Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 202
Invisible : 0
Total : 203
· ode3117
13162 membres inscrits

Montréal: 28 mai 11:33:05
Paris: 28 mai 17:33:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Avec abnégation Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
JYL


Fais ce qui te semble juste et tu te sentiras libre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
777 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
5 mai
  Publié: 3 avr 2012 à 05:00 Citer     Aller en bas de page

Avec abnégation

Que le quidam ici pardonne
Mon manque d'imagination.
Point que ma verve ne s'écorne
Que j'ai recouvré la raison.
A vous chers lecteurs fidèles
Je vous dois des explications;
N'allez pas lâcher votre fiel,
Promettez-moi la discrétion.

Figurez-vous que ces jours ci
J'ai plutôt l'esprit infertile.
N'imaginez pas que ma vie
Prenne une tournure mercantile.
Point de la faute à cupidon,
Je suis victime d’une cabale.
Un mal me cloue sous l'édredon
Avec la fièvre d’un cheval.

Le mois dernier une anonyme,
A ma porte cochère vint frapper.
S'excusant d'une voix cristalline,
Je la reçu, la fit entrer.
C'est dans vos bras mon cher monsieur,
Innocemment me souffla-t-elle.
Que je veux atteindre les cieux,
Ne plus être cette pucelle.

Devinant toutes mes réticences,
Elle déballa ses arguments,
Sur l'amour, en toute décence,
Tout en ondulant du séant.
En bon chrétien j'eus des remords
De refuser une bonne action.
Ainsi je fis don de mon corps,
Avec une sainte abnégation.

Mais à trop être charitable
J'eus le grand retour de bâton.
Des brûlures à peine supportables,
De cuisantes démangeaisons.
Pseudo-vierge la satanique,
Ne fût pas exemple d’école.
De cette hérésie frénétique,
J’eus contracté une vérole.

JYL

  Jean-Yves
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22542 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 3 avr 2012 à 05:13 Citer     Aller en bas de page

La morale de cette fable
Si vous m'en croyez mon ami :
Même si c'est plus agréable
Sans capote c'est interdit !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Pipa

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
850 commentaires
Membre depuis
22 février 2012
Dernière connexion
7 octobre 2019
  Publié: 3 avr 2012 à 17:09 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ce petit bonbon...

J adore ce ton là.

Il devrez être etudié dans les collèges...

Merci encore

Pipa

  la vie est belle, même si....
JYL


Fais ce qui te semble juste et tu te sentiras libre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
777 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
5 mai
  Publié: 4 avr 2012 à 00:22 Citer     Aller en bas de page


Alors mesdames : le préservatif obligatoire dans les cartables

  Jean-Yves
Pipa

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
850 commentaires
Membre depuis
22 février 2012
Dernière connexion
7 octobre 2019
  Publié: 4 avr 2012 à 07:36 Citer     Aller en bas de page

Et comment. ... !!!

  la vie est belle, même si....
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 8 avr 2012 à 08:50 Citer     Aller en bas de page

Un bon moment de lecture dans l'esprit de Brassens

"Une femme du monde, et qui souvent me laisse
Faire mes quatre voluptés dans ses quartiers de noblesse,
M'a sournoisement passé, sur son divan de soie,
Des parasites du plus bas étage qui soit...
..."

Merci pour ce loufoque sympathique !

 
JYL


Fais ce qui te semble juste et tu te sentiras libre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
777 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
5 mai
  Publié: 14 avr 2012 à 05:05 Citer     Aller en bas de page


Oui Blottie, le Grand Georges....

Trompettes de la renommée.

  Jean-Yves
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 707
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0339] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.