Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 150
Invisibles : 2
Total : 155
· Mawringhe · Andesine
Équipe de gestion
· Catwoman
13084 membres inscrits

Montréal: 18 juin 15:21:41
Paris: 18 juin 21:21:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Lettres ouvertes :: suicide ? Bien Sûr Que C’est « Con » Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8182 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 10 mai 2016 à 02:11
Modifié:  16 déc 2016 à 04:53 par samamuse
Citer     Aller en bas de page

Par manque d’attentions de reconnaissances
Mon mental me voudrait suicidaire.
Mon âme résiste, me présentant les conséquences
Sans me proposer quoi faire.

J’ai fais une chute dans des escaliers.
(Ma tête en arrière a touché des marches)
En médecine c’est enfermé et médicaments
(C’est plus rapide, pour eux, par prévoyance ça marche)
Alors que j’ai besoin de beaucoup parler
(Même si parfois certaines évocations fâchent)
Pour évacuer ces encombrements.

Alors je m’enferme dans ma solitude.
Pour ne pas devenir une marionnette
Dépersonnalisée de servitudes.

Je sais. Ce n’est pas une solution
Mais personne n’a le temps de faire la causette
Alors je suis dans une lente destruction.

La France, et beaucoup de non-aimés
Ne savent plus vers qui se confier.

Un besoin d’aide, pour changer de décors ?
Oui bien sûr. Comment la formuler ?
C’est un assemblage d’inconforts.
Ce sont des choses qui se sont accumulées.

Les psy, vont les traiter, morceaux par morceaux.
En laissant les rémissions recommencer.
L’écriture permet d’instruire les tableaux.
La grille des « neuf (9) » pour les interférer.

Surtout pas de questions de dérivations.
C’est la personne aidée qui doit se vider.
Merci de faire des reformulations.

Vous sentez-vous comme un chien d’aveugle.
Là, disponible, prêt à écouter.
Les interprétations ça aveugle.

Ils sont chiants, ces faiseurs de lectures de pensées.
Comment les aider à avoir d’autres pensées ?

Je t’entends dire « Ose en prendre le temps ».
C’est facile. Par où commencer ?
Note le maximum d’éléments.
Le SAMARITAIN pourra t’aider.

Il est où ce SAMARITAIN ?
Tu les as écrits tes éléments ?
Accepteras-tu les « ensuite » qui viennent de loin ?
Et de r- noter ces cheminements ?

Oui c’est chiant de fouiller les mémoires.
Que d’incertitudes, et de fabriqués.
En lectures de pensées, broyant du noir.

Mon ordinateur ne pose pas de questions.
Je peux compléter ce qui peut manquer.
Je peux relire, les diverses situations.

Le PC serait le SAMARITAIN ?
Sans me juger dans ces chemins ?
Une fois écrit, peut-être, je me sentirais bien.

La grille des neuf, c’est seulement un tableau ?
C’est un outil pour les designers.
Trois présents, trois vers, trois futurs, en tableau
Esprit, savoir, travaux, d’horizons surligneurs.

Ensuite tu passeras d’une case à l’autre.
Tu noteras à côté les évolutions.
Envisageant ce qui pourrait être autre.
Donnant plein de sens aux interactions.

Arrête, trace-le ce tableau, tu comprendras.
N’invente pas, note ce qui vient spontanément.
Refais-le, aussi souvent qu’il te le faudra.

Cet outil, tu l’utiliseras souvent.
Tu l’adapteras aux divers moments
Tu le feras machinalement.

Tu as essayé ? Qu’est-ce que tu en penses ?
Les extrapolations seront des présences.

Est-ce que ça va mieux maintenant ?
Peut-être pas. Mais ça te semble être différent ?
Aide-toi, et le ciel t’aidera.
Essaie, et tu le constateras.

Pense aux tables de multiplications.
Le temps qu’il a fallu y passer.
Pour des usages d’interactions.
Pense aux cheminements où ils t’ont mené.

Ces cheminements proviennent de toi.
Ton PC fut ton psy, sans rien t’imposer.
C’est pour cela que tu y crois.

Ces cheminements deviendront dictionnaires
Que tu auras toi-même composé
Relie-le quand tu auras des misères.

Pourquoi te proposer de tels textes ?
Moi, j’ai vécu ces genres de contextes.

Note tes inconforts
En présent, vers, des futurs.
Ça se démêlera.
.
Ça peut être long.
Ça peut laisser des traces.
Pour y revenir.
.
Trace-le ce tableau
Remplis-le sérieusement
Et critique ensuite.
.
Ça peut marcher
Tu auras essayé
Tu t’amélioreras.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8182 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 11 mai 2016 à 02:23 Citer     Aller en bas de page

bonjour ODIN,
je n'ai pas compris
Ça Yung & Freudon
bla bla bla.
de nombreux textes y font des allusions.
j'ai eu tord de vouloir rendre service
aux personnes qui éprouvent des inconforts
et qui ne savent pas comment y trouver des issus.
mon dernier accident dans des escaliers
où ma tête a frappé une marche en arrière
j'avais les bras chargés de provisions.
aucun voisin ni mon épouse n'est venu à mon aide.
"il va bien se relever" c'est ce que j'ai fais au bout d'un certain moment.
cette solidarité m'a fait comprendre que j'étais "con"
de m'intéresser aux autres
puisque les autres s'en foute
et que c'est moi qui suis pris pour un "con".

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 743
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0196] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.