Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 319
Invisible : 0
Total : 320
· Acide Sulfurique
12981 membres inscrits

Montréal: 20 févr 21:59:46
Paris: 21 févr 03:59:46
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Heures du soir Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
136 poèmes Liste
2043 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
20 février
  Publié: 11 févr à 05:00
Modifié:  12 févr à 13:40 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

 
Heures du soir
 

Dans le calme du soir tous les feux du couchant
Illuminent le ciel et brodent les nuages
D'intenses reflets d'or, de charmantes images
Qui apaisent l'humeur en ce jour trébuchant.

Peut-être quelque cri d'un geai s'effarouchant
Troublera le silence, ou bien le doux ramage
Des moineaux dans les ifs entonnera l'hommage
Aux rumeurs du ruisseau, d'un gai refrain touchant.

Soudain, sur le Muhlbach, quand l'envolée d'un cygne
Trouble les calmes flots, les poules d'eau s'indignent
Et caquettent sans fin, maudissant ce géant.

La nuit surprend Gerstheim quand tout à l'Ouest brille
Un ultime rayon de vermeil qui brasille,
En timides lueurs, puis s'endort au néant.



  La vie commence à chaque instant.
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
2539 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
20 février
  Publié: 11 févr à 05:05 Citer     Aller en bas de page

Superbe !!

Jiçé

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
172 poèmes Liste
8912 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
20 février
  Publié: 11 févr à 05:35 Citer     Aller en bas de page

La nature est belle quand on sait la regarder ... Tes mots la magnifient JB

Amicales pensées vers toi

  ISABELLE
Barbamimi

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
488 commentaires
Membre depuis
13 janvier
Dernière connexion
20 février
  Publié: 11 févr à 05:47 Citer     Aller en bas de page

André Weckmann, Adrien Finck et Conrad Winter doivent certainement t'applaudir d'où ils sont.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
371 poèmes Liste
19937 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
18 février
  Publié: 11 févr à 07:15 Citer     Aller en bas de page

On se laisse bercer par ces mots magnifiques et les images peuvent donner l'envie de peindre. Belle région qui a su t'inspirer aussi bien.
Un voyage bien apprécié
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
129 poèmes Liste
3260 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
20 février
  Publié: 11 févr à 09:57 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jean-Baptiste,
Une plénitude poétique sous la voûte du soir, à laquelle on se laisse envouter volontiers avec toi.
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
3031 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
12 février
  Publié: 11 févr à 11:20 Citer     Aller en bas de page

Waoouww... un grand merci pour cette splendeur...

J'adore ;

un moment de pure poésie, à la manière des grands poètes, comme l'a souligné Barbamimi !

Une beauté qui nous éloigne des atrocités de ce monde (et c'est pour moi l'un des buts de la poésie...)

Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
215 poèmes Liste
13306 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
20 février
  Publié: 11 févr à 11:29 Citer     Aller en bas de page

un tres beau cadre
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
372 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
14 février
  Publié: 11 févr à 14:19 Citer     Aller en bas de page

In Poesie,
C'est un très beau poèmeNous nous délectons de ces vives lueurs du couchant et nous avons l'impression d'assister à ces scènes animées sur l'étang, tant votre plume est évocatrice.
Amitiés sincères.

  Flora Lynn
Datura.


⠨⠺⠓⠕ ⠙⠑⠑⠍
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
602 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
11 février
  Publié: 11 févr à 14:41 Citer     Aller en bas de page

boaf

 
Datura.


⠨⠺⠓⠕ ⠙⠑⠑⠍
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
602 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
11 février
  Publié: 11 févr à 14:41 Citer     Aller en bas de page

boaf

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
2206 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
19 février
  Publié: 11 févr à 16:55 Citer     Aller en bas de page

Bonjour InPoésie

Voilà de bien belles images qui me laissent une impression de quiétude.
J'aime.
Bonne journée
Christophe

 
M@rselO


"Vulnerant omnes, ultima necat"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
113 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
20 février
  Publié: 12 févr à 03:38 Citer     Aller en bas de page

Même avis que Christophe, et le mot est en clair : "apaisent".

Je ne résiste pas à l'envie de le mettre à côté de celui-ci :

Amicalement

"Victor HUGO (1802-1885)

Le soleil s'est couché ce soir dans les nuées

Le soleil s'est couché ce soir dans les nuées.
Demain viendra l'orage, et le soir, et la nuit ;
Puis l'aube, et ses clartés de vapeurs obstruées ;
Puis les nuits, puis les jours, pas du temps qui s'enfuit !

Tous ces jours passeront; ils passeront en foule
Sur la face des mers, sur la face des monts,
Sur les fleuves d'argent, sur les forêts où roule
Comme un hymne confus des morts que nous aimons.

Et la face des eaux, et le front des montagnes,
Ridés et non vieillis, et les bois toujours verts
S'iront rajeunissant ; le fleuve des campagnes
Prendra sans cesse aux monts le flot qu'il donne aux mers.

Mais moi, sous chaque jour courbant plus bas ma tête,
Je passe, et, refroidi sous ce soleil joyeux,
Je m'en irai bientôt, au milieu de la fête,
Sans que rien manque au monde, immense et radieux !
"

  M@rs
lilipoete95


On ne récolte que ce que l'on sème
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
85 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
13 février
  Publié: 12 févr à 03:50 Citer     Aller en bas de page

J'adore. très joli !

  Lilipoète
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
136 poèmes Liste
2043 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
20 février
  Publié: 12 févr à 04:45
Modifié:  13 févr à 08:16 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

@ Drôle d'oiseau, Maschoune, Barbamimi, ode3117, Jean-Louis, Le Poète Masquée, mido ben, Flora Lynn, Dature (bis), Cidnos, M@rselO, lilipoète95, merci de vos mots ici.

Un fois par trimestre je dois écrire un poème pour le journal municipal. Le thème est local et le résultat doit être... assez lisse, éloigné de ma poésie habituelle. Oh ! je ne gagne rien. Ça plait aux mamies et ça me réjouit de leur faire plaisir.

Habitant de Gerstheim, au bord du Muhlbach, c'est pour moi un spectacle quotidien.

Quelques remarques...

@ Barbamimi, te prépares-tu à rassembler une anthologie de la poésie alsacienne ? Tu as oublié Albert Strickler, Gérard Pfister, Claude Vigée... certes, ils sont vivants. N'étant pas alsacien, je ne suis pas dialectophone.

@ Jean-Louis, quand me montres tu tes estampes ?

@ Flora Lynn, le Muhlbach est le ruisseau qui borde mon terrain.

@ Datura-Datura, sans doute est-ce d'émotion que tu boafouilles...

@ M@rselO, c'est un magnifique poème d'Hugo, merci de me le rappeler. Et merci pour ta remarque en off.

Bizzz JB



  La vie commence à chaque instant.
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
249 poèmes Liste
4163 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
20 février
  Publié: 12 févr à 13:05 Citer     Aller en bas de page

J'arrive un peu mais je m'accroche à la liste de commentaires élogieux. je partage les avis positifs... simplement BRAVO

Amitiés

Yvon

  YD
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
136 poèmes Liste
2043 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
20 février
  Publié: 12 févr à 13:48 Citer     Aller en bas de page

@ Yvon, toujours un plaisir de te voir sur mes lignes, même avec retard. Tu ne feras pas mieux que la SNCF...

Merci.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Lesmotsbleus Nouveau membre!
Impossible d'afficher l'image
"Je parle avec les yeux, j'écoute avec le cœur, je comprends avec le temps." J-M Levaux
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
43 commentaires
Membre depuis
7 février
Dernière connexion
20 février
  Publié: 12 févr à 15:29 Citer     Aller en bas de page

Calme et quiétude me viennent à l'esprit à la lecture de ta poésie. Très réussi, très beau tableau. Merci.

  Lesmotsbleus
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
136 poèmes Liste
2043 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
20 février
  Publié: 13 févr à 08:14
Modifié:  13 févr à 08:17 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

C'était exactement mon état d'esprit en l'écrivant.
Merci du passage Lesmotsbleus.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
130 poèmes Liste
1309 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
20 février
  Publié: 13 févr à 13:00 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir In Poésie

Quel beau tableau !
Mélant le monde des oiseaux
A ceux de la nature,
Avec des couleurs n'appartenant qu'au soir,
Et cette vie intense qui ne se dissipe
Que tard dans la nuit noire.

Bisous - MUSCADE

  MUSCADE
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
136 poèmes Liste
2043 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
20 février
  Publié: 13 févr à 23:35 Citer     Aller en bas de page

Et moi, MUSCADE, j'aime la peinture de tes commentaires.

Merci.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 289
Réponses: 24
Réponses uniques: 19
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0530] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.