Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 33
Invisible : 0
Total : 38
· mido ben · PaulMUR · Lachésis (Moirae) · Fried · samamuse
13123 membres inscrits

Montréal: 16 juin 13:05:47
Paris: 16 juin 19:05:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Pourquoi moi? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
♥Ange Noir


C'est comme si ça avait toujours fait partie de moi, comme si j'avais trouver ce qui me manquait...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
128 poèmes Liste
315 commentaires
Membre depuis
3 juin 2005
Dernière connexion
30 mai 2018
  Publié: 28 févr 2017 à 20:44
Modifié:  1er mars 2017 à 08:41 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Prise de conscience, je ne suis pas capable de rien accomplir… pas capable de faire les choses dans les règles et dans la normalité. J’aimerais être comme les autres, avoir les mêmes sentiments qu’une personne normale puisse avoir, parfois j’aimerais ne rien ressentir. Me créer un avenir, me donner de la valeur et de la confiance, pourtant tout ce que je connais et tous les actes que je fais mènent à l’inverse. Pourtant tout ce que je fais c’est tout ce que je connais et ça me rend triste de penser que je veux tellement ressembler aux autres et être différente de ce que je suis réellement tout ça pour être seulement acceptée…
Je recommence de plus en plus à penser que je n’arriverai jamais à rien… je sais que penser comme ça ça attire des pensées comme ça, mais présentement je n’arrive pas à faire autrement, mes idées noires reviennent, j’aurais seulement envie d’abandonner une bonne fois pour toute sans m’accrocher à rien cette fois-ci. Je suis lourde sur les épaules des gens, et puis pour moi aussi, je n’arrive plus à délaisser les choses inutiles et m’accrocher aux bonnes choses. Le reste prend toute la place, je me sens détruite par en dedans… incapable de me réparer. Incapable de terminer quelque chose d’important ou de simple pour les autres mais compliqué à mes yeux.
J’ai envie de partir loin, et jamais revenir… puisque de toute façon pourquoi je m’accrocherais à des gens pour qui je n’existe pas ou des gens que je suis assurée de perdre. Je brise tout ce que je touche, je l’ai toujours dit, mais quelqu’un aujourd’hui m’a dit la même chose, et ça m’a rentré dedans… J’ai la vie fragile. J’ai les émotions en montagnes russes.

Je ne peux pas être blessée si je n’aime pas… c’est ma façon de me protéger…
J’ai envie de mourir ces temps-ci. Pourquoi je m’accrocherais à de fausses idées de joie et de bonheur qui n’existent pas? J’ai envie de m’en aller, de baisser les bras, puisque tous les efforts que je fais dans la vie ne mènent nulle part, je n’ai ni objectif ni raison de vivre et je ne crois pas qu’un jour je réussirai à trouver quelque chose d’assez puissant pour me raisonner et me garder en vie suffisamment longtemps pour soigner mon intérieur. Mon plan se dessine depuis longtemps et j’ai l’impression qu’il prend de plus en plus d’ampleur, il commence à prendre vie tandis que moi je suis en train de perdre la mienne. Je suis en train de trouver mes ailes que j’ai coupées il y a longtemps. Je suis presque prête maintenant. Je sais comment mais pas quand ?
Est-ce que ça fera mal ? Est-ce que les gens vont s’ennuyer de moi ? Est-ce que quelqu’un aurait pu faire une différence ? Qu’est-ce que moi j’aurais pu faire de différent pour que ma vie prenne une autre tournure ? Des questions sans réponses, une autre vie qui s’achève et toujours rien d’accompli, ai-je seulement fait une différence pour quelqu’un sur cette terre ? Ai-je servi à quelque chose ? Je me tourmente, je suis tourmentée, je suis blessée, moi qui croyais être une bonne personne, pourquoi suis-je incapable de faire les choses normalement ? Pourquoi les mots me manquent alors que j’ai au fond de moi envie de hurler ? Pourquoi la colère prend autant de place ? Pourquoi les larmes ne coulent jamais au bon moment ? Pourquoi autant de questionnements ? J’ai le mal de vivre tout simplement, est-ce quelque chose qui se guérit ? Je ne veux pas avoir à me battre toute ma vie contre ça… Le jour final arrivé… j’ai peur… mais je sais qu’il n’y a personne pour m’aider à vaincre ça. Les solutions commencent à manquer, le temps aussi… au secours… laissez-moi respirer ou laissez-moi m’en aller…

  Mεяячε♥
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
691 poèmes Liste
14856 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 1er mars 2017 à 06:15 Citer     Aller en bas de page



Bonjour Ange Noir, je ne veux minimiser votre peine, mais je n'ose pas suggérer aucune solution. Je suis certaine que vous avez essayé de trouver une solution pour vivre mieux dans votre peau et avec les autres.
J'ai lu, j'ai desiré avoir le pouvoir de vous donner un sourire ou une clé pour une vie au moins paisible. Je vous offre mes yeux pour vous lire encore et toute ma compréhension.



Amicalement

galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
4177 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 1er mars 2017 à 08:12 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Je m'en voudrais terriblement si lisant votre détresse, un appel au secours, je passais mon chemin de lecteur sans vous laisser un signe, comme une injonction de vivre. En cela je rejoins mon amie GALATEA. Ecrire pour crier, mais vous lire et tenter de vous emmener ailleurs.
Amicalement
jlouis

  Poésie, la vie entière
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
201 poèmes Liste
11033 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 1er mars 2017 à 08:47 Citer     Aller en bas de page

Je rejoins les commentaires précédents ANGE NOIR ... ton écrit ne peut laisser indifférent et donne envie de te tendre la main...

C'est le regard que tu portes sur toi qui t'est néfaste, fais-toi aider ... j'ai connu ce genre de situation, et je sais que l'on peut s'en sortir ... et je sais aussi que l'aspiration vers le fond peut être irrésistible ...

Alors s'il te plait, donne-nous des nouvelles, parle (avec nous s'il le faut), mais ne te laisse pas t'enfoncer ...

  ISABELLE
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
255 poèmes Liste
3705 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 2 mars 2017 à 04:43 Citer     Aller en bas de page

Tu as perdu tes ailes ? Si tu veux je te prends sous les miennes

Plus sérieusement, j'ai vécu une situation similaire à la tienne et tu sais quoi, ce qui m'a sauvé en grande partie c'est ce site ou plutôt les belles âmes de ce site. Je vais pas te mentir en te disant qu'il n'y a eu que ça. Non, j'ai aussi eu de l'aide extérieure de professionnels. Et bien sûr cela ne disparaît pas comme ça sinon cela serait trop facile. Non pas que cela ne serait pas bien, au contraire !
Aussi c'est avec bienveillance que je te souhaite la bienvenue parmi nous et te précise que tu n'es pas toute seule


Sincèrement,
LBC

 
Abdelghani EL MADANI


Rien cacher, puisque tout finira par se savoir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
85 commentaires
Membre depuis
30 mars 2017
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 7 avr 2017 à 10:17 Citer     Aller en bas de page

(pas capable de faire les choses dans les règles et dans la normalité. J’aimerais être comme les autres, avoir les mêmes sentiments qu’une personne normale puisse avoir, parfois j’aimerais ne rien ressentir.)

Les mêmes sentiments mutuels de la quasi-totalité des gens,T'Inquiet.

Amicalement.

  Abdelghani EL MADANI
samamuse

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
8165 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 31 mai 2017 à 04:53 Citer     Aller en bas de page

bonjour et merci ANGE NOIR,
d'avoir osé l'écrire sur cet espace de convivialité
maintenant tu vas pouvoir essayer de te reconstruire.
je vis souvent périodiquement les mêmes inconforts
que personne ne veut comprendre
que personne n'ose me mettre des coups de pieds au cul
que personne ne veut lire avec moi mon journal de vécus.
alors...
tu connais l'histoire de l'aveugle très costaud, et du cul de jatte super légé ?
je l'ai vécu en grande bretagne en 1969.
si tu ne sais pas encore comment formuler tes attentes. fais en des textes dans la rubrique lettre ouverte, il y aura toujours un ou plusieurs regards pour t'écrire "je t'ai lu" "on se fait un petit tour en lessiveuse d'inconforts, les MP ça sert à ça".
grosses bises, que ce doux vent te pousse le céant, pour avancer, va à la pointe du raz, tu comprendras.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 617
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0417] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.