Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 7
Invités : 349
Invisible : 0
Total : 356
· ARTISTE DE L'ART · alouette 33 · Lafleurquirime · Pascal · Rousselaure · Magnolia Forever
Équipe de gestion
· Adamantine
12945 membres inscrits

Montréal: 18 déc 15:23:59
Paris: 18 déc 21:23:59
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Peinture d'un peinture (lise à l'ombrelle d'auguste Renoir) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
A.Belhirch
Impossible d'afficher l'image
un monde sans espoir est irrespirable. (Malraux)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
209 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2016
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 5 déc à 17:04
Modifié:  10 déc à 04:33 par A.Belhirch
Citer     Aller en bas de page

On ne sait quoi de fortifiant
Dans l'admiration.
C'est le vague des notions.

Et pourtant, elle accroche
La beauté d'une forme,
Qui réunit tous les charmes,
Capables de faire sensation.

Sentiment rime avec imagination.
De belles choses nous a fait Renoir,
de son invention.

Des genres, des sortes
et des superbes sujets
Insufflant un beau lyrisme.



C'est la preuve
que Lise à l'ombrelle
Informe sur quoi se voyait
Un profond impressionnisme.

Les côtés ombragés
Comme les côtés illuminés
Ne se dérobent pas
À toute vue d'ensemble.
La robe n'est ni simple ni nette.
Que vous en semble ?

En un mot comme en cent,
Il y va là du vernis
d'artéfact intéressant,
Que les critiques ont cependant
Déprisé des fois des insolites crayons.

Toutefois, l'absurdité et l'insolence en peinture
Ne sont art qu'autant qu'elles sont valables pour tout esprit.

  Les arts sont l'entremetteur qui nous fournissent des occasions très naturelles de deviser de tout et de rien.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
13004 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 7 déc à 10:24 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
19576 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 10 déc à 13:08 Citer     Aller en bas de page

Des mots qui embellissent encore plus le sujet...Connaisseur des belles oeuvres, je te remercie, cela m'a donné l'envie de retrouver la beauté de ce tableau et de rendre hommage à Renoir
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
A.Belhirch
Impossible d'afficher l'image
un monde sans espoir est irrespirable. (Malraux)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
209 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2016
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 11 déc à 10:50 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir

mido ben
ODE

Quand même, j'aime à croire que je n'ai pas massacré ce beau tableau en le dépeignant.

Merci tous de ne pas avoir de détesté cet écrit.

Amitiés

  Les arts sont l'entremetteur qui nous fournissent des occasions très naturelles de deviser de tout et de rien.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 71
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0272] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.