Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 69
Invisible : 0
Total : 71
· Lettre.contreLavoir · Muaddid
13197 membres inscrits

Montréal: 22 jan 19:26:24
Paris: 23 jan 01:26:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Les deux clochers Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
5019 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 19 jan 2018 à 14:07 Citer     Aller en bas de page

 
Les deux clochers
 
Deux églises face à face,
riantes.
Deux clochers jumeaux,
curieux.
L'un est efflanqué,
l'autre un peu joufflu.
 
Ils sont si proches
que, par-dessus les toits
et de leurs bras si longs,
ils pourraient se tendre la main
sous le regard attendri
des Bieberschwantz.*
 
Ne sont-ils pas bons voisins ?
Quand l'un connut le feu
l'autre prêta son toit.
 
À l'occasion, ils se disputent.
Lequel d’entre eux donnera midi...
le premier ?
 
D'autres fois, ils partagent leurs peines.
Quand l'un est triste
et sonne le glas,
l'autre baisse les yeux.
 
Enfin, (mais c'est un secret)
au-dessus du brouillard,
à l'abri des regards,
ils se font des clins d'yeux,
- Oh ! pas pour rien,
ils s'aiment bien :
ils ont le même Dieu.
 
 

* Bieberschwantz, littéralement queue de castor. Il s'agit de la traditionnelle tuile plate d'Alsace, à bord inférieur arrondi, comme une queue de castor.

En Alsace, nombreux sont les villages qui possèdent deux églises : une pour les catholiques et l'autre pour les protestants.

 
 

  La vie commence à chaque instant.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
757 poèmes Liste
22234 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 19 jan 2018 à 15:22 Citer     Aller en bas de page

Charmant

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
430 poèmes Liste
13681 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 20 jan 2018 à 01:48 Citer     Aller en bas de page

Une lecture intéressante. J'ai apprécié cette découverte.

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
4241 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 20 jan 2018 à 05:00 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jean-Baptiste,

J'ai bien aimé ce texte conciliateur, sans querelle de clochers.
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
210 poèmes Liste
11731 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 20 jan 2018 à 06:48 Citer     Aller en bas de page

Je rejoins Jean-Louis ... Bel exemple de cohabitation

Merci à toi

  ISABELLE
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15907 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 20 jan 2018 à 10:31 Citer     Aller en bas de page

plaisante lecture
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
147 poèmes Liste
3361 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
12 décembre 2019
  Publié: 20 jan 2018 à 12:15 Citer     Aller en bas de page

....
et ...
"ils s'aiment bien :
ils ont le même Dieu
."
Tout est dit !


: -)

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
117 poèmes Liste
3460 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 21 jan 2018 à 10:23
Modifié:  21 jan 2018 à 18:29 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Bonjour JB,

Magnifique, cette espèce de connivence, ou de proximité dirons-nous mieux, entre ces deux clochers... jumeaux.

C'est bien observé !

Merci pour les informations au sujet des églises consacrées aux différentes religions... Cathos purs et protestants.

Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
5019 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 22 jan 2018 à 04:07 Citer     Aller en bas de page

@ Aude Doiderose, Firjol, Adamantine, Jean-Louis, Barbamimi, Maschoune, mido ben, RiagalenArtem, M@rselO, Le Poète Masqué, merci de vos mots.

L'Alsace a une histoire religieuse bien curieuse. À cheval sur deux cultures, d'essences germanique et latine, son cœur balance depuis plus de 1200 ans.
À la Réforme, beaucoup de village sont devenus protestants, d'autres restaient farouchement catholiques, et d'autres... hésitaient. Pour ceux-là on a même partagé les églises, on a instauré le Simultaneum, à l'instigation de Luis XIV. Quand les paroisses ont été plus riches elles ont construit leurs propres églises, d'où ces nombreux villages avec deux églises en dépit de la faiblesse de la population.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
290 poèmes Liste
5228 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 22 jan 2018 à 12:04 Citer     Aller en bas de page

excellent, bravo et merci pour ce renvoi à la subtilité de l'âme humaine...

Amitiés

yvon

  YD
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
461 poèmes Liste
22163 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 27 jan 2018 à 12:40 Citer     Aller en bas de page

Ne manque plus, qu'un Don Camillo et un Pepone.
C'est " sainte " Odile qui parle ainsi, la patronne de l'Alsace.
ODE 31 - 17
C'est très joli, l'Alsace et ses vins n'en parlons pas...

  OM
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
5019 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 28 jan 2018 à 11:16 Citer     Aller en bas de page

@ Yvon et Ode, merci de vos mots.

Yvon... subtilité qui a fait bien des guerres et en fera encore.

Ode : vin sur vin, ça vaut ça.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 650
Réponses: 11
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

(Autres)
Auteur :
Rendez-vous (Autres)
Auteur : Danalore
Vous savez (Autres)
Auteur : marchepascal
(Autres)
Auteur :
(Autres)
Auteur :
Tous les matins du monde (Autres)
Auteur : Jean-Louis
(Autres)
Auteur :
Comptine à l'oiseau (Autres)
Auteur : Jean-Louis
(Autres)
Auteur :
La décharge sauvage. (Autres)
Auteur : A.Belhirch
Question de regard (Citations personnelles)
Auteur : ode3117
" La boule en gère le contenu " (Citations personnelles)
Auteur : ode3117
Poètes qui comme Rimbaud... (Autres)
Auteur : Rosanna
variées (Citations personnelles)
Auteur : josette
Le tour du cadran. (Autres)
Auteur : PapillonMystere

 

 
Cette page a été générée en [0,1390] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.