Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 329
Invisible : 0
Total : 331
· Lapoètesse
Équipe de gestion
· In Poésie
13046 membres inscrits

Montréal: 22 avr 14:23:51
Paris: 22 avr 20:23:51
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Droit, je te quitte Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
climmounoute
Impossible d'afficher l'image
le coeur a ses raisons que la raison ignore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
62 commentaires
Membre depuis
20 février 2012
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 6 jan à 18:40
Modifié:  6 jan à 21:17 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Notre histoire est banale,
Pour ne pas dire bancale.
Entre nous point d'effusions
Ni de passion.
On s'est choisis par défaut,
On a fait des projets bien comme il faut.
Notre mariage
N'était qu'un mirage.
Tu avais des idéaux dans le vent,
J'avais besoin de rêves stimulants...
Tu ne parles que de régimes et de conventions,
Mettant à la diète ceux qui ne remplissent pas tes conditions d'application.
Nous étions de ces couples qui ne parlent plus,
Ronflant dans un confort malvenu.
J'ai voulu partir vers de plus verts pâturages,
Mais plus vert encore, de rage,
Tu me condamnes au rattrapage.
Vain sauvetage.
Notre hymen est coupable de trahison,
Il est temps pour lui de finir en prison.
Alors, une dernière fois, je te le dis :
Attendu qu'aucun espoir en notre concubinage n'est plus permis,
Par ces motifs je nous condamne à nous séparer ici.
Je ne te quitte pas pour rien,
Je pars retrouver mon ancienne maîtresse,
Muse de mes rêves enfantins,
Littérature, qui me fera, c'est sûr, oublier tes bassesses.

  une seconde peut changer le cours d'une vie
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
468 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 6 jan à 19:55
Modifié:  6 jan à 20:04 par Ali
Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup aimé ce poème, ce regard froid, sans chichi et sans blabla qui dit, en clair : On s'arrête là !

(suis allé lire tes autres poèmes : Aimante, restante, souriante, pleurante, partante, c'est toujours du même calibre, de la même beauté; merci et bravo !)

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
175 poèmes Liste
9211 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 7 jan à 04:24 Citer     Aller en bas de page

Demander la rupture ... c'est ton droit

Si elle est conventionnelle en plus elle sera à la mode

  ISABELLE
climmounoute
Impossible d'afficher l'image
le coeur a ses raisons que la raison ignore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
62 commentaires
Membre depuis
20 février 2012
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 7 jan à 07:17
Modifié:  24 mars à 16:36 par climmounoute
Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Ali ! Ça fait vraiment plaisir !

Maschoune : oui tu as raison il y a un certain effet de mode

  une seconde peut changer le cours d'une vie
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
138 poèmes Liste
1417 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
17 avril
  Publié: 9 jan à 13:17 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir climmounoute

Tout est dit...tout est clair
Plus rien a sauvé...
Alors sauce qui peut !
Une nouvelle vie
Un espoir d'être de nouveau heureux.
L'existence n'est-elle pas faite de plusieurs vies ,?

Good luck !

Bisous - MUSCADE

  MUSCADE
climmounoute
Impossible d'afficher l'image
le coeur a ses raisons que la raison ignore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
62 commentaires
Membre depuis
20 février 2012
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 16 févr à 16:14 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ton joli message Muscade !

  une seconde peut changer le cours d'une vie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 176
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0275] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.