jour, où jugé digne
De bien pourvoir mon Créateur,
En servant messes et matines,
J’appris avec grande stupeur
Que près de jeunes couventines
M’affectait la sœur sacristine.
Ce couvent, à l’orphelinat
Se trouvait être face à face,
Mais interdit, tel un palace
Sis dans un lointain émirat.

Longtemps, à l'aurore naissante,
Moitié sommeil, moitié réveil,
D’une démarche chancelante,
J’allais en ce pays vermeil
Accomplir mes charges latines
Près de ces belles orphelines.
Ah ! Qu’il est doux ce souvenir
Du temps vécu certain dimanche
Quand ces tendrons, en robe blanche,
Venaient vers moi pour discourir.



  Vivre un jour à la fois
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
1406 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 29 nov 2017 à 02:01 Citer     Aller en bas de page

Bonjour TAM

J'ai adoré votre texte... j'ai souri à maintes reprises imaginant la scène ( et non la Cène) et le mélange de vos sentiments d'enfant... juste un petit moment de bonheur que de le lire!!!

Merci aussi au commentaire de Cindy qui me donne la curiosité de me renseigner sur les Amérindiens

Très amicalement

Valérie

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
225 poèmes Liste
14589 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 29 nov 2017 à 10:14 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
602 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 29 nov 2017 à 13:50 Citer     Aller en bas de page

Tristamourir,
Votre poème a tout le charme de l'enfance et est magnifiquement écrit.
Amitiés sincères.

  Flora Lynn
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
2568 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 29 nov 2017 à 18:40
Modifié:  29 nov 2017 à 18:41 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Bonjour TTM
J'aime ce poème : sa pointe d'humour, de dérision pour nous compter tes aventures ... sont-elles d'ailleurs vécues ou seulement imaginées !:
En tout cas c'est top up
Bonne journée
Christophe

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
2568 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 29 nov 2017 à 18:40 Citer     Aller en bas de page

Bonjour TTM
J'aime ce poème : sa pointe d'humour, de dérision pour nous compter tes aventures ... sont-elles d'ailleur vécues ou seulement imaginées !:
En tout cas c'est top up
Bonne journée
Christophe

 
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février
  Publié: 30 nov 2017 à 20:26 Citer     Aller en bas de page

Salutation Tristamourir

Une belle histoire
De belles images racontées

J'aime

PA…

 
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
242 poèmes Liste
1789 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 5 déc 2017 à 16:06 Citer     Aller en bas de page

Un merci bien senti à chacun de vous pour votre appréciation de ce poème. J'aimerais rajouter, pour le bénéfice de Cidnos que tous les faits rapportés dans ce poème sont vrais.

Amitiés sincères,

TTM

  Vivre un jour à la fois
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 334
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0398] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.