Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 354
Invisible : 0
Total : 356
· NicoNavel
Équipe de gestion
· Emme
12995 membres inscrits

Montréal: 19 juin 10:10:34
Paris: 19 juin 16:10:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Bijouteries Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pluriels


À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
703 poèmes Liste
2968 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2006
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 14 mars à 05:43 Citer     Aller en bas de page

Bijouteries






Bijouteries dans les remous ronds du ressac,
Alchimie du figuratif en l'art – éclair -
Où chaque trait, chaque flot joue à se défaire,
Détruit sitôt construit dans l'anse en cul-de-sac.


Lait long de l'écume mis là blanc, lourd parfum
Des houles fragiles aux incessants sursauts,
Feu bleu les gouttes vont mourir vers l'aube d'un ruisseau,
Sous les herbes, liesse divinatoire et vin.


Fête d'argile où, dessous les barques, la mer,
Devenue paresseuse aux violentes chaleurs,
Devenue litanie aux sables enjôleurs,
Aux franges des palmes s'endort à ses bleus pers.


Ô Créateur ! Toute beauté sur les courants
Du monde, avec l’oratorio d’un infini
Pluriel, à vivre en l’air, parfum et tyrannie,
Jusqu’à l‘éveil au son clair des coraux vibrants.


Grande messe première à ces houles sujettes,
L’halite blanche en chœur s’ajoutant, beau cristal,
Aux balancements fous du chant instrumental
Des alizés noçant, sur la palme, sagettes.


(Extrait de "Escales" dans "DES FABULEUX")

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
21060 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 14 mars à 09:13 Citer     Aller en bas de page

De belles évocations dans ce poème. J'ai voyagé

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
298 poèmes Liste
17276 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 14 mars à 09:21 Citer     Aller en bas de page

Le retour de Pluriels le faiseur de pluies d'émotions

Merci je suis toujours aussi ultra fan de tes textes riches

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
pluriels


À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
703 poèmes Liste
2968 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2006
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 15 mars à 07:43 Citer     Aller en bas de page

Aude Doiderose :: ...que je suis heureux de ton voyage dans les creux de mes mots

Bestiole :: Oh ! que tu me gâtes !!! (je vais te décerner une médaille (la Légion d'bonheur )

sur l'infini de mes Pluriels amicaux

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
4334 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
11 juin
  Publié: 15 mars à 13:06 Citer     Aller en bas de page

Citation de pluriels
Bijouteries


(Extrait de "Escales" dans "DES FABULEUX")



très beau poème, mais est-ce une recopie ou ta propre création?

Yvon

  YD
pluriels


À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
703 poèmes Liste
2968 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2006
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 16 mars à 04:44
Modifié:  16 mars à 04:48 par pluriels
Citer     Aller en bas de page

Non, c'est bien de moi

Quelle honte ce serait de "copier" !!!

Mes Pluriels et mon (pour ton "beau"




Ps : je mets toujours en fin de poème le titre du manuscrit ( parmi mes 1 d'où je le sors, précédé du nom de son chapitre

La plupart de "mes" manuscrits sont en 4 parties de 25 poèmes

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
4334 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
11 juin
  Publié: 23 mars à 14:18 Citer     Aller en bas de page

Ok merci pour ta réponse

Yvon

  YD
pluriels


À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
703 poèmes Liste
2968 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2006
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 30 mars à 09:28 Citer     Aller en bas de page

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 124
Réponses: 7
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,3217] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.