Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 21
Invisible : 0
Total : 21
13088 membres inscrits

Montréal: 25 juin 18:29:58
Paris: 26 juin 00:29:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amitié :: Lune Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tysha'Na

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2006
Dernière connexion
4 avril 2016
  Publié: 23 jan 2008 à 12:23
Modifié:  24 jan 2008 à 14:01 par Tysha'Na
Citer     Aller en bas de page

Comètes chevelues et noirs astéroïdes,
S'ils avaient, en tombant, pris un autre chemin,
Nous auraient-ils offert cette pâle sylphide
Qui éclaire nos nuits du soir jusqu'au matin?


Le sourire amical de l'amie des poètes
Eut-il orné les cieux de sa douce lumière
Et régné sur les mers, les hommes et les bêtes
Si leurs baisers n'y avaient fait aucun cratère ?


Nous aimons le relief de ce grand oeil céleste
Qui dessine un visage - et le plus beau de tous !
Et ne voudrions pas au Soleil né de l'Est
Dédier nos quatrains : ils vont à cette rousse.


Car le soleil, en sa splendeur, est magnifique,
Mais ses mèches dorées aveuglent ses sujets,
Quand les yeux de la Belle au doux regard mystique
Élèvent leurs esprits vers les cieux noirs de jais.

  un paradigme, c'est la même chose qu'un edengme ?
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 23 jan 2008 à 12:27 Citer     Aller en bas de page

Dès que je vois le mot Lune j'arrive...
J'adhère à tes mots.. je les adore aussi... toujours ta belle plume qui me plait tant...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 23 jan 2008 à 12:27 Citer     Aller en bas de page

Dès que je vois le mot Lune j'arrive...
J'adhère à tes mots.. je les adore aussi... toujours ta belle plume qui me plait tant...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Tysha'Na

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2006
Dernière connexion
4 avril 2016
  Publié: 23 jan 2008 à 12:29 Citer     Aller en bas de page

Bon, je vois que j'ai fais le bon choix pour le titre, alors ^^ (j'étais pourtant pas bien inspirée )
merci !

  un paradigme, c'est la même chose qu'un edengme ?
Alponse BLAISE. Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15477 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 23 jan 2008 à 12:37 Citer     Aller en bas de page

J'adore la Lune et sa magie...très beau poème...
Alex

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 25 jan 2008 à 19:59 Citer     Aller en bas de page

C'est vrai que le titre attire mais ce n'est pas ce qui fait qu'un poème est de qualité où pas.le tien l'est, il est magnifique, j'ai adoré le tout.Bravo.Okana.


Car le soleil, en sa splendeur, est magnifique,
Mais ses mèches dorées aveuglent ses sujets,
Quand les yeux de la Belle au doux regard mystique
Élèvent leurs esprits vers les cieux noirs de jais.



  Nicole chaput. *Okana *...
Tysha'Na

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2006
Dernière connexion
4 avril 2016
  Publié: 27 jan 2008 à 06:39 Citer     Aller en bas de page

Alphonse Blaise : moi aussi je l'aime... même quand je la contemple, à 7h30 du matin... un samedi... juste avant un DS de philo... ^^

Kajak : décidément, j'adooore la période des soldes !!!

Okana : merci beaucoup ! Je suis d'accord avec toi : c'est aussi la strophe que je préfère ^^

Rêve : merci !!!! *pas trouvé meilleur remerciement *


  un paradigme, c'est la même chose qu'un edengme ?
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20740 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
7 avril
  Publié: 28 jan 2008 à 03:42 Citer     Aller en bas de page

Pas inspirée?


Ben alors, le résultat est superbe, on dirait pas!


J'ai aimé me balader sur ces rimes amicales, qui m'ont évoquée beaucoup de légendes, mythes de la grèce antique...


Merci pour ce partage


Amitiés


Justine

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Tysha'Na

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2006
Dernière connexion
4 avril 2016
  Publié: 28 jan 2008 à 05:27 Citer     Aller en bas de page

oh, non, pour le poème, ça allait, c'est pour le titre, surtout, que je n'étais pas inspirée ^^

Je suis quand même étonnée que ce poème plaise autant, ça me fait plaisir, au début, je le trouvais un peu bateau ^^ (faut que je fasse gaffe à mes chevilles, avec tous ces compliments ! )

  un paradigme, c'est la même chose qu'un edengme ?
Tysha'Na

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2006
Dernière connexion
4 avril 2016
  Publié: 10 mai 2008 à 13:54 Citer     Aller en bas de page

Moment de Grace : C'est la magie de la poésie : sur une simple feuille de papier (ou ici, un écran d'ordinateur), nous pouvons nous échapper et visiter les plus lointaines et oniriques contrées.

Sirènegothik : C'est vrai que d'habitude, je n'utilise que des mots courants, mais pour ce thème particulier cher à tous les poètes, j'ai adopté un style limite précieux ^^

  un paradigme, c'est la même chose qu'un edengme ?
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
23520 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
13 mai
  Publié: 2 juin 2008 à 12:05 Citer     Aller en bas de page

une plume ciselée que je lis
merci pour ce magnifique poème

toutes mes amitiés poétiques

james ton lecteur

  Membre de la Société des poètes Français.
Tysha'Na

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2006
Dernière connexion
4 avril 2016
  Publié: 2 juin 2008 à 12:12 Citer     Aller en bas de page

Merci James, ça me touche beaucoup d'avoir un lecteur à moi Je suis contente que ce poème t'aie plu !!

  un paradigme, c'est la même chose qu'un edengme ?
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
3433 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 27 oct 2013 à 22:03
Modifié:  27 oct 2013 à 22:14 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Je suis une fois de plus émerveillé par tes vers.
Je les découvre en plein milieu de la nuit, et c'est magique.

Un bel hommage à l'amie des poètes, que les astéroïdes ont sculptée,
lui donnant ce visage souriant...

La Belle au doux regard mystique ; les mèches dorées du soleil, etc. : c'est sublime !

Je n'arrive jamais à quitter l'un de tes poèmes ; ils me tiennent prisonnier pendant quelques minutes, après la lecture. Impossible de passer directement à autre chose, tant tes poèmes me fascinent.
Bref, tu auras compris que mon admiration est totale et sans appel.

***
Le Soleil et la Lune sont très importants pour moi.
Ils sont les personnages de l'une de mes pièces, où ils s'expriment tour à tour.

Je te laisse un extrait :
------------------------------------------------------------------
Le Soleil :

Je suis au centre du système, tel un roi :
Neuf astres,– mes sujets,– gravitent autour de moi.
Chaque planète m'offre un étonnant spectacle ;
Mais celle où mon regard le plus souvent s'attarde,
C'est la planète terre, où vivent les humains,
Des êtres compliqués qui sous mes feux divins,
Imprimant à jamais cela dans ma mémoire,
Ont déroulé le film de toute leur Histoire.

(Ensuite, il aborde les grandes étapes de l'histoire humaine, mais il s'attache surtout à décrire les grandes constructions architecturales, qui l'ont particulièrement marqué.
La Lune, quant à elle, s'attachera plutôt à mettre en évidence la part sombre de l'être humain, qu'elle découvre parfois pendant la nuit, contrairement au soleil, qui ne voit que l'aspect diurne de la terre.

(Je rassemblerai d'autres extraits, et je les publierai prochainement.)
--------------------------------------------------------------------
Encore bravo pour ton poème que je place une fois de plus dans mes favoris.
Et quand je regarderai la lune, maintenant, je penserai à ton poème.
Elle m'accompagne souvent, cette tendre amie céleste ; qui jamais ne nous agresse avec trop de lumière, contrairement au soleil, – qui peut même parfois nous brûler !




  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Tysha'Na

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2006
Dernière connexion
4 avril 2016
  Publié: 28 oct 2013 à 08:20 Citer     Aller en bas de page

J'aime bien l'extrait que tu nous propose ici, j'ai hâte d'en lire un recueil ! La division jour/positif, nuit/négatif est effectivement assez logique, et il doit y avoir moyen de bien jouer avec ces deux notions. Les dialogues entre les deux doivent être pour le moins intéressants ! J'avoue qu'à force de lire Ovide et les anciens, j'ai une image un peu dévoyée du soleil : un sale petit fouineur qui va cafter aux autres dieux dès qu'il voit quelque chose, ou alors une puissance impressionnante mais destructrice. Dans la religion latine, la religion tourne autour du soleil, les cérémonies se font en plein jour, dans le cadre rassurant de la collectivité, dans les temples élevés au sein même de la cité. En revanche, la magie ne naît que dans la solitude, la nuit, en général dans la nature, sous la seule lumière de la lune et sous la protection des divinités chtoniennes.

Je suppose que cela explique ma préférence pour la lune et la nuit. La poésie aussi, en tout cas d'après moi, ne naît qu'à partir du moment où l'écrivain décide de prendre un chemin solitaire et d'avancer seul, dans le noir. La lueur de l'espoir est alors à peu près aussi visible que celle de la lune entre les arbres.

  un paradigme, c'est la même chose qu'un edengme ?
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
3433 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 29 oct 2013 à 07:33
Modifié:  29 oct 2013 à 07:45 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Merci pour ces paroles, que j'apprécie beaucoup.
Tu m'as fait rire en disant que le soleil était "un sale petit fouineur qui va cafter aux autres dieux" !

A vrai dire, je ne sais pas qui emporterait mon suffrage, entre la lune et le soleil.
Il fut un temps où je n'étais qu'une créature nocturne, mais je me suis rapproché de la lumière solaire, depuis quelque temps. Elle fait disparaître les ténèbres qui avaient tendance à régner au fond de moi.
Je contemple chaque matin le lever du soleil. J'ai la chance d'avoir une vue splendide sur tout l'Orient, qui s'ouvre à moi.

Je comprends très bien tes propos sur les divinités chtoniennes et la présence indispensable de la lune dans les cérémonies nocturnes. Mais tout cela me fait un peu peur aujourd'hui, sans doute par ignorance, mais aussi parce que j'ai tellement appartenu à la nuit, qui m'a longtemps tenu enveloppé dans les plis de sa robe, que j'ai naturellement éprouvé le besoin de m'en dégager, à un moment donné, même si ce phénomène d'enveloppement peut parfois procurer un immense plaisir, une ivresse incomparable.

En effet, dans la pièce en question, j'ai tâché de jouer avec les deux aspects contraires que nous offrent lune et soleil, sachant que l'homme est coincé quelque part entre ces deux astres tournoyants, qui apparaissent tour à tour dans le ciel ; sachant également que le commun des mortels ne se soucie guère de savoir si ces deux astres ont une conscience, capable de porter un jugement sur les actions humaines,– ou en tout cas un “regard”, puisque chacun d'eux peut être comparé à un oeil : celui du jour, et celui de la nuit. Sans doute les deux yeux d'un seul être, étrange, immense – et insaisissable, puisqu'il est impossible de l'appréhender dans un espace parfaitement défini. Il se meut dans le temps et change de visage toutes les douze heures (selon un cycle de 8 heures/16 heures plus exactement).
Il nous montre d'abord son profil droit, de telle sorte que l'on peut voir l'un de ses yeux ;
puis il se tourne lentement, accomplissant un mouvement immense au cours duquel le jour se transforme en nuit, et inversement.
Et l'homme mène son existence, ici-bas, avec ces deux yeux perpétuellement fixés sur lui, tour à tour.


A bientôt, Tysha'Na.
Continue de nous faire rêver, avec tes poèmes sublimes !

Je t'embrasse cordialement.

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
281 poèmes Liste
4945 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 7 févr à 08:11 Citer     Aller en bas de page

Très beau poème, j'ai hautement apprécié ma lecture - merci pour ce partage

Yvon

  YD
jlouisgillis
Impossible d'afficher l'image
je deviens et suis ce que je suis ;-)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
54 commentaires
Membre depuis
24 février 2018
Dernière connexion
6 mars
  Publié: 18 févr à 15:00 Citer     Aller en bas de page

joli et en toute(s) lunaison(s), kaléidoscope de lumières...

cordialement,

jlg

  jlouisgillis
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2987
Réponses: 16
Réponses uniques: 9
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Le trou de la C.q. (Loufoques)
Auteur : clovis67
Les mots traîtres. (Tristes)
Auteur : Bestiole
ô ... belle eau ! (Amour)
Auteur : Hassan
Mon Autre ailleurs (Amour)
Auteur : Lunastrelle
Découdre le temps (Tristes)
Auteur : Mariesarah
Les sourires de mon père (Amour)
Auteur : Mariesarah
Savoir…comprendre Et Se Taire... (Poèmes par thèmes)
Auteur : LE PASSANT
Poème inachevé (Autres)
Auteur : Guid'Ô
Chroniques du ciel ( Eriune et Adweb) (Collectifs)
Auteur : Eylork
Un diamant dans mon coeur (Amour)
Auteur : Jacinthe
Top Modèle (Tristes)
Auteur : Mariesarah
câlins passion... (Amour)
Auteur : pyc
C ' Osmose... (Autres)
Auteur : Alponse BLAISE.
Les temps de la tristesse... (Tristes)
Auteur : pyc
Messagère (Amitié)
Auteur : Little stella

 

 
Cette page a été générée en [0,0582] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.