Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 370
Invisible : 0
Total : 372
· fleurdelune · doux18
12979 membres inscrits

Montréal: 19 févr 13:07:31
Paris: 19 févr 19:07:31
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: À Saint-guénolé Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
136 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 février
  Publié: 7 févr à 00:03
Modifié:  8 févr à 18:43 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

 
À Saint-Guénolé

À Gilles Baudry


Jeudi

L’approche se fait
          lente hésitation encore
Les pas défont la route
          plus lents
Les murs et les fougères
           sont les bienvenus
ils ont le repos
           du temps
Au surplomb de la mer
           l’éveil s’entend
le regard n’a de borne
           qu’au ciel d’une croisée entr’ouverte
Je suis là
les camélias sont là
dans le maintenant
que je pressens
           dans les pierres

Vendredi

L’aube est de gris
le regard rompt le ciel
           la vitre embuée
           me transperce
Du silence
           soudain un cantique naît
et le cantique des chênes
           bascule au noir horizon
Tambour de pluie à la fenêtre
Les pierres assaillies d’injures du temps
           sont voûtées deux fois
Prennent racines éternelles
           les vibrations senties
           à la peau du granit
Le temps n’est pas relevé
           de sa chute à terre
Il n’est que le nom
           de la durée
           qui s’enfuit

Samedi

Le gris c’est l’aube
           la soif de la nuit
Décroît le souffle
De clochers d’oiseaux
           l’air est gros
La mer a retiré son bras
           le goémon est étalé
           sur les cailloux
et dans les flaques
           que mes pieds ont troublées
L’air et la mer
           battent ensemble
           la course de leurs rythmes
Les cheveux flottants
           d’une blonde enfant
           brouillent son visage
Cris de Joie
Les doigts embeurrés
           portent une crêpe noisette
           à la bouche tout sourire
Un vol de mouettes
           fait descendre le ciel
           jusqu’aux lèvres
           du cœur

Dimanche

Nuit
Vigiles encore endormi
           cantiques et répons
           un moine baille
           contagieux
Nuit
Et le ciel est merveille
           les étoiles ont fauché
           toute la beauté du monde
Sur le ciel noirci
           ronronne l’éternité
Au temps arrêté
           la vague des marées
           caresse le souple étalement
           du jour
Au vert diamant des feuilles nées
           la mésange bleue
           taraude l’espérance
           d’un trille vertigineux
Les secondes s’écoulent
           dans la qualité et la constance
           d’être uniques
           vibration
           et sens

Lundi

À quoi ça sert
La blancheur de la chambre
           inondée de soleil
Le chip-chip-diddip
           du pinson des arbres
Les reflets d’argent
           dansant sur l’estuaire
L’intonation encore sifflante
           d’une cloche rendue à son repos
À rien dit le chagrin
À quoi ça sert
Une coule noire
           traçant son capuchon de silence
L’éveil lent du bourgeon
           au printemps du marronnier
Le crissement de la plume
           sur la page blanche
Le ballet tranquille et sûr
           des marées vivifiantes
À rien dit l’empressé
À rien
De ces riens
           qui sont tout

Mardi

Ah ! Grandir de ses blessures
           s’éloigner doucement
           du combat en soi
Ce qu’a marqué la trame de la patience
           est la décrue du trop
Vivre le feu
           au secret des gestes simples
           de la source renouvelée
           au silence
Au lever de ma nuit
           voir les pas des ombres
           s’en aller aux mondes perdus
Au lever des brouillards
           les signes tracent une main ferme
           au présent scellée
Et le voyage prévaut
           sur tous les lointains
Au bruit des pas
           la montée s’affermit
           de ce qui parle
           à l’âme en écho

Mercredi

Les draps sur le lit repliés
           disent le départ
Un filet de jour à la fenêtre
           dit Au revoir
           l’impermanent état
           de ce qui passe
           et s’écoule
La porte refermée
           est la clôture de mon silence
Sur mes paroles tues
           brille un grain de lumière
           germé à l’intériorité
La saveur de chaque seconde
           est le ressort mouvant
           de la vie
À l’instant de partir
           les fougères royales
           déploient leurs crosses velours
pour ouvrir à mes yeux
           la spirale sans fin du temps
           qui me ramène au cœur
 
 

  La vie commence à chaque instant.
M@rselO


"Vulnerant omnes, ultima necat"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
112 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
19 février
  Publié: 7 févr à 01:48 Citer     Aller en bas de page

Carte postale chargée d'embruns, qui débarbouille et tonifie...

Il ne faudra pas rater ce documentaire : Bretagne Sud, La mer, la terre, le temps rediffusé le 13/02 sur France 5 !

Et je brûle un cierge à ND de la Joie, pour avoir l'opportunité de retourner respirer cette côte inoubliable !

  M@rs
Adamantine

Administratrice


Avatar : Aude Doiderose
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
382 poèmes Liste
11574 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
19 février
  Publié: 7 févr à 05:22 Citer     Aller en bas de page

Un texte fort dans ce qu'il recèle de non-dits... Je me trompe peut-être, voire certainement mais ce n'est pas l'important. Je l'ai vraiment beaucoup aimé.

  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
412 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
16 février
  Publié: 7 févr à 06:52 Citer     Aller en bas de page

Bonjour In poésie,

Ton poème est sublime, sublime !!

C'est tout-à-fait, Breton de coeur suis, la Bretagne que j'aime et dans laquelle je me retrouve. Et il y a en ce mardi un mélange de paix et de mélancolie humaine d'une densité et d'une profondeur rares et extrêmes. Et les autres jours ne sont pas en reste !.

Puis je dois avouer avoir voulu te chipoter ; Je n'avais eu mon comptant de pluie, n'étant tombée que le vendredi...MAIS...MAIS...MAIS...me suis-je dit : Tu sais bien qu'au pays la pluie commence...

Je n'ai pas de chapeau rond, je ne bois pas de chouchen, mais je me sens, depuis toujours, et Français et Breton.

 
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
2538 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
19 février
  Publié: 7 févr à 08:44
Modifié:  7 févr à 08:45 par Drôle d'oiseau
Citer     Aller en bas de page

Un superbe poème
Chaque mots est contact quasiment épidermique!
Tes images arrosent un parterre de jardin méconnu!
Bravo !!!
Jiçé

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
215 poèmes Liste
13303 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
19 février
  Publié: 7 févr à 12:04 Citer     Aller en bas de page

très beau poème
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
249 poèmes Liste
4161 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
19 février
  Publié: 7 févr à 12:22 Citer     Aller en bas de page

Wahou!!! superbe envolée poétique sur un séjour en Bretagne - bravo - belle finesse d'écriture j'ai apprécié mon arrêt sur images

Amitiés

Yvon

  YD
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
129 poèmes Liste
3254 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
18 février
  Publié: 7 févr à 13:34 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Jean-Baptiste,
On chemine avec toi, dans tes pas et avec ton esprit et puis d'un coup je pense à certains poèmes de Georges Perros...
" L'amour que l'on éprouve pour un pays
Cela tient à rien
A un bout de ciel détaché
Qui vous prend le cœur en écharpe..."
Un poème n'est-il pas le fait d'impatiences ? Parler pour nous ravir.
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
136 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 février
  Publié: 7 févr à 14:16 Citer     Aller en bas de page

@ Marselo, Adamantine, Ali, Drôle d'oiseau, mido ben, Y.D et Jean-Louis, merci de vos mots sous ce poème.... fleuve.

En 2008, je suis allé passer quelques jours à l'Abbaye de Saint-Guénolé, à Landévénec. Je me suis régalé. Silence, temps pour écrire, regard neuf... Ce séjour m'a valu d'être nommé Le Moine par saldday. Sachez que moine, je ne suis pas. Je n'ai pas plus de religion qu'un haricot n'a de poils.

En revanche, j'ai eu largement le temps de m'observer... le nombril.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
172 poèmes Liste
8907 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
19 février
  Publié: 8 févr à 03:18 Citer     Aller en bas de page

Citation de In Poésie


En revanche, j'ai eu largement le temps de m'observer... le nombril.

Bizzz JB



Tu n'as pas dû observer QUE ton nombril : tu nous offres là des descriptions détaillées, colorées, goûteuses, odorantes ... bref on s'en prend "plein les sens" !

  ISABELLE
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
136 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 février
  Publié: 8 févr à 03:23 Citer     Aller en bas de page

Merci Maschoune.

C'est une image. Je parle de mon intériorité.

Si si, il y en a une, même sans tout le blabla légendaire qui sert de religion à beaucoup.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Barbamimi

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
476 commentaires
Membre depuis
13 janvier
Dernière connexion
19 février
  Publié: 8 févr à 04:37 Citer     Aller en bas de page































NC.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
371 poèmes Liste
19937 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
18 février
  Publié: 8 févr à 04:44 Citer     Aller en bas de page

C'est tout simplement superbement décrit et j'ai partagé ce poème avec délice. La France nous offre de superbes images quel que soit le lieu et ton séjour en cette abbaye tu nous le fais vivre intensément et j'en suis ravie
Merci IN - POESIE
ODE 31 - 17

  OM
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
136 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 février
  Publié: 8 févr à 05:15 Citer     Aller en bas de page

@ barbamimi et ode, merci de vos mots.

Barbamimi sans voix... j'aurais vécu assez pour vivre cela. Merci Ô Grand Kronenbourg.

Ode... mes textes sont protégés. Où l'as-tu partagé ? Suite en mp.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
371 poèmes Liste
19937 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
18 février
  Publié: 8 févr à 09:46 Citer     Aller en bas de page

Par MP je te réponds, tu as mal interprété mon écrit, loin de moi de copier quoi que ce soit, je n'ai rien " partagé" du tout, j'ai simplement ressenti ton écrit, comme quoi les mots parfois n'ont pas leur place au risque de les confondre et de se sentir piégé. En ce qui concerne ceux qui prennent possession de textes qui ne leur appartiennent pas, qu'ils se méfient et ce n'est pas en leur honneur, ce sont des voleurs et tu as raison de réagir comme il se doit.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
136 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 février
  Publié: 8 févr à 09:53 Citer     Aller en bas de page

Eh oui chère Ode
On peut facilement mal interpréter, lorsque deux sens se prêtent au jeu.

D'un autre côté si l'on me pique mes textes, je pourrais prendre ça comme un compliment, sauf si l'on s'en attribue la paternité indûment. Là je vois rouge.

Merci de ces précisions, y compris en mp.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
371 poèmes Liste
19937 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
18 février
  Publié: 8 févr à 10:02 Citer     Aller en bas de page

Quel intérêt à piquer des textes, le ou la qui fait cela, n'a rien à voir avec la poésie, ces personnes ne ressentent en aucun cas les sentiments qui se dégagent de tes poèmes. Même si tu dois être fier de la richesse de tes écrits, moi en ce qui me concerne cela me révolterait de les savoir dans d'autres mains.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Utherbor

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
659 commentaires
Membre depuis
23 mars 2017
Dernière connexion
18 février
  Publié: 8 févr à 16:40 Citer     Aller en bas de page

Un beau texte...
Bravo! In Poésie.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
136 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 février
  Publié: 8 févr à 18:02 Citer     Aller en bas de page

Merci Firjol d'avoir fait court. Il est tard et je vais me coucher. LOL

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
529 poèmes Liste
3972 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
19 février
  Publié: 10 févr à 23:59 Citer     Aller en bas de page

quelle merveilleuse et poétique carte postale de la Bretagne, vivante et magnifique, sous ta très belle plume! vraiment, bravo!

merci, In Poésie, pour ce splendide et talentueux partage,

merveilleuse journée,

sincères amitiés,

Josette


 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
136 poèmes Liste
2040 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 février
  Publié: 12 févr à 07:15 Citer     Aller en bas de page

Merci Josette de ton passage et de tes gentils mots.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 184
Réponses: 20
Réponses uniques: 13
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0674] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.