Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 371
Invisible : 0
Total : 372
· Miette
13298 membres inscrits

Montréal: 23 jan 18:55:39
Paris: 24 jan 00:55:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Petits Blancs Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
26 septembre 2019
  Publié: 19 jan 2017 à 12:30
Modifié:  13 mars 2017 à 08:35 par libellules
Citer     Aller en bas de page

Petits Blancs (can you ‘Make America Great Again’ ?)

Vous l’avez voulu,
il est là, le voilà,
celui qui sonne le glas !

Vous l’avez élu,
candidat inattendu
ce farfelu qui n’a de vue
que sur les plus-values,
oiseau bleu aux tweets rageurs
qu’il dégurgite sans retenue
et qui s’abattent rapaces
sur nos vies lasses.

Oh il a bien su puiser au fond miné,
au sentiment d’abandon il s’est accroché,
tendant la main en souverain
à Poutine encore il fait des câlins,
fécond sans raison de divagations
galvanisé il repart à la charge
et ne laisse dans son sillage
que mots musclés et moribonds.

Pour que la voix des petits blancs
soit mieux perçue
on a élu cet hurluberlu
branche instable qui se balance
au-dessus de nos vies
cadence perverse
abcès au trop plein corrosif
auquel on n’échappe plus.

Pour que la voix des petits blancs
soit enfin bien entendue
nous avons consacré la haine,
aboli la raison et raboté l’espoir ;
et pris dans ce tourbillon
qui creuse des sillons
fertiles de colères infantiles
nous soumettons la nation.

But we didn’t start the fire ! And how can you possibly make “America Great Again” with such appalling views?

Demain, vendredi 20 janvier, c’est l’investiture de Trump et nous devrons désormais subir sans relâche ses prises de bec en 140 caractères qui scandent la débâcle politique alors que dans les faits (si on tient compte du vote populaire), ce n’est pas lui que nous avons élu. S’il y a parmi vous des anglophones voilà grosso modo (roughly) ci-dessous la traduction en anglais.


Petits Blancs (can you ‘Make America Great Again’ ?) ( little = Petty, small-minded)

You wanted him,
There he is,
He who sounds the knell!

You elected him,
This unexpected candidate
This lunatic who sees nothing
But capital gains,
Blue bird his raging tweets
He regurgitates without restraint,
Falling raptor
Upon our weary lives.

Deep in the mined field he delved,
Clinging to your feelings of neglect,
Extending his sovereign hand
Still cuddling with Putin ,
Fertile with meaningless wanderings
Galvanized he leads the way
And only leaves in his wake
Furious and moribund ramblings.

So that the voice of the little Whites
Be better heard
This whacko we elected
Unstable branch that
Sways over our lives
Perverse cadence
Abscess, corrosive overflow
You can’t escape.

So that the voice of the little Whites
Be finally well understood
We have sanctioned hatred,
Abolished reason and eroded hope;
And caught in this vortex
Whose fertile furrows
Are filled with infantile anger
We subject our nation.


But we did not start the fire!
And how can you possibly make “America Great Again” with such appalling views?

  Libellules
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
4891 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 19 jan 2017 à 16:38
Modifié:  21 jan 2017 à 03:49 par Jean-Louis
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,
Je n'en reviens pas , aujourd'hui encore, comment a pu être élu monsieur Trump.
Si la Constitution américaine l'avait permis Barack Obama aurait été réélu.
Quant à monsieur Saunders aurait-t-il pu soulever plus d'enthousiasme que madame Clinton ?
Il ne faut pas oublier que la moitié des américains ne votent pas...pourquoi ?
Pour beaucoup de gens des temps plus durs s'avancent.
Merci à vous.
Amicalement

  Poésie, la vie entière
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
26 septembre 2019
  Publié: 20 jan 2017 à 20:59 Citer     Aller en bas de page

Je n'en reviens pas non plus qu'on l'ait élu Jean-Louis.
Malgré les propos machistes de Trump, 42% des femmes ont voté pour lui; tu as raison, le taux de participation dans cette élection était seulement de 54%, (beaucoup plus faible que dans les 3 dernières élections). La vérité c'est qu'il n'est pas toujours facile de se rendre au bureau de vote avant ou après le travail, et parfois il faut faire la queue pendant bien longtemps avant de pouvoir même voter. N'oublie pas qu'on a voté en semaine, le mardi 8 novembre.
Les gens voulaient quelqu'un qui se démarque de l'Establishment et qui apporte un changement radical.
Bernie Sanders était un peu pour les démocrates ce que Trump était pour les républicains mais ce dernier avait un discours moins guindé que celui de Bernie et il a su enthousiasmer ses supporters et garder leur confiance en dépit de tout. Bernie (sénateur socialiste du Vermont) s'est surtout battu contre les inégalités et il a principalement conquis les jeunes; ses sympathisants ne se sont pas vraiment ralliés à la cause d'Hillary car ils considéraient qu'elle représentait l'élite. J'ai voté pour Bernie dans la primaire et puis ensuite pour Hillary.

  Libellules
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
4891 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 21 jan 2017 à 03:49
Modifié:  21 jan 2017 à 03:50 par Jean-Louis
Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Je vous remercie pour cette réponse détaillée. J'aurais voté comme vous .
En France, un candidat ou une candidate qui en aurait dit dix fois moins que monsieur Trump se déconsidèrerait pour toujours.
Maintenant il faut attendre mais d'après ce que j'ai compris l'équipe ministérielle est de la même trempe que le Président . Le Congrés ne se laissera peut-être moins manipuler mais la majorité des deux chambres lui est acquise.
amicalement

  Poésie, la vie entière
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
732 poèmes Liste
15653 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 21 jan 2017 à 03:51 Citer     Aller en bas de page





Brexit et Trump mes deux cauchemars ...
J'espère que ce deux bouleversement réussiront å nous faire repenser les affaires de ce monde.

Merci.

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
26 septembre 2019
  Publié: 21 jan 2017 à 18:04 Citer     Aller en bas de page

Oui, Galatea Belga, espérons qu'ils nous amènent à "repenser les affaires de ce monde" et à comprendre qu'il faut parfois accepter de s'engager si l'on veut faire bouger les choses. Trump ne fera pas l'autodafé de nos libertés. Nous étions des millions de par le monde à marcher aujourd'hui pour témoigner notre solidarité à la marche des femmes sur Washington.

C'est malheureusement vrai Jean-Louis, le Congrès lui est politiquement acquis.
C'est pour cela qu'il faut que l'on soit vigilant et qu'on ne les laisse pas faire n'importe quoi, comme par exemple démanteler Obamacare (l'assurance santé) sans nous proposer en échange quelque chose de 'viable'.


  Libellules
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 27 jan 2017 à 03:14 Citer     Aller en bas de page

Bonjour libellules

Ben ses premiers décrets n'ont rien de rassurants!
Wait and see but............

 
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
26 septembre 2019
  Publié: 27 jan 2017 à 09:13
Modifié:  27 jan 2017 à 09:13 par libellules
Citer     Aller en bas de page

Oui, Jean Christian, ça n'a rien de rassurant et l'homme est tellement imbu de lui-même
et sûr de ramener le pays dans le droit chemin qu'il ne se rend même pas compte qu'il est
en train de mettre le feu aux poudres.

  Libellules
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1032 poèmes Liste
16673 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
29 décembre 2020
  Publié: 31 jan 2017 à 03:33 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

J'aimerais me rassurer en imaginant le contre pouvoir de tous ces gens qui ont défilé contre lui, ou de ceux qui ont signé une pétition contre sa politique, rassemblant apparemment 4 millions de signatures.
mais quand on est président, aussi puissant que lui l'est désormais, est on un tant soit peu inquiété par tout cela ? Je n'en suis pas sur, et ce n'est pas rassurant en soi.
Qu est ce que le proche avenir nous réserve ?
amicalement.
pyc.

 
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
26 septembre 2019
  Publié: 31 jan 2017 à 11:51 Citer     Aller en bas de page

Rien de bien reluisant. Les plus optimistes d'entre nous pensent que Trump fera 'un grand écart' plus impardonnable que les autres et qu'une procédure de destitution sera lancée à son encontre . . . à la suite de quoi on écopera de son vice-président (Pence), qui lui est bien accepté dans les milieux républicains.
Un mal pour un autre, mais moindre.
Pour beaucoup d'entre nous, Trump c'est 'le mur de la honte' qui se bâtit sans scrupules ni remords sur un narcissisme mené à train d'enfer.

Amitiés,
Libellules

  Libellules
froggy33
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
51 commentaires
Membre depuis
3 décembre 2016
Dernière connexion
14 novembre 2020
  Publié: 12 mars 2017 à 23:52 Citer     Aller en bas de page


Nous avons les politiciens que nous méritons.

Ils représentent l’état de décrépitude économique, sociale et morale du pays.

Il y aura bientôt des élection en France. La situation est différente mais synonyme.

Qui que se sois qui passera, les français seront les perdants!

En fait l’époque me rappelle fortement les années 1930 et la montée du fascisme

Dans un autre registre une petite erreur il me semble. Si je ne m'abuse un 'tweet' contient au plus 140 caractères et non pas 140 mots, et surtout pas 140 lignes (prises de bec en 140 lignes).

 
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
26 septembre 2019
  Publié: 13 mars 2017 à 08:57 Citer     Aller en bas de page

Oops my bad! Thank you Froggy 33, I fixed it 'illico presto'. A very understandable mistake though if you live in the United States, because of his incessant stream of tweets. I'm sure one day they'll make a book out of them. I have, hanging in my bathroom, this very hilarious cartoon of Trump in a straight jacket (by Dave Granlund - Editorial Cartoon) and moaning in a tweet like fashion: Obama and Hillary founded Isis, Ban Muslims, Build a wall, More countries need nukes, etc . . . This came out right before he was elected, and I hung it to remind myself of what a dangerous, mad idiot we could have for president. Little did I know that we were greater idiot ourselves.

  Libellules
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 984
Réponses: 11
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0309] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.