Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 200
Invisible : 0
Total : 204
· mido ben · Poex · Damon · Galatea belga
13162 membres inscrits

Montréal: 28 mai 12:01:30
Paris: 28 mai 18:01:30
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes loufoques :: La misère Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
JYL


Fais ce qui te semble juste et tu te sentiras libre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
777 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
5 mai
  Publié: 10 avr 2012 à 09:27
Modifié:  10 avr 2012 à 14:34 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

La misère

Quand dans mes poches trop percées
Pas une pièce, adieu fortune,
De quoi m'offrir même un café
Avant de voir briller la lune.
Je rentre en mon humble logis ;
Ma cabane servant de toit
Ce modeste semblant d'abri
Contre Zeus, Eole aux abois.

Bien que passant pour un gaulois
J'ai profond respect pour autrui
Et quelque peu aussi pour moi
Par soi-même on est mieux servi
Passé mon huis, j'ôte mes grolles
Qui ont tant battu le pavé.
Doux bain dans une casserole
Simple respect pour mes deux pieds.

Je ne puis ce soir je regrette
Vous décrire toutes mes ablutions
Vous allez dire comme c'est bête
A vous de l’imagination...
C'est pas la faute à la cuvette
Qui attendait sous la gouttière ;
Mais ces jours-ci point de tempête
Aucune goutte, un vrai désert.

Vous les mégères de bénitier
Priez que tombe enfin la pluie
Je sais vous n'osez avouer
Ce dont vous avez tant envie
Le soir tombant ; derrière la vitre
A la lueur d'un oribus
D'apercevoir, pas une mitre
Mais la fierté d'un vrai phallus.

JYL

  Jean-Yves
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 10 avr 2012 à 11:41 Citer     Aller en bas de page


Cordialement,
Marcel.

  Marcel
JYL


Fais ce qui te semble juste et tu te sentiras libre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
777 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
5 mai
  Publié: 24 avr 2012 à 11:07 Citer     Aller en bas de page


Merci, je vais faire de mon mieux...

  Jean-Yves
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 807
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0368] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.