Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 316
Invisible : 0
Total : 318
· Lacase · doux18
12994 membres inscrits

Montréal: 23 juil 12:57:07
Paris: 23 juil 18:57:07
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Des voiles noires dans le ciel (76 vers) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Chrys Freux


Aussi longtemps que tu croiras en l'espoir, il y en aura toujours au moins en toi.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
147 poèmes Liste
354 commentaires
Membre depuis
8 août 2017
Dernière connexion
21 juillet
  Publié: 12 juil à 12:31
Modifié:  13 juil à 01:56 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Des voiles noires dans le ciel


Et quand l'hiver menace,
Que les jours s'assombrissent,
Des nuages noirs traversent le ciel,
Des contrées septentrionales aux méridionales,
De jour comme de nuit,
Fuyant le froid, la neige et le gel,
Transformant les paysages en déserts blancs,
Où ces nuages ne peuvent survivre,
Alors ces voiles s'envolent, mais n'abandonnent,
Ils se retrouvent l'un après l'autre,
Tous volant dans le ciel,
Tous regardant vers l'horizon,
Regardant cet horizon comme un espoir,
L'espoir de jours meilleurs,
Où le soleil d'été brillera,
Où le ciel sera azur,
Où le vent ne sera que douceur,
Où l'horizon sera si vert,
Et non si gris comme maintenant,
Dans ce brouillard dévorant,
Cette pénombre mordant l'espoir,
Qui pourtant annonce la lumière,
Celle de la neige d'hiver,
Des flocons luisant au soleil comme des étoiles,
Mais des étoiles gelées,
Où la vie ne peut que se battre pour survivre,
Quand la folie lui en donne le courage,
Surtout en regardant les voiles noires partir,
Voler là où l'hiver ne viendra pas,
Là où le gel ne menace pas,
Là où l'horizon sera toujours vert,
Là où la vie règne
Où la vie abonde comme les étoiles dans le ciel,
Ces étoiles guidant les voiles,
Ces nuages qui nous émerveillent,
Qui nous donne envie de voyager,
D'atteindre, de dépasser, d'oublier l'horizon,
Et de fondre l'horizon dans d'immenses paysages,
Des paysages sauvages et mystiques,
Habités par des constellations d'âmes,
Se promenant dans ce paradis terrestre,
Où toute âme à sa place,
Où toutes ces âmes se rejoignent en hiver,
Lorsqu'il grisonne loin au-delà de l'horizon,
Et qu'il fait si doux ici,
Pour ces nuages noirs en halte,
Mais même si le vert domine ici toute l'année,
Ces voiles sont toujours prêtes à s'envoler,
A retourner conquérir les horizons,
Les contrées où elles sont nées,
Lorsque le printemps a repris ses droits,
Après avoir chassé l'hiver blanc,
En ramenant le soleil au zénith,
Ce feu brûlant dans le ciel nordique,
Pour qu'il puisse accueillir ces nuages noirs,
Ces voiles se posant sur leurs terres natales,
Le seul endroit où elles veulent être,
Là où elles se sentent chez elles,
Là où le ciel leur appartient,
Là où elles planent librement,
Volant d'étoiles en étoiles,
Lorsqu'elles ne forment pas elles-mêmes des constellations,
Ces mystiques nuages stellaires,
Que les âmes regardent passer,
Comme des signes de l'été,
Les signes des jours où volent les papillons,
Où les libellules se promènent le long de l'eau,
Cette eau offrant la vie,
Et brillant au soleil comme de petites étoiles,
Pour qu'il y en ait de jour comme de nuit,
La nuit où ces nuages admirent le ciel,
Inspectant ce calendrier stellaire,
Où l'on peut compter les jours d'été,
Et ceux de l'automne qui arrivent,
Où les arbres pleurent leurs feuilles,
Où le soleil part petit à petit.


[Des âmes en forêt]

  La liberté totale, avec le respect pour seule limite.
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
203 poèmes Liste
6500 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 13 juil à 02:21 Citer     Aller en bas de page

bonjour Chrys Freux
ton texte issue de [Des âmes en forêt]
je ne l'ai pas lu. 76 vers sans une seule présence de toi.
sans un seul espace pour nous donner envie de le parcourir.
si tu nous aimais un peu, tu aurais rendu ton texte accueillant.
je sais que nos commentaires te sont importants,
alors la prochaine fois, fais l'effort de nous offrir de ton amour pour ce texte, et tu pourras lire nos reconnaissances.
à bientôt de Sam.

 
Chrys Freux


Aussi longtemps que tu croiras en l'espoir, il y en aura toujours au moins en toi.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
147 poèmes Liste
354 commentaires
Membre depuis
8 août 2017
Dernière connexion
21 juillet
  Publié: 18 juil à 16:02 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir samamuse,

Je suis un peu étonné de ton commentaire. Que voudrais-tu que je fasse pour le rendre plus accueillant ?
Et en quoi mon absence est-elle un problème ?

A bientôt,

Chrys

  La liberté totale, avec le respect pour seule limite.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 113
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0349] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.