Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 6
Invisible : 0
Total : 6
13363 membres inscrits

Montréal: 6 juil 20:05:10
Paris: 7 juil 02:05:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémères 2020 (semaine 1) : "Mais ça, c’était avant" :: Pire Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
168 poèmes Liste
665 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
4 juillet
  Publié: 28 juin à 03:46
Modifié:  28 juin à 06:39 par Emme
Citer     Aller en bas de page


PIRE


Avant,
Tu étais jeune, beau...
Et con.

Bien des lustres se sont éteints.

Maintenant,
Tu es vieux ,
Tes attraits sont flétris et...
T'es toujours con.
Mais, avec l'expérience acquise...
Tu es devenu pire.

Ta connerie qui faisait partie
De tes charmes de poulain fou,
Est, à présent, redoutable
Et plus lourde
Que celle d'un rossard décrépi.

AMANDA SMITH SKINNER



Photo Perso. Tag sur le mur d'une usine désaffectée dans le quartier de Lambeth à Londres

 
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
686 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
29 juin
  Publié: 28 juin à 06:56 Citer     Aller en bas de page

C'est méchant mais bien tourné.
Gilles

  gilles
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
283 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 28 juin à 19:50 Citer     Aller en bas de page

Je pensais que tu parlais de Ronsard (Pierre de) sur ce texte et que t'avais fait une faute d'orthographe parce que " rossard " j'connaissais pas ce mot, même si ça court plein les rues & ruelles, les cons et les cons déguisés en Papi Brossard. Autrement, je pense qu'on peut se permettre d'être mauvais quand un con se révèle être vraiment un con, je veux dire un vrai connard, et concernant le genre humain le PIRE serait de ne pas évoquer certaine vérité, n'est-ce pas? A tantôt.



















 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
168 poèmes Liste
665 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
4 juillet
  Publié: Avant-hier à 06:48 Citer     Aller en bas de page

Citation de gillesdepont
C'est méchant mais bien tourné.
Gilles


Évidemment, si tu le prends pour toi, c'est méchant, mais, rassure-toi tu n'es pas visé.
Lis le com de Franck. Il a tout compris.

5 U

Citation de Franck
Je pensais que tu parlais de Ronsard (Pierre de) sur ce texte et que t'avais fait une faute d'orthographe parce que " rossard " j'connaissais pas ce mot, même si ça court plein les rues & ruelles, les cons et les cons déguisés en Papi Brossard. Autrement, je pense qu'on peut se permettre d'être mauvais quand un con se révèle être vraiment un con, je veux dire un vrai connard, et concernant le genre humain le PIRE serait de ne pas évoquer certaine vérité, n'est-ce pas? A tantôt.



Ronsard ! Je ne me permettrais pas !
Pour l'orthographe, crois bien que je relis au moins trois fois, parce que je te dis pas, y'en a ici qui n'hésitent pas à signaler.
Bon, pour le reste t'as tout compris.
Je peux te dire qu'il y a de sacrés spécimens. Je peux t'en citer au moins deux que tout le monde connait ici.
Donald d'Uncle SAM et Jair le carioca.

5 U

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 199
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0204] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.