Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 37
Invisible : 1
Total : 38
13086 membres inscrits

Montréal: 21 mars 10:28:58
Paris: 21 mars 15:28:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Enfants-soldats 2/3 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


écris tes blessures dans le sable et tes joies dans la pierre....Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
330 poèmes Liste
2014 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
18 mars
  Publié: 17 avr 2016 à 11:14
Modifié:  19 avr 2016 à 15:28 par Emme
Citer     Aller en bas de page

ils m'ont trouvé couché sur un tas de cailloux,
avec mes pieds gonflés, mes mains sur les genoux,
et mes lèvres en sang qui bégayaient de faim,
ont reçu d'un enfant un petit bout de pain.

C'est mon anniversaire, je viens d'avoir douze ans,
on m'a offert la guerre en guise de présent.
Mon uniforme est vert, et mon flingue est trop lourd
ce monde est un enfer où la peur suit son cours.

Je n'ai plus de famille, elle est éparpillée,
certains chez l'ennemi, les autres ont été tués.
Quand j'avais la télé, les larmes étaient des contes,
et ma joie éclatait quand ils mourraient de honte.

Jamais je n'avais su ce qu'était la douleur
l'errance dans les rues, le poids de mes erreurs,
j'avais fait le projet de devenir un homme,
d'avoir un beau métier, et créer mon royaume.

Ce ne fut pas le cas, je vis chez les cadavres,
qui mélangent leur foi dans un étrange Havre.
Je regarde le ciel pour implorer son aide,
mais il est plein de fiel car il est sans remède.

Et je suis tombé là, dans les bras de ma tombe,
fauché par le trépas de balles vagabondes.
Je reflète un déclin, et le monde agonise,
avec mon court destin qui s'est fait la valise.


  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
725 poèmes Liste
21513 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
20 mars
  Publié: 17 avr 2016 à 11:24 Citer     Aller en bas de page

Poignant.
Il faut lire à ce sujet : Allah n'est pas obligé d'Ahmadou Kourouma.
Mais peut être que c'est ce livre qui t'as inspiré ces vers ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


écris tes blessures dans le sable et tes joies dans la pierre....Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
330 poèmes Liste
2014 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
18 mars
  Publié: 17 avr 2016 à 11:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Poignant.
Il faut lire à ce sujet : Allah n'est pas obligé d'Ahmadou Kourouma.
Mais peut être que c'est ce livre qui t'as inspiré ces vers ?



Bonjour Aude,
Alors, je n'ai pas lu Ahmadou Kourouma que je ne connais pas, et pour cause je ne lis pratiquement rien, et mon texte concerne les enfants soldats du globe sans distinction. c'est une interprétation qui relève purement et simplement de mon imagination. ceci dit, je te remercie pour ton propos et ton appréciation qui m'ont touché.

merci Aude

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
725 poèmes Liste
21513 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
20 mars
  Publié: 17 avr 2016 à 12:17 Citer     Aller en bas de page

Ha bon ? Tu ne lis pratiquement rien ? Et pourquoi donc ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
197 poèmes Liste
10757 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 17 avr 2016 à 12:19
Modifié:  17 avr 2016 à 12:19 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Très émouvant et malheureusement trop d'actualité ...

Merci à toi Sylvain d'avoir posé la mine de ton crayon sur ce sujet, quand des enfants posent, eux, leurs pieds sur des mines

Amitié

  ISABELLE
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


écris tes blessures dans le sable et tes joies dans la pierre....Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
330 poèmes Liste
2014 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
18 mars
  Publié: 17 avr 2016 à 12:24 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Ha bon ? Tu ne lis pratiquement rien ? Et pourquoi donc ?



d'une part, rien signifie peu mais j'ai beaucoup d'occupations
plus l'étude (métaphysique) et l'éducation de mon dernier fils.
Ceci dit, les suggestions sont toujours les bienvenues et des que j'en aurai l'occasion, je ne manquerai pas de lire ta proposition . bizzz

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


écris tes blessures dans le sable et tes joies dans la pierre....Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
330 poèmes Liste
2014 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
18 mars
  Publié: 17 avr 2016 à 12:30 Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
Très émouvant et malheureusement trop d'actualité ...

Merci à toi Sylvain d'avoir posé la mine de ton crayon sur ce sujet, quand des enfants posent, eux, leurs pieds sur des mines

Amitié



Merci Isabelle pour ton appréciation, et c'est vrai que si cela pouvait les sauver, j'echangerais tout de Go ma plume contre leurs pieds.

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
143 poèmes Liste
3838 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
20 mars
  Publié: 17 avr 2016 à 16:56 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Sylvain
Tu sais que je soutiens ta poésie engagée et tu nous donnes l'exemple, qu'avec celle-ci les mots peuvent beaucoup plus
que de nombreux discours
Amitiés

  Poésie, la vie entière
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


écris tes blessures dans le sable et tes joies dans la pierre....Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
330 poèmes Liste
2014 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
18 mars
  Publié: 17 avr 2016 à 21:02 Citer     Aller en bas de page

Citation de Tristanic
L'apprentissage est cruel dans cette école de la guerre, d'où l'on sort les pieds devant !

Le constat est dramatique :
"Je reflète un déclin, et le monde agonise,
avec mon court destin qui s'est fait la valise."

Très bel écrit, douloureux...

Amitiés

Léo



Bonsoir Léo , merci d'avoir accompagné cet épisode de guerre qui nous rappelle combien de chance nous avons de vivre en sécurité, même si tout est relatif.
Merci ami
Sylvain


  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


écris tes blessures dans le sable et tes joies dans la pierre....Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
330 poèmes Liste
2014 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
18 mars
  Publié: 17 avr 2016 à 21:06 Citer     Aller en bas de page

Citation de Ulm47
Bonsoir Sylvain
Tu sais que je soutiens ta poésie engagée et tu nous donnes l'exemple, qu'avec celle-ci les mots peuvent beaucoup plus
que de nombreux discours
Amitiés



Bonsoir Jean-Louis,
merci pour ton soutien et d'être passé sous mes vers.
Ceci dit je partage ta conviction en ce qui concerne la poesie comme porte parole au nom des libertés .
Merci encore,
Sylvain

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
685 poèmes Liste
14789 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
20 mars
  Publié: 18 avr 2016 à 03:34 Citer     Aller en bas de page




Ce ne fut pas le cas, je vis chez les cadavres,
qui mélangent leur foi dans un étrange Havre.
Je regarde le ciel pour implorer son aide,
mais il est plein de fiel car il est sans remède.

Et je suis tombé là, dans les bras de ma tombe,
fauché par le trépas de balles vagabondes.
Je reflète un déclin, et le monde agonise,
avec mon court destin qui s'est fait la valise.



Langage et images absolument efficaces et émouvants.

Je suis persuadée, moi aussi, que le pouvoir des mots est grand pour modifier les consciences et la réalité , l'extension de tout ça qui peut la connaître ou gouverner vraiment ? Soyons plusieurs à vouloir un monde moins injuste !

Merci !

galatea



  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
725 poèmes Liste
21513 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
20 mars
  Publié: 18 avr 2016 à 05:19 Citer     Aller en bas de page

Citation de Shovnigorath

Citation de Aude Doiderose
Ha bon ? Tu ne lis pratiquement rien ? Et pourquoi donc ?



d'une part, rien signifie peu mais j'ai beaucoup d'occupations
plus l'étude (métaphysique) et l'éducation de mon dernier fils.
Ceci dit, les suggestions sont toujours les bienvenues et des que j'en aurai l'occasion, je ne manquerai pas de lire ta proposition . bizzz



Ce livre m'avait été recommandé par un poète de LPDP. J'ai eu un peu de mal avec les premiers chapitres qui sont très durs, après j'ai été littéralement emportée par ce récit picaresque et cruel. Il faut découvrir les belles plumes africaines, ça vaut vraiment le coup.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


écris tes blessures dans le sable et tes joies dans la pierre....Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
330 poèmes Liste
2014 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
18 mars
  Publié: 18 avr 2016 à 07:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de Galatea belga



Ce ne fut pas le cas, je vis chez les cadavres,
qui mélangent leur foi dans un étrange Havre.
Je regarde le ciel pour implorer son aide,
mais il est plein de fiel car il est sans remède.

Et je suis tombé là, dans les bras de ma tombe,
fauché par le trépas de balles vagabondes.
Je reflète un déclin, et le monde agonise,
avec mon court destin qui s'est fait la valise.



Langage et images absolument efficaces et émouvants.

Je suis persuadée, moi aussi, que le pouvoir des mots est grand pour modifier les consciences et la réalité , l'extension de tout ça qui peut la connaître ou gouverner vraiment ? Soyons plusieurs à vouloir un monde moins injuste !

Merci !

galatea


Merci Galatea, de rencontrer cette pensée . En effet, la poesie,
les films, la musique, la peinture sont autant de formes artistiques mille fois plus percutantes que les discours souvent trop longs et trop lourds.

Grazie Bella


  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


écris tes blessures dans le sable et tes joies dans la pierre....Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
330 poèmes Liste
2014 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
18 mars
  Publié: 18 avr 2016 à 07:48 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose

Citation de Shovnigorath

Citation de Aude Doiderose
Ha bon ? Tu ne lis pratiquement rien ? Et pourquoi donc ?



d'une part, rien signifie peu mais j'ai beaucoup d'occupations
plus l'étude (métaphysique) et l'éducation de mon dernier fils.
Ceci dit, les suggestions sont toujours les bienvenues et des que j'en aurai l'occasion, je ne manquerai pas de lire ta proposition . bizzz



Ce livre m'avait été recommandé par un poète de LPDP. J'ai eu un peu de mal avec les premiers chapitres qui sont très durs, après j'ai été littéralement emportée par ce récit picaresque et cruel. Il faut découvrir les belles plumes africaines, ça vaut vraiment le coup.



ok Aude, dès que j'en ai l'opportunité j'irai l'acheter.
ca s'appelle ...Allah n'est pas obligé ?

BIZZ

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 681
Réponses: 13
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0744] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.