Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 435
Invisible : 0
Total : 435
12956 membres inscrits

Montréal: 21 jan 01:37:01
Paris: 21 jan 07:37:01
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Ignominie... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
867 poèmes Liste
5378 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 12 jan à 13:56 Citer     Aller en bas de page

Ô vent, trou vert des implosions fiévreuses
Qui demeurez lié aux fleurs de mon sommeil
Belladones parfumées au sourire des dents creuses
Votre souffle m'infecte en des corps sans oreilles.

J'ouïs en silence le dernier cri d'amour
Aux flots tumultueux d'un sang d'âpres remords
Des ténèbres mentales, l'effroi verra le jour
Et la Bête se retire dans l'antre de la mort.

Ces vies servent à nourrir les poètes, pourrissants
À l'aune d'un rêve obscur d'enfants décapités
Ce ne sont que des maux, fussent-ils répugnants
Qui condamnent l'esprit aveugle à la beauté.

Hubix.

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
100 poèmes Liste
2981 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 13 jan à 04:11 Citer     Aller en bas de page

J'ai apprécié les accents de ce poème...

Le sens rationnel m'échappe un peu, à cause de moi, en état second en ce moment, mais les mots me plaisent...

Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Barbamimi

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
96 commentaires
Membre depuis
13 janvier
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 13 jan à 06:33 Citer     Aller en bas de page

Epatant!

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
867 poèmes Liste
5378 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 15 jan à 15:18 Citer     Aller en bas de page

Merci Le Poète Masqué et Barbamimi...

Dans ce poème, je parle d'un rêve et de là, j'use de la métaphore pour expliquer ce que le titre désigne...

Lorsque la violence intérieure (Schizophrénie, folie, obsession), se transforme en violence extérieure (Viol, meurtre, sadisme)...

Chaque jour, ce genre d'ignominie arrive sur notre planète...

Amicalement vôtre...

Hubix.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 156
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0344] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.