Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 342
Invisible : 0
Total : 345
· Cléo · NicoNavel
Équipe de gestion
· Emme
12995 membres inscrits

Montréal: 19 juin 10:13:39
Paris: 19 juin 16:13:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le Salon De Thé Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
3400 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 14 mars à 10:26
Modifié:  17 mars à 11:28 par La Brune Colombe
Citer     Aller en bas de page



Le Salon De Thé


Les gens parlent trop fort dans le salon de thé,
Je suis assise au coin d’une table un peu ronde,
Je regarde leurs têtes, de mes deux yeux les sonde,
Guette leurs faits et gestes, ce qu’ils veulent exprimer.

Des rires retenus aux chuchotis hurlés,
Je me demande encore pourquoi je suis ici,
Le parfum de ma tasse vient me le rappeler,
Prenant une gorgée moi je lui dis : « merci ! »

Les langues bien pendues, les lèvres étirées,
Je n’entends plus le moindre trafic de mes pensées,
Car l’endroit est petit, très vite il est du monde
Ce lieu faisant naître beaucoup de bonnes ondes.

Il reste peu de place quand il se précipite,
De nouveaux clients à la porte du salon,
Faut dire que leurs produits ne sont que des pépites !
L’attente frustrant, là, les gens sur les talons,

Moi, je suis partie loin grâce au thé du Maroc,
Tout en lui ajoutant un nuage de lait,
Une pincée de sucre, une miette baroque,
Et je peux vous le dire l’ensemble était parfait.

  "Écrivez ce qui vous gêne, en particuliers si cela ne gêne que vous."
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
219 poèmes Liste
13853 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 14 mars à 11:32 Citer     Aller en bas de page

joli moment avec sois
malgre ce qu'il y'a autours
bonne soiree

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
2914 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 14 mars à 13:41 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé ce poème le nuage de lait y est irrésistible..
Jiçé

 
FREDER


Essayons d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
218 commentaires
Membre depuis
14 novembre 2015
Dernière connexion
5 mai
  Publié: 14 mars à 13:41 Citer     Aller en bas de page

Comme quoi, le thé éveille les sens à travers les saveurs, les odeurs, le goût du lait et du sucre. Tout ce qui rend la vie et le voyage agréables.

Merci pour ce poème délicieux.

Amitiés.

 
A.Belhirch
Impossible d'afficher l'image
un monde sans espoir est irrespirable. (Malraux)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
316 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2016
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 14 mars à 20:55 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir labrune colombe

Du thé j'aime beaucoup. Dernièrement j'ai goûté de l'ambroisie chez un ami de retour du Mexique mais ce n'est pas comme les thés de Chine.

Amicalement

  Les arts sont l'entremetteur qui nous fournissent des occasions très naturelles de deviser de tout et de rien.
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
881 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 17 mars à 08:37 Citer     Aller en bas de page

C'est un sacré éveil des sens que tu nous offres là... superbe

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
3400 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 26 mars à 11:54 Citer     Aller en bas de page

Citation de Drôle d'oiseau
J'ai aimé ce poème le nuage de lait y est irrésistible..
Jiçé



N’est-ce pas..😏

Merci L’oiseau





Citation de Mido Ben
joli moment avec sois
malgre ce qu'il y'a autours
bonne soiree



C’est exactement ça. Merci à toi

  "Écrivez ce qui vous gêne, en particuliers si cela ne gêne que vous."
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
3400 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 26 mars à 11:58 Citer     Aller en bas de page

Citation de FREDER
Comme quoi, le thé éveille les sens à travers les saveurs, les odeurs, le goût du lait et du sucre. Tout ce qui rend la vie et le voyage agréables.

Merci pour ce poème délicieux.

Amitiés.



Merci d’etre Venue participer à mon pèlerinage olfactifs et goûtu

Citation de NicoNavel
C’est un sacré éveil des sens que tu nous offres là... superbe



Merci !
L’effluve était puissante

  "Écrivez ce qui vous gêne, en particuliers si cela ne gêne que vous."
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
3400 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 26 mars à 12:00 Citer     Aller en bas de page

Citation de A.Belhirch
Bonsoir labrune colombe

Du thé j'aime beaucoup. Dernièrement j'ai goûté de l'ambroisie chez un ami de retour du Mexique mais ce n'est pas comme les thés de Chine.

Amicalement



Un bon thé de Chine c’est quelque chose quand même

Merci !

  "Écrivez ce qui vous gêne, en particuliers si cela ne gêne que vous."
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 178
Réponses: 8
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,1089] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.