Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 344
Invisible : 0
Total : 348
· Jean-Louis · Chrys Freux · QUOIQOUIJE · In Poésie
12980 membres inscrits

Montréal: 20 févr 16:29:58
Paris: 20 févr 22:29:58
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: ...et vogue la galère Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
appotamox
Impossible d'afficher l'image
Je suis dans l'oeuf, je suis vivant, comme un aspic sans la chaleur, je bois mon sang...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
665 commentaires
Membre depuis
21 mai 2016
Dernière connexion
17 février
  Publié: 8 févr à 12:41 Citer     Aller en bas de page

Un étrange orateur, dans un flot de lumière,
Apparaissait parfois, pour prendre la parole.
Il savait s’entourer d’un halo de mystères,
Dès qu'on l'interrogeait, usant de paraboles.

Certains riaient de lui, et singeaient la posture.
Prêt à rendre l’oracle, à la moindre occasion.
D’autres doutaient aussi, criant à l’imposture,
Puis restaient bouche bée, de la démonstration.

Ses propos résonnèrent jusqu'au plus haut sommet,
Perturbant la quiétude et le sommeil des rois.
D'un geste on réclama sa venue sans délais,
Afin de déclamer sur ces maigres exploits.

Son éclat scintilla pendant qu'il s'approchait,
En glissant sur le sol comme un froid courant d'air.
L'ambiance convenue méprisa son aspect,
Détournant le regard de son sourire amer.

Alors il demanda, glacial et méprisant.
Le nom d’un grand trois mâts, solidement bâti,
Sachant naviguer droit, dans les vents rugissants,
Et sauver ses marins de l’anthropophagie.

Distants on s'amusa de ce questionnement,
En moquant la pâleur des cet énergumène.
De rage il s'éleva, courroucé par ces gens,
Qui dirigeaient le monde vers une mort certaine.

«Je vous ai demandé malgré les circonstances,
-Le nom de ce vaisseau, sur les mers, sillonnant.
-Puis je vous ai troublé, cachant son apparence,
-En maquillant par ruse, un tel délabrement.

-De bâbord à tribord, son bois est corrompu,
-La poupe est fissurée et la proue tombe en miette,
-Les rats l’ont envahi et règnent en tribus,
-Sur les cales inondées de leur triste conquête.

- Il est déjà trop tard, le mal c'est introduit.
- Nul ne peut désormais savoir comment se nomme,
- Cette arche mutilée, qui sombre dans l’oubli,
- Perdue et sans espoir tel un vaisseau fantôme.»

Il disparut ainsi, comme il était venu.
D’aucuns ont cru y voir le salut de leurs âmes.
Personne ne peut dire ce qu’il est advenu,
Du troublant étranger et de son épigramme.







 
SienKieWicz
Impossible d'afficher l'image
♪ ♫ ♭
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
2406 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
20 février
  Publié: 8 févr à 16:14 Citer     Aller en bas de page

J'ai bien aimé cette histoire versifiée...

 
appotamox
Impossible d'afficher l'image
Je suis dans l'oeuf, je suis vivant, comme un aspic sans la chaleur, je bois mon sang...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
665 commentaires
Membre depuis
21 mai 2016
Dernière connexion
17 février
  Publié: 8 févr à 23:25 Citer     Aller en bas de page

j'en suis ravi.

 
Barbamimi

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
488 commentaires
Membre depuis
13 janvier
Dernière connexion
20 février
  Publié: 9 févr à 05:08 Citer     Aller en bas de page

Divin!!!

 
De Margotin


savoir bien faire!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
194 poèmes Liste
2115 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
19 février
  Publié: 9 févr à 07:52 Citer     Aller en bas de page

J'aime

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonnerre. ”
appotamox
Impossible d'afficher l'image
Je suis dans l'oeuf, je suis vivant, comme un aspic sans la chaleur, je bois mon sang...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
665 commentaires
Membre depuis
21 mai 2016
Dernière connexion
17 février
  Publié: 9 févr à 09:58 Citer     Aller en bas de page

Barbamimi et de margotin: de l'amour divin, j'aime aussi

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
3031 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
12 février
  Publié: 9 févr à 13:06
Modifié:  9 févr à 13:08 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Fabuleux !

J'ai adoré (en déclamant même certaines répliques ; cela m'arrive quand je suis emporté par le texte...)

Un être mystérieux...

Et cette aura de mystère est vraiment bien dépeinte...

Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
appotamox
Impossible d'afficher l'image
Je suis dans l'oeuf, je suis vivant, comme un aspic sans la chaleur, je bois mon sang...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
665 commentaires
Membre depuis
21 mai 2016
Dernière connexion
17 février
  Publié: 9 févr à 14:05 Citer     Aller en bas de page

Amitiés poète, je suis flatté

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 101
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0335] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.