Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 41
Invisible : 1
Total : 44
· Yvan Bert · KiMiNiE
13038 membres inscrits

Montréal: 20 sept 08:57:16
Paris: 20 sept 14:57:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: le jardin de l'aube Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bonjour12

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
7 commentaires
Membre depuis
8 janvier
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 10 juil à 07:25
Modifié:  10 juil à 13:08 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

L E J A R D I N D E L’A U B E

Quand la nuit se déchire, et que l'aube écarlate
Éclôt sur Orion sa corolle d’azur,
Le jour effiloché drapé d’un clair-obscur,
Fait entendre au jardin, fébrile et délicate,
Tintant de l'arbrisseau,
La lyre d’un oiseau.

Et l'écho matinal de son ode plaintive
Ramène de là-haut une douce clarté ;
Elle s'allonge au sol où repose abrité,
Entre le rocher sombre et l'ondule furtive,
Tel le mât d'un radeau,
Un fragile roseau.

Sa hampe oblique, émerge au bord d'une fontaine ;
Ou la menthe foisonne en un joyeux fouillis
On y voit cristalline affleurant le taillis,
Sourdre entre les cailloux d’une rive incertaine
Où s’agrippe un ormeau,
L'eau vive d’un ruisseau.

Son murmure suspend aux multiples ombrelles
Qui festonnent de blanc ses méandres herbeux ;
Un voile de rosée aux reflets vaporeux.
La lande s'illumine et brode d’étincelles
Sous le rayon nouveau,
La rose et le bouleau.

Tout resplendit et l'arbre étale sa richesse,
De toiles qui perlent à son pan de velours.
Même l’onde s'allume et revêt ses atours.
Quand dévale d’en haut l'or chaud qui la caresse,
Transformant en flambeau,
Le moindre filet d’eau.

Et je laisse mon cœur, sur la berge qui s’ouvre,
S'envoler tout là-haut depuis le sable brun.
Tout se confond, hier et demain ne font plus qu’un,
Le firmament bleuté soudain se découvre
Dessus le vert coteau,
Ambré d’un blond faisceau.

Que ce soit par le chant de la grive éblouie ;
Ou les parfums subtils nés d’un jardin secret,
La fraîcheur d’une source au pied d’un banc discret,
Le ciel s'annonce à l'aube à l'âme réjouie ;
Chez vous comme il est beau,
Sous son bleu chapiteau.

Allen1975/2004

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
401 poèmes Liste
20873 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 10 juil à 09:41 Citer     Aller en bas de page

Tout simplement superbe, je me suis prise à rêver de cette aube magique, si merveilleusement décrite.
Merci pour cet instant précieux
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
670 poèmes Liste
14560 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 10 juil à 16:13 Citer     Aller en bas de page



Le plaisir -intense -de l'aube !


Amicalement
galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
12173 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 11 juil à 02:22 Citer     Aller en bas de page

C'est un poème d'une grande beauté.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 92
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0239] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.