Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 335
Invisible : 0
Total : 337
· Yvan Bert · Cidnos
12991 membres inscrits

Montréal: 20 juil 08:18:19
Paris: 20 juil 14:18:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Les quatre âges de l'arbre. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
470 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: 7 juil à 17:27 Citer     Aller en bas de page

Les quatre âges de l’arbre.



1 Arbre du printemps
Ton fleurissement
A comme l’enfance
L’attrait de la grâce.
Tes fleurs en boucles
Chérubines, ornent
Ton front innocent
D’où naît le beau temps.



2 Arbre de l’été
Paré de gaieté,
Mais ton vert feuillage
N’est pas l’apanage
D’un sage, ta jeunesse
Frémit de liesse
Et pleine d’élégance
Chante des romances.



3 Arbre de l’automne
Ta richesse étonne.
À maturité
Tu as réfléchi
Au sens de la vie.
Ton or reluit
De vives clartés
Comme tes pensées.



4 Arbre de l’hiver
Ton cœur est amer
Et ton corps se meurt
Effeuillant sa douleur.
Pourtant tu attends
Le prochain printemps
Où un nouveau feuillage
Te rendra ton jeune âge.

  Flora Lynn
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
393 poèmes Liste
20579 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 8 juil à 03:57 Citer     Aller en bas de page

Chère FLORA, je pense que tous les arbres ont dû frissonner de bonheur par ce poème et ce bel hommage.
Toute la forêt en tremble. Merci pour eux.
Bises ODE 31 - 17
Qu'ils puissent vivre ainsi longtemps et savourer chaque saison.

  OM
Cléo
Impossible d'afficher l'image
J'ai mis les pieds sur le paillasson du chagrin/ Et je l'ai repoussé bien loin
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
87 commentaires
Membre depuis
3 juin
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 8 juil à 05:33 Citer     Aller en bas de page

Un thème souvent exploité, mais ce poème donne quelque chose de singulier, quelque chose de plus.
Les comparaisons de l'âge humain sont très évocatrices. La plume est concise, mais vive !

Merci du partage !

  La joie est la contine de nos heures
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
101 commentaires
Membre depuis
22 avril
Dernière connexion
16 juillet
  Publié: 8 juil à 06:16 Citer     Aller en bas de page

Difficile pour un arbre dur de la feuille en hiver entendre les oiseaux pépier au printemps.
A oui, c'est vrai, la chirurgie fait des miracles.
Merci pour les arbres.

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
114 poèmes Liste
3378 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 8 juil à 06:47
Modifié:  8 juil à 06:48 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Les quatre âges qui correspondent bien entendu aux 4 saisons :

un état à chaque fois différent pour l'arbre.

De la beauté, à chaque saison...

Et du quatrième, on revient au premier, suivant un cycle naturel.

On sent en ce poème que l'arbre est un être à part entière : vous lui attribuez des "pensées", vous le dotez d'un cœur amer, en plein hiver…

Puis il y a cette notion de renaissance, qui sous-tend le principe de la vie cyclique.


Sublime !




  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
13952 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 8 juil à 11:20 Citer     Aller en bas de page

très original approche
j'ai beaucoup aimer

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
470 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: 9 juil à 13:55 Citer     Aller en bas de page

Merci Odevotre beau commentaire me va droit au coeur.Vous avez bien raison de souhaiter une longue vie aux arbres car trop souvent on ne les respecte pas.Il y en a beaucoup trop qui sont abattus de par le monde.La forêt amazonienne est en partie détruite et cela risque d'avoir des conséquences graves pour nous.
Amitiés sincères.

Merci Cléoen fait mon poème peut être lu de deux manières, au sens littéral c'est à dire l'arbre pris en tant que tel ou au sens figuré:l'arbre pris comme symbole de l'être humain.
Amitiés sincères.

Merci Amandaen effet la meilleure chirurgie est celle de la nature qui rend chaque printemps aux arbres des oreilles en forme de feuilles pour qu'ils puissent écouter le chant des oiseaux.
Amitiés sincères.

Merci Le Poète Masquépour votre commentaire approfondi qui me touche beaucoup.En effet les arbres sont bien des êtres vivants et si nous allons dans une forêt, ils nous donnent même l'impression d'être une présence à nos côtés.Vous avez aussi été sensible à l'aspect cyclique de mon poème.La nature nous fait penser que les arbres ont plusieurs vies puisqu'elle les fait revivre à chaque printemps.En est -il de même pour les humains ?Les religions orientales le préconise.Mais je n'affirme rien, ce n'est qu'une hypothèse.
Amitiés sincères.

Merci mido bende mettre mon poème en valeur dans votre aimable commentaire.
Amitiés sincères.




  Flora Lynn
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
620 poèmes Liste
3496 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 9 juil à 16:54 Citer     Aller en bas de page

Joli arboretum

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
114 poèmes Liste
3378 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 9 juil à 23:36
Modifié:  9 juil à 23:37 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Citation de Flora Lynn
Merci Le Poète Masquépour votre commentaire approfondi qui me touche beaucoup.En effet les arbres sont bien des êtres vivants et si nous allons dans une forêt, ils nous donnent même l'impression d'être une présence à nos côtés.Vous avez aussi été sensible à l'aspect cyclique de mon poème.La nature nous fait penser que les arbres ont plusieurs vies puisqu'elle les fait revivre à chaque printemps.En est -il de même pour les humains ?Les religions orientales le préconise.Mais je n'affirme rien, ce n'est qu'une hypothèse.
Amitiés sincères.




Merci pour ce commentaire.
Je viens justement de lire un article sur la forêt boréale, qui couronne la planète terre et que l'on détruit progressivement.
Je vais poursuivre la lecture ; il y a d'autres chapitres dans le dossier consacré aux grandes forêts (dans une brochure de Greenpeace).

A bientôt.


  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
470 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: 11 juil à 12:12 Citer     Aller en bas de page

Merci Odin Je constate que vous avez apprécié les différentes variétés d'arbres de mon "arboretum."
Amitiés sincères.

Merci Le Poète Masquépour votre réponse.En ce qui concerne les grandes forêts, c'est honteux que la rentabilité l'emporte souvent sur la nécessité de la sauvegarde de notre planète.
Amitiés sincères.

  Flora Lynn
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
802 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 12 juil à 05:16 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Flora,

1- Naissance et épanouissement de la vie insouciante et fleurie d'amour
(pour qui a cette chance) de l'enfance de l'ÊTRE.

2- Adolescence et pleine maturité de l'ÊTRE. Infusion des sucs de la vie. Prospérité des moissons dans les champs de l'âme bien amendée.

3- SUPRÊME JOIE de l'Existence en ses terres intérieures et fertiles. Jouissance des connaissances engrangées par l'ÊTRE avant son effeuillaison.

4- COURONNEMENT DE LA VIE sublimée. Flétrissement des chairs. Mort illusoire qui n'est qu'un endormissement des sèves avant l'ULTIME RENAISSANCE.

Avec toute mon amitié.
JMJ

 
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
5607 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
16 juillet
  Publié: 13 juil à 15:41 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup l'image de l'arbre à travers les quatre saisons.
C'est un bel hommage aux arbres si nécessaires à l'équilibre de la nature et de la vie.
Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
470 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: 13 juil à 17:03 Citer     Aller en bas de page

Merci Jacques-Marie JAHELpour votre beau commentaire si bien détaillé.J'apprécie beaucoup l'interprétation symbolique que vous donnez vous aussi à mon poème..En effet d'un point de vue philosophique la vie donc l'Etre ne peut que remporter la victoire sur la mort qui est le néant.La nature nous le prouve tous les printemps par son renouveau ineffable où une surabondance de vie se manifeste avec force,transformant tous les arbres en bouquets de verdure et tapissant le sol de myriades de fleurs.
Amitiés sincères.

Merci Rousselaured'apprécier les diverses "attitudes" que les saisons donnent à mon arbre.
Amitiés sincères.

  Flora Lynn
Utherbor

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
970 commentaires
Membre depuis
23 mars 2017
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 15 juil à 05:52 Citer     Aller en bas de page

Belle poésie sur le temps qui passe...
Merci Flora Lynn du partage.

 
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
470 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: Avant-hier à 17:02 Citer     Aller en bas de page

Merci Utherbor:merci merci d'être sensible à la fuite du temps mis en évidence par les quatre âges de l'arbre dans mon poème.
Amitiés sincères.

  Flora Lynn
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 229
Réponses: 14
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0553] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.