Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 331
Invisible : 0
Total : 337
· Laur'Ha · Hubix-Jeee · Utherbor · Chevalier Liqueur · Bombadil · silence.
12994 membres inscrits

Montréal: 27 mai 13:32:23
Paris: 27 mai 19:32:23
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Les trésors négligés Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
878 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 16 mai à 06:06
Modifié:  22 mai à 07:19 par NicoNavel
Citer     Aller en bas de page


J’ai parcouru des campagnes immenses,
De périlleux sommets en dent de scie,
Au cours d’indénombrables transhumances,
Expéditions régies par l'autarcie.

C’est avec une tristesse accablante
Que j’ai vu les hôtes de ces parages :
Les arbres, les bêtes, les fruits, les plantes,
Se dérober aux curieux de passage.

Car on n’observe plus autour de soi
Ni les bourgeons, ni les manteaux de soie,
Tous ces mystères de la création
Dont on ignore la profanation.

Les merveilles d’hier sont devenues
Banales, obsolètes, convenues,
Et l’on préfère s’emmurer vivants
Dans nos humides et mornes couvents.

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
9369 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 16 mai à 07:50 Citer     Aller en bas de page

Je lis beaucoup d'aigreur dans tes mots ...

J'espère me tromper !

Merci à toi

  ISABELLE
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
878 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 16 mai à 08:01
Modifié:  16 mai à 08:04 par NicoNavel
Citer     Aller en bas de page

Tu as sans doute raison... mais j'essaie de retranscrire mon ressenti le plus fidèlement possible ! Il s'agit ici de la description d'une attitude dans laquelle je ne me reconnais pas.

Merci à toi

 
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
2928 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 16 mai à 08:06 Citer     Aller en bas de page

C'est curieux, mais moi, je n'y vois pas d'aigreur, juste un constat qui a de quoi dégoûter....et puis "on" n'est pas "nous"...; -)
Et puis, tous ces trésors ne sont pas engloutis pour tout le monde...il faut creuser et les extraire de l'oubli. Mais pour ça, il faut le vouloir, vraiment...et pourquoi pas, leur rendre leur pureté dans chacun de nos regards...
J'ai bien aimé le teneur de ton poème et ses images à révéler...

Bien à toi...
Riaga....

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
878 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 16 mai à 08:15 Citer     Aller en bas de page

Salut Riaga,

En effet, l'ambiguité réside dans l'impersonnel "on". Ici, il tend à pointer du doigt ceux que je dénonce, en laissant cependant planer le doute sur ma propre intégrité.

Ces trésors ne sont pas tous engloutis aux yeux de tout le monde, et bien heureusement ! Mais il font parti d'un tout que l'on a de plus en plus tendance à négliger, sans même en avoir conscience.

Amitiés

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
13759 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 16 mai à 11:34 Citer     Aller en bas de page

j'ai aime te lire

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
3216 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 16 mai à 14:16 Citer     Aller en bas de page

La vie moderne nous éloigne de ces merveilles...

Un magnifique poème, en tout cas, avec des mots forts.

Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
878 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 16 mai à 14:25 Citer     Aller en bas de page

Un grand merci à vous deux

 
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
2852 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 17 mai à 06:54 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé ce poème "constat"....chaque mots y résonnent avec ferveur.

Jiçé

 
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
878 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 17 mai à 09:51 Citer     Aller en bas de page

Le terme "constat" est en effet bien choisi. Merci Jiçé

 
M@rselO


“ Les lèvres de la sagesse sont closes, excepté aux oreilles de la raison „ — H. Trismégiste
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
359 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 17 mai à 15:18
Modifié:  17 mai à 15:19 par M@rselO
Citer     Aller en bas de page

C'est un réquisitoire implacable sur l'état de décomposition avancée de certaines richesses environnementales, mais que le Poète a heureusement encore la possibilité de sauvegarder...
On entend dire qu'on ne voit plus d'insectes, de papillons, d'oiseaux (c'est le côté faune, face à ton constat flore), mais ici, je n'ai jamais vu autant de moucherons, de mouches, de frelons et de pigeons, et je suis en ville !
Auraient-ils déserté les campagnes, avec les derniers agriculteurs ?

Bien à Toi

  M@rs
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
878 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 19 mai à 07:17 Citer     Aller en bas de page

C'est cela en effet, le poète a ce pouvoir unique. Mais je ne pense pas pour autant que les joyaux de la Nature aient tous déserté. Il faut faire tout notre possible pour qu'ils perdurent dans leur habitat naturel !

Amitiés

 
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


Il y a l’ocean dans chaque goutte d’eau, Il y a un roman dans chacun de tes mots. Shovnigorath
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
1592 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
27 mai
  Publié: Aujourd'hui à 06:05 Citer     Aller en bas de page

Ils ont des yeux mais ne voient rien.

C’est tout simplement captivant et parfait de vérité.

Merci Nico

Sylvain

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 113
Réponses: 12
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0333] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.