Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 29
· Williams Student
13052 membres inscrits

Montréal: 11 déc 02:46:09
Paris: 11 déc 08:46:09
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Faces et Cie. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
70 poèmes Liste
1474 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
28 novembre
  Publié: 4 avr à 00:40
Modifié:  4 avr à 07:58 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Il s'en prend aux élites, qui grincent des dents.
Pour se moquer des grands, il n'a pas son pareil.
Et d'une pirouette amuse les enfants,
Eblouis par son beau costume arc-en-ciel.

Devant le "Tout Puissant", il a le ton railleur.
Et ne pratique jamais, la langue de bois.
Pense, avant de dire ce qu'il a sur le coeur :
Ne nous méprenons pas, il n'est pas maladroit.

Ses jongleries ratées... parce qu'il est boute-en-train,
Faites pour nous cacher sa perspicacité.
Derrière le cliché, le saltimbanque craint,
Connaît, à nos faces, ce que l'on veut farder.

Il est le fou de ceux-là, se prenant pour des rois,
Se disant inspirés, mais toujours décevants.
Et même les poètes qu'il pointe du doigt,
Ne sont pas épargnés par son humour grinçant.

Nous avons une larme ? Alors le fol est triste.
Fera tout son possible, allant jusqu'au burlesque,
Pour donner l'énergie et nous remettre en piste.
Et on lui prêtera des dons charlatanesques.

Ce n'est pas une insulte, pour qui fait profession ;
(Jusqu'à imiter quelques rôles de cartoon),
Du plus vieux des métiers de la création.
C'est la consécration, d'être pris pour un clown.

Pour lui, le ridicule, n'est jamais un frein.
Avance droit devant, sans soucis des mirages.
Il est vraiment, sous ses manières d'arlequin,
L'Absolu incarné aux multiples visages.

Du fait de cet état, ne conçoit de censure.
Ose des réparties, pour se payer nos têtes.
Ses révoltes acharnées ; pour brasser les cultures,
Et non pour mettre en terre, tous les analphabètes.

Le clou de son spectacle en haute déraison,
Voltigeant sans filet, et ce jusqu'à l'épate,
Nous montre qu'il peut être son propre bouffon.
Et à ce petit jeu, nous met échec et MAT.

 
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
408 poèmes Liste
12352 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 4 avr à 00:53 Citer     Aller en bas de page

Joliment décrit.
Merci Jean-Claude, c'est toujours un plaisir de te lire.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
267 poèmes Liste
4544 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 4 avr à 10:22 Citer     Aller en bas de page

Je rejoins Adamantine superbe poème - j'ai apprécié sa lecture

Amitiés

Yvon

  YD
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
2592 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 4 avr à 10:53 Citer     Aller en bas de page

Le jour des masques est passé.
Mais le bouffon, le vrai, ne se cache pas.
Ton poème est sensé.
Et c'est un chouette texte.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
225 poèmes Liste
14548 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 4 avr à 11:21 Citer     Aller en bas de page

un plaisir de lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
3424 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
19 août
  Publié: 4 avr à 12:32 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jean-Claude,

Un poème remarquable !

J'en ai suivi le fil avec grand plaisir !

Tu as su nous peindre le bouffon saltimbanque dans toute sa splendeur, sa grandeur et son utilité !

Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
De Margotin


savoir bien faire! Sans le poète la plume n'a pas de sens. Sans critique le poète ne vit pas.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
2325 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 4 avr à 20:09 Citer     Aller en bas de page

Joli

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonnerre. ”
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
70 poèmes Liste
1474 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
28 novembre
  Publié: 5 avr à 07:58 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous : Magali, Y.D, J-B, Mido Ben, Le Poète masqué, De margotin, pour être passés sous ces mots, et d'avoir laissé vos agréables commentaires. A bientôt !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 262
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0443] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.