Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 345
Invisible : 1
Total : 350
· Rousselaure · Persona non grata · Hubix-Jeee · Lis tes ratures
12982 membres inscrits

Montréal: 25 juin 15:11:16
Paris: 25 juin 21:11:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: L'ancre y est. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Utherbor

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
942 commentaires
Membre depuis
23 mars 2017
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 7 juin à 11:32
Modifié:  8 juin à 02:11 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

-L'ancre y est.


-La vie appartient à ceux qui se lèvent tôt,
Une nappe brumeuse envahissait la jetée,
Il marcha, dans sa main, un carnet et un stylo,
De prendre son petit déjeuner, il avait oublié.

-Les sirènes des bateaux annonçant le départ imminent,
Quittant le port en croisant des gréements,
Un chalutier, tournant sur lui-même,
Un repère pour les mouettes, poisson au bec.

-Ho ! hisse ! des marins tatoués aux gros bras,
Revêtus de leurs bottes et de leurs suroîts,
Tirant des filets, récolte en caisse, nappe de sel,
Un marché improvisé attendait déjà, le retour des "corsaires".

-Le sable mouillé "abandonné" par les vagues de la marée,
Venu taquiner les grains secs "ensommeillés",
Loin de déranger le petit crabe et le crustacé,
Un spectacle impossible de se lasser.

-Des joggeuses que l'on devinait au loin,
Probablement des secrétaires avant le turbin,
Derrière leur bureau, production, clavier en main,
Petit jupe, fragrance d'un bon parfum, Guerlain ?

-Il continua de marcher, au loin le phare,
Il croisa un couple avec un chien, l'homme...
Un appareil photo en bandoulière était très bavard,
Il expliqua à sa femme les clichés pris avec son Nikon.

-Inquiet, il marcha encore un peu, était-elle là ?
Depuis quelques temps, il ne l'avait pas vue,
"Habitué", parfois à s'asseoir sur elle, dont il caressa,
Les contours, enchaînée elle fut à son insu.

-Jetée par dessus bord, trois jours plus tôt,
Un mal fou à la remonter, toujours "habillée" de son marron rouillé,
Elle était de nouveau posée sur le parapet, ouf ! sortie de l'eau,
Le symbole de la ville était retrouvé, enfin, l'ancre y est.








 
M@rselO


“ Les lèvres de la sagesse sont closes, excepté aux oreilles de la raison „ — H. Trismégiste
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
499 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 7 juin à 12:41
Modifié:  7 juin à 12:41 par M@rselO
Citer     Aller en bas de page

On fait de ces rencontres, quand même, sans carnet, sans stylo...

L'homme ni chaud, nikon, avec sa femme canon, c'est un objectif qu'il ne fallait pas rater, avec le zoom...
Et je me souviens avoir remonté un corps-mort, c'est encore ni moins, ni plus, nikon qu'une encre de sèche (avant le bac) !

Merci pour cette pêche miraculeuse

  M@rs
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
389 poèmes Liste
20488 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 7 juin à 14:30 Citer     Aller en bas de page

Et de ta part la plume aussi.
J'aime tellement que l'on me parle de l'océan, des marins et des bateaux.
Merci à toi
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Utherbor

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
942 commentaires
Membre depuis
23 mars 2017
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 7 juin à 15:03 Citer     Aller en bas de page

Citation de M@rselO
On fait de ces rencontres, quand même, sans carnet, sans stylo...

L'homme ni chaud, nikon, avec sa femme canon, c'est un objectif qu'il ne fallait pas rater, avec le zoom...
Et je me souviens avoir remonté un corps-mort, c'est encore ni moins, ni plus, nikon qu'une encre de sèche (avant le bac) !

Merci pour cette pêche miraculeuse



Merci M@rselO d'être passé sur ma page et pour le commentaire avec des jeux de mots, cela me fait plaisir.

 
Utherbor

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
942 commentaires
Membre depuis
23 mars 2017
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 7 juin à 15:06 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
Et de ta part la plume aussi.
J'aime tellement que l'on me parle de l'océan, des marins et des bateaux.
Merci à toi
Bises amicales ODE 31 - 17



Touché !
Merci ode3117, d'avoir apprécié mon texte avec un océan de mots.
Bises amicales.

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
220 poèmes Liste
13878 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 7 juin à 15:44 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Utherbor

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
942 commentaires
Membre depuis
23 mars 2017
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 8 juin à 11:55 Citer     Aller en bas de page

Citation de mido ben
très plaisante lecture
amicalement



Merci mido ben pour vos bons mots, à propos de mon texte.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 113
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0322] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.