Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 123
Invisible : 0
Total : 124
· NicoNavel
12999 membres inscrits

Montréal: 17 août 18:22:38
Paris: 18 août 00:22:38
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Les ruses du malin goupil (fable) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
604 poèmes Liste
4099 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
17 août
  Publié: 16 mai à 00:40
Modifié:  16 mai à 01:29 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Un Renard très rusé, transportait à ses pieds,
Un sac lourd, bien chargé, qu'il traînait sur le sol.

"Où vas-tu, dit le Loup, sortant de son terrier?
N'as-tu pas un logis, ou as-tu peur des vols?

--C'est que, mon cher ami, répondit le Goupil,
Ce sac est si précieux, que jamais ne l'oublie..
Il contient tous mes tours, que l'on peut dérober,
C'est un fidèle ami, je ne puis le laisser...--

Quand le Renard remit le sac dans son terrier,
Le Loup, un peu filou, attendit qu'il partit,
Dans la forêt voisine, chasser quelques lapins,
Et se précipita, tel un vrai malappris,
Dans le logis obscur, du Renard si malin!

Le sac était bien là, heureux, il essaya,
De prendre quelques tours, cachés par son compère,
Mais il eut beau fouiller, jamais il ne trouva,
Aucun trésor caché... sauf une vieille pierre!
Dépité et furieux, il allait regagner
Son très joli terrier, tout au bout du chemin,
Mais il vit à sa porte, en train de se bronzer,
Se dressant sur un pied, le Goupil si malin!

"Sortez de mon logis, dit le Loup irrité.
J'ai besoin de dormir, regagnez votre gîte!
Vous avez tant de tours, dans votre sac épais,
Qu'on pourrait les voler, retrouvez-le, bien vite!"

--Mon cher, dit le Renard, mes tours sont des secrets,
Et votre beau logis, cette fois est à moi!
Vous fouillâtes ce soir, mon bien sombre terrier,
En vue de me piller... Gardez-le maintenant,
Le vôtre me complait, vous êtes bien perdant!!!

Le Loup fort dépité, comprit toute la ruse,
Et fut dépossédé, sans l'ombre d'une excuse...

**La force ne pourra jamais remplacer,
Un esprit vraiment très futé!!!**


 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
20699 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
17 août
  Publié: 16 mai à 04:04 Citer     Aller en bas de page

C'est toi qui es futée et douée chère JOSETTE, pour trouver telle fable.
Une bonne morale que j'apprécie
Bisous amicaux
ODE 31 - 17

  OM
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
195 poèmes Liste
4147 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
17 août
  Publié: 16 mai à 04:33 Citer     Aller en bas de page

Que voilà un tour pendable bien ficelé
Le loup aurait dû installer des barbelés
Bien fait et c'est lou...pé pour lui
À malin, malin et demi
GMÉ

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
14052 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
17 août
  Publié: 16 mai à 11:33 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 116
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0246] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.