Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 155
Invisible : 0
Total : 156
Équipe de gestion
· Catwoman
13102 membres inscrits

Montréal: 12 nov 14:40:00
Paris: 12 nov 20:40:00
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Seules les rivières n'ont aucun suspens. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
11 octobre
  Publié: 28 mai 2018 à 14:50
Modifié:  28 mai 2018 à 15:10 par Emme
Citer     Aller en bas de page

MOI,


J’envoie des cartes postales à moi-même,
Et la boîte aux lettres me le rend bien,

Je sais que les ronds fabriquent des trous
Pour dormir dedans,

Je baisse le son
La radio avale le bouton marche
Je remonte le son
La chanson en miettes
Mélancolise le robinet qui goutte
Comme un nuage en plomb
Avec de la pluie d’allumettes,

Et tu sais
J’ai perdu la molette du réglage de mon éloquence
Et ma langue est bien pendue
Maintenant,

Car
Entre tes Provocations isocèles
Mon sang m’allonge
Jusqu’à trouver dans une étincelle
Le plan de tes dents,



Je n’en mène pas large
Manœuvré par un principe étroit
Dont je suis pourtant le sens

Mais
Ma couleur préférée ne m’aime pas,


Un tube de colle à la banane
Pour coller le pied du singe à sa branche
Ça m’a pris la moitié de mon existence
Alors que ça tenait très bien comme ça,


Dans son sac de couchage
Une hache tire sur la fermeture éclair
Avec son morceau de lune sanguinolente
Dans le ciel
Brillant
Le reste de son amante
Allaite son halo obèse

Ça ne tient qu’à un fil
Mais cette bobine magnétique
Complique le scénario
En composant une tête
Dont le visage est moi,

Seules les rivières n’ont aucun suspens.

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
11 octobre
  Publié: 29 mai 2018 à 02:08 Citer     Aller en bas de page

Citation de Lisa "Babe"

Citation de Lis tes ratures
MOI,
Et tu sais
J’ai perdu la molette du réglage de mon éloquence


A mon avis y'a pas que la molette




Oui, c'es vrai, j'ai aussi perdu de vue mon opinion.

Ltr

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 276
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0296] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.