Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 10
Invisible : 0
Total : 12
· froggy33 · Tychilios
13202 membres inscrits

Montréal: 15 sept 20:42:26
Paris: 16 sept 02:42:26
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Un petit rat sur la banquise (automatique) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 14 août 2009 à 17:32
Modifié:  14 août 2009 à 20:23 par Mencita Monoï Angel
Citer     Aller en bas de page

devant les images qui défilent
les flashes de guerres
au spectacle insensé
d'un absurde qui tournoie
chaque monde
chaque seconde

J'ai des milliers de souffles de vie
qui parcourent tout mon corps
malgré l'obscurité
malgré qu'ici
ce soit Londres

Je voudrais te dire
Que ton petit soldat
Le grand guerrier
auquel tu crois
n'est qu'un petit garçon
un peu gauche
un peu trop
maladroit

Je voudrais te lire
Joindre tes mains
et t'envoyer ailleurs
Faire de toi une chanson
Un hymne anti douleur

Tu n'es pas là
Tu ne dis rien
Tu souris
Tu pleures
Je le sais bien

Je vais te regarder
jour après jour
perdre bout après bout
chacune de tes couleurs

Les bleus de tes mots
l'hagard de tes phrases
le flou entre eux deux

Tu pourrais être une ville
une métropole
l'artère principale
de ces rues qui semblent folles
t'as l'air des petites filles
quand elles ont tué l'idole

T'aimes la banquise
surtout parce qu'il y fait froid
qu'il n'est pas de devise
pour s'inventer un roi

T'aimes être molle
pour sentir se raidir
le tissu de ton drap
Partager cette obole
Que ton empire
a fait de soie

T'as pas envie de vieillir
t'as pas envie d'un vieux comme moi
tu peux encore le dire
sans faire profession de foi

Se contenter d'écrire
d'inscrire qu'étaient des fois
un tas de poupées de cire
un p'tit rat de l'opéra
qu'a juste fait frémir
sa rose au coin du bois

Pour oublier de lui dire
Que c'était bien
quand elle était
dans le creux de ses bras

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Naig


On est tous égaux devant la douleur..
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
2561 commentaires
Membre depuis
23 août 2006
Dernière connexion
28 mars 2013
  Publié: 14 août 2009 à 17:48 Citer     Aller en bas de page

J'aime vraiment beaucoup.. je trouve ce poème plein de fraîcheur très touchant.
Amitiés et bonne soirée. :-)

  En route vers Miaou Land... le courage c'est savoir dire stop a certains moments de sa vie... la lacheté ce n'est pas renoncer, simplement laisser faire. une prise de décision est toujours une forme de courage...
Mademoiselle Phébus


Just let me fall out the window with confetti in my hair. (Tom Waits)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
1548 commentaires
Membre depuis
9 mars 2005
Dernière connexion
30 novembre 2014
  Publié: 15 août 2009 à 02:14 Citer     Aller en bas de page

et vlan.
ça perce tout doucement l'épiderme
ça s'y loge

c'est gravé dans mon hippocampe.
merci.

  (Là-haut l'absence entière et le bleu charbonnant.) Par le jour se levaient des géants tristes, un violon en carton-pâte sous le rêve. (Fernand O. -Le Soleil sous la mort)
Hauteclaire

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
437 commentaires
Membre depuis
2 août 2009
Dernière connexion
21 juillet 2014
  Publié: 15 août 2009 à 03:25 Citer     Aller en bas de page

Des images qui s'entrechoquent, et créent un tableau étrange et prenant.
J'ai aimé être intriguée
Amitiés

  Hauteclaire
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 17 août 2009 à 14:38 Citer     Aller en bas de page

@angitia : à dire la vérité, je n'avais aucune idée sur ce que cela donnait en lisant... Content de ce que tu y a trouvé. merci

@mue: c'est de l'automatique pourtant... L'écriture n'a pas de forme exclusive il me semble. Et c'est bien de l'automatique car la case "cerveau" n'a pas été appelée d'un bout à l'autre... Le résultat est assez... troublant... merci

@charline : merci

@m'zelle phébus : je crois que je saisis cela... il est ambigu de plus... merci...

@hauteclaire : c'est effectivement un objet très étrange... Très surpris du rendu... lorsque je le relis maintenant.. Merci de ton passage


Merci encore à vous

Amitiés

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 18 août 2009 à 15:06 Citer     Aller en bas de page

Je te rassure, je ne le prends pas mal mais simplement quand je parle d'écriture automatique, je parle bien d'écriture automatique et pas d'autre chose... Pas d'une expérience qui demande un travail de préparation...

Et pour Breton, comme je ne suis pas un fervent promoteur d'un quelconque chamanisme de littérature... Vouloir faire rentrer dans une seule case l'expression "écriture automatique" est un peu antinomique.

Ceci dit, je vois bien de quoi il retourne.

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 22 juin 2010 à 17:41 Citer     Aller en bas de page

C'est un peu miraculeux en fait.... Maintenant que je le relis... Ce me dépasse un petit peu en fait... On part d'un mot puis une phrase puis on aligne les lettres... Ca devient juste une portée musicale... Des bouts de phrases bloquées quelque part qui sortent sans passer par un quelconque filtre...

Merci... Et j'aurais presque envie que je n'y suis pour rien...

Amitiés

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1013
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0324] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.