Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 35
Invisible : 0
Total : 37
· ODIN
Équipe de gestion
· Adamantine
13019 membres inscrits

Montréal: 19 nov 00:38:06
Paris: 19 nov 06:38:06
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Collages dans l'eau de la Seine Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Baby Peed beat beach
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
16 commentaires
Membre depuis
6 mars 2017
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 9 juil à 18:58
Modifié:  2 oct à 15:31 par Baby Peed beat beach
Citer     Aller en bas de page

J'ai pris un bain à vapeur et fait des galipettes dedans. J'ai jeté l'eau du bain sur les rosiers. Les rosiers n'aiment pas ça, ils n'aiment pas jouir. Comme les statuettes au-dessus des portes anciennes, je ne fais pas le moindre effort. Hier soir, je voulais commencer le journal-poème mais j'ai contemplé les étoiles et le ciel cosmique noir dans lesquelles elles se trouvent et j'ai vomi entre les jambes d'une fille. Ça m'a suffi ! Je ne ferai plus de conneries, plus le tour des paysages criblés de balles dans un vieux camion des années 60, avec des types ivres qui erraient dans la rue distribuant des tracts et du dentifrice pour chiens. La main gauche qui tient un bouquet de fleurs est figée dans les pierres Mi amor. J'oscille sur le trapèze volant dans ma bière trouée. Avec la fille aux jambes de girafe qui joue de la guitare lance-flammes nous plongeons ensemble derrière une haie où il est INTERDIT DE BAISER. Les images dada masquées s'insinuent dans les conversations châteaux-déformés. Ici on ne rêve plus Monsieur ! Les corbeaux dévorent même les gros titres des journaux remplis de la réalité abominable. Sang dyslexique sur les vitres froissées. Aux cavaliers du nouveau monde. MÉFIEZ-VOUS. Même la neige a envie de pleurer dans les livres qui retiennent la poussière. Est-ce vrai tout cela? La fille coiffée du printemps est passée avec son tee-shirt blanc sale et s'arrête à la station-miroir au clair de lune, comme la sainte vierge dévorée par le chagrin qui éclaire nos vies. Je saute par dessus les régions françaises plus ou moins belles comme mes pensées comme des fleurs arrachées comme la Seine qui a l'air encore jeune comme les mots inutiles. Je relis un poème. Tes yeux-cavernes me manquent. Le journal-poème est une bonne idée contre l'ennui dans un train dérivant dans la nuit. Chatouiller ta nuque est une bonne idée pour rire.
Ce matin, je m'éveillais encore dans les beuglements de l'aube entourée d'ombres-salades. Aboiements.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
215 poèmes Liste
7181 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 11 juil à 03:33 Citer     Aller en bas de page

bonjour Baby Peed beat beach
Hier soir, je voulais commencer le journal-poème
pouvons-nous en lire quelques sauvegardes ?
merci de sam.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 240
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0283] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.