Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 334
Invisible : 0
Total : 336
· Lesmotsbleus · Drôle d'oiseau
13049 membres inscrits

Montréal: 23 avr 18:39:53
Paris: 24 avr 00:39:53
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: L'enfant d'alep (hommage aux enfants syriens) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
ACONCAGUA
Impossible d'afficher l'image
A ton sourire, badaud endimanché sur le quai de mes rêves
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
14 commentaires
Membre depuis
6 mars
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 7 avr à 09:22
Modifié:  9 avr à 05:33 par ACONCAGUA
Citer     Aller en bas de page

L’enfant d'Alep rangeait ses rêves

L’enfant rangeait ses rêves
comme on empile une poupée russe un peu ivre mais dehors
l’aube et la nuit se querellaient à fleuret moucheté,
l’ocre et le noir semblaient sourdre de cette gigantesque passe d’arme
et l’acier liquide s’écoulait en flots continus des premiers nuages.

L’enfant dormait encore, abandonné dans les vagues des draps roses
qui formaient des pétales soyeux et vivants.
ses cheveux poussaient le noir dans ses derniers retranchements,
emmêlés et lisses à la fois, ils semblaient attendris par tant de douceur

L’enfant rêvait et ses mains cherchaient la peau ambrée de sa mère
vestale farouche de son univers amoureux
dernière nomade sur la route de la soie
dernière aventurière des tendresses infinies.

L’enfant semblait téter les courants d’air bleutés et poussiéreux
sa bouche de temps en temps égratignait les derniers lambeaux de nuit
avec ses deux dents de lait, guerrières des rêves
avec ses succions, gigantesques bouquets de vie.

L’enfant rangeait ses rêves, une dernière fois, pour voir venir
dans la tente, sur les quais du Canal St Martin
ou sous le métro aérien du côté de La chapelle ou de Stalingrad
je ne me souviens plus.

L’enfant rangeait ses rêves sous sa peau cuivrée,
de celles qui sentent bon le soleil et les épices du Souq d’Alep
et dans ses yeux qui brillaient comme des sucreries à la myrtille,
on pouvait y sentir encore

les dernières hardes de la terreur.


Mane le 24/12/2017

  Aconcagua
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
175 poèmes Liste
9215 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 7 avr à 13:07 Citer     Aller en bas de page

Touchant ! Merci à toi

  ISABELLE
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
13618 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 8 avr à 11:19 Citer     Aller en bas de page

un texte magnifique

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
2727 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 11 avr à 05:05 Citer     Aller en bas de page

Très émouvant ...
Merci pour ce partage.
Jiçé

 
Ratatam

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
226 commentaires
Membre depuis
3 mars
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 14 avr à 16:41 Citer     Aller en bas de page

2ème texte, que je trouve superbe

je reviendrai vous lire davantage

merci pour ce partage

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 89
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0304] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.