Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 330
Invisible : 0
Total : 331
· emy999
12957 membres inscrits

Montréal: 21 jan 17:00:25
Paris: 21 jan 23:00:25
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Mes fantômes gentils Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3391 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 6 jan à 09:00
Modifié:  6 jan à 09:02 par Myo
Citer     Aller en bas de page


Mes fantômes gentils


Ils passent sans un bruit, dans une ombre fragile,
Le trait déjà troublé, le regard incertain,
Glissent d'un souvenir comme un parent lointain
Et me serrent, un peu, dans leurs filets habiles.

Avec eux, j'ai écrit, de tous ces longs récits,
Des chapitres divers puis la dernière stance,
Celle de la douleur et de la dépendance,
Avant que le mot fin n'efface leurs soucis.

Moi qui ne connais d'eux, que ces ultimes pages,
Et quelques vieux clichés accrochés près du lit
Qui content simplement, ce temps avant l'oubli,
Je serai là, pourtant, à l'heure du passage.

J'effacerai leur nom dans un clic de souris,
Leur dossier de la liste et fermerai la porte.
J'ai appris l'au revoir, comme eux je serai forte.
Mais j'y pense parfois quand mon cœur se flétrit.

Mes fantômes gentils dont je garde l'empreinte
De la vie qui s'en va, dans le creux de ma main,
Ou de ses yeux fermés qui ne verront demain,
Me suivent, pas à pas, d'une fidèle étreinte.


05/01/2018

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
2361 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 6 jan à 11:02 Citer     Aller en bas de page

Superbe !

 
Adamantine

Administratrice


Avatar : Aude Doiderose
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
376 poèmes Liste
11470 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 6 jan à 11:10 Citer     Aller en bas de page

Un texte d'une grande sensibilité et magnifiquement écrit, comme toujours. C'est un très beau partage.

  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
2837 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 6 jan à 13:06 Citer     Aller en bas de page

...., parce que pour moi et le ressenti que j'en ai, c'est comme ça...
Amitiés, Myo....
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
307 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 6 jan à 15:10 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir et merci pour ce partage Myo,

Simple d'amour, sublime d'humanité : qu'il est doux de te lire !

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
127 poèmes Liste
1859 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 6 jan à 21:53 Citer     Aller en bas de page

Les clics, en tous genres, ne font pas disparaître nos fantômes. Il faut se résoudre à la cohabitation.
Les tiens sont gentils. Pour d'autres, ils le sont moins.

Ton poème est beau, empreint de douceur. Ce me semble être un trait de ta poésie.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Maschoune

Modératrice
Impossible d'afficher l'image
Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
168 poèmes Liste
8669 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 7 jan à 04:35 Citer     Aller en bas de page

C'est à chaque lecture un plaisir de retrouver ta plume Myo, merci à toi

______________

Citation de In Poésie
Les clics, en tous genres, ne font pas disparaître nos fantômes. Il faut se résoudre à la cohabitation.
Les tiens sont gentils. Pour d'autres, ils le sont moins.




  ISABELLE
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
214 poèmes Liste
13169 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 7 jan à 10:09 Citer     Aller en bas de page

sublime

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3391 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 8 jan à 13:17 Citer     Aller en bas de page

Merci Didier de ton appréciation

-----------------------------------------

Adamantine,
Merci d'accueillir ce partage là

------------------------------------------

Riaga , un commentaire
Bizz

------------------------------------------

Ali,
Un commentaire qu'il est doux de lire aussi.

------------------------------------------

JB,
On ne se refait pas ...
Merci d'être passé



Myo

 
M@rselO


"Vulnerant omnes, ultima necat"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
60 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 9 jan à 01:56 Citer     Aller en bas de page

La mémoire est sélective, mais accroche ici à son devoir, avec beaucoup d'empathie, les portraits sympathiques auxquels elle a parfois besoin de se référer !
Le souvenir se dématérialise mais s'imprègne de belle manière...
Bravo

  M@rs
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
126 poèmes Liste
3186 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 10 jan à 04:37 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Myo,
On vit avec eux, parfois s'estompant mais ne vous quittant jamais....un beau texte empreint malgré tout de sérénité.
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3391 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 14 jan à 14:16 Citer     Aller en bas de page

Merci Marselo de ton passage et ton appréciation




Oui , Jean-Louis, une cohabitation pacifique
Amitié

Myo

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 389
Réponses: 11
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0512] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.