Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 47
Invisible : 0
Total : 50
· guy Olivié · Ali
Équipe de gestion
· Emme
12997 membres inscrits

Montréal: 15 août 12:53:50
Paris: 15 août 18:53:50
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: 700 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
704 poèmes Liste
21180 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
15 août
  Publié: 28 juil à 09:21
Modifié:  1er août à 14:51 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page






En ai-je donc écrit, depuis dix ans bientôt
De ces phrases lustrées à force de patience ?
À quoi servent les mots serrés dans cet étau
Que sont la prosodie, le rythme et l’assonance ?

Ils ont servi, peut-être, à laisser un message
Puisque parmi les miens, peu sont prompts à m’entendre.
La forme est, dans le fond, un moyen de passage
Pour montrer à quel point je suis étrange et tendre.

Parfois je n’ai écrit qu’un verre ou deux, pour voir
Qui n’étaient que piquette à verser dans l’évier.
D’autres textes, patients, attendent au purgatoire
Dans l’alambic obscur de mes bouts de papier.

Puis on doit dénombrer, aussi, les textes drôles,
Je suis fière de savoir que vous en avez ri.
Bien qu’ils ne soient pour moi qu’un simple jeu de rôle,
Un exercice aisé, pirouette d’otarie.

Je relis volontiers les duos imparfaits,
Conversations baroques entre inconnus-amis
On ne sait plus vraiment pourquoi on les a faits,
Enfants non désirés, on les aime à demi.

N’aurai-je donc lustré à la fin qu’un miroir ?
La sève de mes rimes sont des pans de bonheur,
Matière à recycler d’incroyables histoires,
Dont la chair a formé comme un corpus majeur.





  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Quitterie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
14 commentaires
Membre depuis
9 juin
Dernière connexion
6 août
  Publié: 28 juil à 09:47 Citer     Aller en bas de page

Merci pour tous ces verres, je ne me lasse pas de les boire en silence.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
20687 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
15 août
  Publié: 28 juil à 12:13 Citer     Aller en bas de page

Un an avant moi et ce fut un grand plaisir, merci pour avoir fait ta connaissance et avoir apprécié bon nombre de tes écrits.
700 poèmes, je lève mon verre à tout cela. A ta présence parmi nous.
Continue à nous faire plaisir.
Biz ODE 31 - 17
J'ai apprécié ce que tu as écrit

  OM
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
704 poèmes Liste
21180 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
15 août
  Publié: 28 juil à 12:31 Citer     Aller en bas de page

Citation de Quitterie
Merci pour tous ces verres, je ne me lasse pas de les boire en silence.



"Et mon verre s'est brisé comme un éclat de rire" disait Apollinaire.
Merci beaucoup Quitterie

Citation de Ode3117
Un an avant moi et ce fut un grand plaisir, merci pour avoir fait ta connaissance et avoir apprécié bon nombre de tes écrits.
700 poèmes, je lève mon verre à tout cela. A ta présence parmi nous.
Continue à nous faire plaisir.
Biz ODE 31 - 17
J'ai apprécié ce que tu as écrit



Merci Ode, je lis toujours tes poèmes, même si je ne laisse pas de commentaire. Nous sommes des inconnues-amies, ou du moins je l'espère.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
539 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
15 août
  Publié: 28 juil à 13:10
Modifié:  28 juil à 13:14 par Ali
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude,

Voilà un regard honnête et lucide sur tes 700 !

J'ai aimé te lire, parfois beaucoup, parfois un peu moins mais j'admire ta réflexion fulgurante *, j'apprécie ton écriture, ton humour et tes commentaires.

Parfois vache, mais extrême importance, je ne te sais pas méchante.

Paraphrasant Téléphone : "Ça c'est vraiment toi…"

Alors MERCI pour ces moments partagés et à venir !


* qui est parfois une sorte de Bing-Bang inversé



 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
20687 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
15 août
  Publié: 28 juil à 14:05 Citer     Aller en bas de page

Des inconnues-amies, c'est ce que je ressens.
Même si on ne laisse pas de commentaires, cela ne veut pas dire que l'on reste indifférent.
J'ai souvent apprécié certains poètes sur ce site et qui ne m'ont jamais répondu.
Ce n'est pas une obligation. Mais cela n'empêche en rien de les trouver supers.
Biz ODE 31 - 17

  OM
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
704 poèmes Liste
21180 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
15 août
  Publié: 28 juil à 14:42
Modifié:  1er août à 14:52 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de Ali
Bonjour Aude,

Voilà un regard honnête et lucide sur tes 700 !

J'ai aimé te lire, parfois beaucoup, parfois un peu moins mais j'admire ta réflexion fulgurante *, j'apprécie ton écriture, ton humour et tes commentaires.

Parfois vache, mais extrême importance, je ne te sais pas méchante.

Paraphrasant Téléphone : "Ça c'est vraiment toi…"

Alors MERCI pour ces moments partagés et à venir !


* qui est parfois une sorte de Bing-Bang inversé





On ne peut pas aimer tout, chez les autres, ou bien c'est une illusion.

Si j'ai été vache, bourrique ou capricorne, c'est dans ma nature animale, il faut me pardonner ruades, morsures et coups de tête. Je pardonne à mon chat quand il me mord au sang : c'est qu'il m'aime beaucoup.

Merci de ce commentaire Ali, je le garderai précieusement comme tous ceux que j'ai reçus.

Citation de Ode3117
Des inconnues-amies, c'est ce que je ressens.
Même si on ne laisse pas de commentaires, cela ne veut pas dire que l'on reste indifférent.
J'ai souvent apprécié certains poètes sur ce site et qui ne m'ont jamais répondu.
Ce n'est pas une obligation. Mais cela n'empêche en rien de les trouver supers.
Biz ODE 31 - 17



Tu es une belle personne


  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
12061 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
15 août
  Publié: 28 juil à 17:11 Citer     Aller en bas de page

On fête quelque chose et je ne suis pas invitée ?
Félicitations pour le 700 ème. Et tu le vis bien ? Pas de varices, ni de jambes enflées ? Il est vrai que tu n'a pas accouché des 699 premiers dans la douleur...
Bisous

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
3423 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
11 août
  Publié: 28 juil à 17:20
Modifié:  28 juil à 17:24 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Un poème étonnant sur la création littéraire ;

À quoi servent les mots serrés dans cet étau
Que sont la prosodie, le rythme et l’assonance ?



On a parfois cette impression d'étau quand on écrit en vers, c'est vrai : c'est très bien exprimé.


Et au sujet des duos :
On ne sait plus vraiment pourquoi on les a faits,
Enfants non désirés, on les aime à demi.


Très juste également.


Bref, bravo à la poétesse étrange et tendre, capable d'avoir pu produire 700 textes, jusqu'à présent, avec d'autres en perspective...


Amitiés






  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
181 poèmes Liste
9591 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
10 août
  Publié: 29 juil à 02:18 Citer     Aller en bas de page

Obsolète la formule "un vers ça va trois vers bonjour les dégâts"

Oui bon ... elle était facile celle-ça, et je m'étonne que, dans les commentaires précédents, nul n'y ait pensé

Joli texte en tout cas, comme tu sais les faire ! Merci tt plein d'être présente et fidèle depuis tant d'écrits, tant de mots ...

  ISABELLE
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
704 poèmes Liste
21180 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
15 août
  Publié: 29 juil à 04:24
Modifié:  29 juil à 04:26 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
On fête quelque chose et je ne suis pas invitée ?
Félicitations pour le 700 ème. Et tu le vis bien ? Pas de varices, ni de jambes enflées ? Il est vrai que tu n'a pas accouché des 699 premiers dans la douleur...
Bisous



Ma chère tu sais bien que ton badge VIP te donne accès à toutes les cérémonies !

700 c'est un peu fatigant, mais je ne regrette pas de les avoir fait naitre. En plus ça me donne droit aux allocs.

Bisous

Citation de Le Poète Masqué
Un poème étonnant sur la création littéraire ;

À quoi servent les mots serrés dans cet étau
Que sont la prosodie, le rythme et l’assonance ?


On a parfois cette impression d'étau quand on écrit en vers, c'est vrai : c'est très bien exprimé.


Et au sujet des duos :
On ne sait plus vraiment pourquoi on les a faits,
Enfants non désirés, on les aime à demi.

Très juste également.


Bref, bravo à la poétesse étrange et tendre, capable d'avoir pu produire 700 textes, jusqu'à présent, avec d'autres en perspective...


Amitiés



Je suis ravie que ces images aient trouvé un écho chez toi. Mon but, lorsque j'écris, est d'exprimer des impressions personnelles qui aient également une portée générale.

Oui, je sais, j'ai de hautes ambitions

Merci Poète Masqué

Citation de Utherbor
700 poèmes, quel parcours, j'en suis pas encore là.
J'aime bien cette phrase : puisque parmi les miens, peu sont prompts à m'entendre.
Bravo pour tous vos textes, écrits depuis tant d'années, pour notre plus grand plaisir de lecture.

Merci Aude Doiderose, la prolifique poétesse.



Merci à vous pour votre commentaire. Vous verrez, la poésie c'est comme le tatouage, quand on commence on ne s'arrête pas.

Citation de Maschoune
Obsolète la formule "un vers ça va trois vers bonjour les dégâts"

Oui bon ... elle était facile celle-ça, et je m'étonne que, dans les commentaires précédents, nul n'y ait pensé

Joli texte en tout cas, comme tu sais les faire ! Merci tt plein d'être présente et fidèle depuis tant d'écrits, tant de mots ...



Ha Maschoune, je ne suis pas fidèle, mais assidue !

Je trinque avec toi, mais avec du bon vin. Bises

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
4392 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 août
  Publié: 29 juil à 08:08 Citer     Aller en bas de page

Chère poétesse, mes hommages.

700 poèmes reposent sur un vrai besoin d’écrire, le verbe est dans tes gênes, écriture de qualité, fine, libérée reflet d’une forte personnalité un vrai plus pour LPDP et pour moi qui a le plaisir de te lire, je te commente peu car je me refuse aux banalités que pourraient m’inspirer ma sensibilité qui est très différente de la tienne alors continue de nous offrir de beaux poèmes la diversité est toujours pour moi source d’inspiration.

  YD
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
704 poèmes Liste
21180 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
15 août
  Publié: 29 juil à 08:54 Citer     Aller en bas de page

Citation de Y.D
Chère poétesse, mes hommages.

700 poèmes reposent sur un vrai besoin d’écrire, le verbe est dans tes gênes, écriture de qualité, fine, libérée reflet d’une forte personnalité un vrai plus pour LPDP et pour moi qui a le plaisir de te lire, je te commente peu car je me refuse aux banalités que pourraient m’inspirer ma sensibilité qui est très différente de la tienne alors continue de nous offrir de beaux poèmes la diversité est toujours pour moi source d’inspiration.



Très touchée par ton commentaire, Yvon, j'y répondrai d'abord par le plaisir de t'avoir rencontré lors d'une réunion : c'est tellement mieux quand on connait un peu les auteurs qu'on lit. Commenter un poème est souvent difficile, j'en sais quelque chose ; On a envie de dire que les écrits sont reçus, même si ils n'ont pas fait mouche. Alors on laisse un émoticône ou une banalité qui ne reflète pas tout à fait ce qu'on en pense, mais c'est le jeu. Quant à critiquer sincèrement, ma foi, c'est risqué.

Amitiés

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
665 poèmes Liste
14505 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
15 août
  Publié: 29 juil à 11:37
Modifié:  29 juil à 12:15 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

En lisant chacun de 700 poèmes, on reconnaît bien ton schéma A, B, A, B etc. mais je pourrais reconnaître tes mots pour d'autres raisons.Une certaine mésure dans le choix des mots, la longueur du vers, le SUJET , ta capacité de n'être pas monotone malgré tout.

Quand je suis arrivée ici, le 9 décembre 2009, tu étais déjà une star ici.

Depuis tu as mantenu ton status, toujours avec l'aide d'une amie.
Oui, tu aimes avoir une complice avec laquelle faire tes rigolades, bavarder sur ce forum, ton lieu de récrèation et création d'un mythe.-

Tu es mythique dans ton obstination qui te fait écrire et peut être exister un peu comme tu aimerais: libre, sans soucis et sans planning -
Nous on se connaît assez bien.
On ne pourrait être plus différentes. Moi j'aime penser que nous allons, les deux avec obstination, dans directions opposites. C'est notre nature, surtout mon choix dans mon cas.
Tu es pour moi LPDé à l'essence pure : présence assidue, contribution régulière. envie d'y rester malgré les changements, les orages et les disparitions de chers amis.
Je ne laisse pas un signe de particulière affection.
Tu n'aimes pas ça !
Mais la notre est une amitié sincère qui est fondée sur nos mots authentiques toujours et dans nos esprits communiquants.

Je m'aperçois que je viens de préparer ainsi ton prochain portrait pour Forumleaks
J'oubliais: je déteste tes collectifs.

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
126 poèmes Liste
2969 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
2 août
  Publié: 29 juil à 12:31
Modifié:  29 juil à 13:09 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page


Tu vendanges en été ; -) ...700, ça fait beaucoup de verres de St Amour ; -)...nos univers diffèrent mais la passion est partagée..et pour ce qui est de l'utillité, comme le dit Cocteau : "Je sais que la poésie est indispensable mais je ne sais pas à quoi..."

Vrai que laisser un com', n'est pas vmt facile...alors je privilégie ou le silence ou le mot spontané, qu'il soit "émoticone" ne me dérange pas..car tout se joue sur le partage et la franchise...

 "Pour lire un roman il faut deux ou trois heures. Pour lire un poème il faut une vie entière", Bobin exagère à peine...sachant que beauoup d'enfants sont à venir, ça fait beaucoup de lectures...alors, comme je suis pas aussi assidu sur ce site où j'ai posé mes bagages - mais jamais très loin non plus -, j'en profite pour laisser ce p'tit message sur ce dernier né où tu te révèles plus que jamais.

J'avais oublié un truc important, ce sens de l'amitié que je porte aussi haut que toi...ça nous fait au moins un point commun...: -)












  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
1303 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
14 août
  Publié: 29 juil à 14:05 Citer     Aller en bas de page

Bon, j'attends le sept cent unième avec impatience. Ou tu comptes nous faire languir sur le dernier un bon moment. C'est vrai que sept cent... whouah ! Je ne les ai pas tous lu, mais je n'ai jamais été déçu. Merci Aude, Doigts de rose, pour ces bouquets si gentiment partagés. Bises. A bientôt ! C'est comme un anniversaire !

 
victormarie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
70 commentaires
Membre depuis
3 juillet 2016
Dernière connexion
14 août
  Publié: 29 juil à 14:08 Citer     Aller en bas de page

Je vous lie pour la première fois (mais pas la dernière tant vous êtes prolifique) et j'apprécie vos vers, leur rythme ainsi que leur élégance.
Amicalement
Philippe (VM)

 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
30 poèmes Liste
127 commentaires
Membre depuis
22 avril
Dernière connexion
14 août
  Publié: 30 juil à 03:49 Citer     Aller en bas de page

En voyant le titre j'ai cru qu'il s'agissait de la version 2.1 de 300 de Zack Snyder.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
704 poèmes Liste
21180 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
15 août
  Publié: 30 juil à 04:29
Modifié:  30 juil à 05:10 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de Galatea Belga
En lisant chacun de 700 poèmes, on reconnaît bien ton schéma A, B, A, B etc. mais je pourrais reconnaître tes mots pour d'autres raisons.Une certaine mésure dans le choix des mots, la longueur du vers, le SUJET , ta capacité de n'être pas monotone malgré tout.



Mon schéma est plutôt ABBA, (mamma mia) mais tu as raison, je suis esclave de la métrique.
Merci pour "pas monotone", je me surveille afin de ne pas me répéter, j'ai pas encore l'âge pour ça.

Citation de Galatea Belga


Quand je suis arrivée ici, le 9 décembre 2009, tu étais déjà une star ici.



Vraiment ? Mais je n'ai publié mon premier texte qu'en mars 2009 !
Quelle ascension foudroyante !

Citation de Galatea Belga

Depuis tu as mantenu ton status, toujours avec l'aide d'une amie.
Oui, tu aimes avoir une complice avec laquelle faire tes rigolades, bavarder sur ce forum, ton lieu de récrèation et création d'un mythe.-

Tu es mythique dans ton obstination qui te fait écrire et peut être exister un peu comme tu aimerais: libre, sans soucis et sans planning -



C'est vrai que LPDP est un lieu de récréation ou de re-création. Oui j'entretiens un mythe, évidemment ! Comment tu crois que Madonna en est arrivé là où elle est ? Et Lady Gaga, hein ?
Toi aussi tu entretiens un mythe : plutôt du genre préraphaélite, éthéré, pensive, sage, profonde et empathique. Moi c'est le contraire, comme tu l'as noté :

Nous on se connaît assez bien.
On ne pourrait être plus différentes.


Provocatrice, clownesque, ironique, limite obscène. enfin distrayante?

Et puis j'évite la tristesse, le spleen, les appels au secours pitoyables, je les fuis. Je refuse d'entrer dans le jeu des déprimés : ça me déprime. Ce n'est pas méchanceté ou indifférence, mais je ne suis pas un être "soignant", je fouette les âmes sensibles pour les faire passer l'obstacle, ça marche, de temps en temps.

Citation de Galatea Belga

Tu es pour moi LPDé à l'essence pure : présence assidue, contribution régulière. envie d'y rester malgré les changements, les orages et les disparitions de chers amis.
Je ne laisse pas un signe de particulière affection.
Tu n'aimes pas ça !
Mais la notre est une amitié sincère qui est fondée sur nos mots authentiques toujours et dans nos esprits communiquants.

Je m'aperçois que je viens de préparer ainsi ton prochain portrait pour Forumleaks
J'oubliais: je déteste tes collectifs.



La vie, c'est le changement, les membres du site s'en vont, d'autres arrivent, du moment que l'on partage l'écriture, c'est l'essentiel.

Voilà, pas de bisous entre nous, mais bien contente de ta présence sous ce texte et de l'occasion d'échanger.

Je t'ai saboté ton "forumsleaks", mais écris le quand même !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
victormarie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
70 commentaires
Membre depuis
3 juillet 2016
Dernière connexion
14 août
  Publié: 30 juil à 05:39 Citer     Aller en bas de page

Citation de victormarie
Je vous lie pour la première fois (mais pas la dernière tant vous êtes prolifique) et j'apprécie vos vers, leur rythme ainsi que leur élégance.
Amicalement
Philippe (VM)



lapsus j'ai écrit "LIE" au lieu de lis...Il est vrai que vos vers me parlent...

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
704 poèmes Liste
21180 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
15 août
  Publié: 30 juil à 05:58 Citer     Aller en bas de page

Citation de RiagalemArtem
Tu vendanges en été ; -) ...700, ça fait beaucoup de verres de St Amour ; -)...nos univers diffèrent mais la passion est partagée..et pour ce qui est de l'utillité, comme le dit Cocteau : "Je sais que la poésie est indispensable mais je ne sais pas à quoi..."

Vrai que laisser un com', n'est pas vmt facile...alors je privilégie ou le silence ou le mot spontané, qu'il soit "émoticone" ne me dérange pas..car tout se joue sur le partage et la franchise...

"Pour lire un roman il faut deux ou trois heures. Pour lire un poème il faut une vie entière", Bobin exagère à peine...sachant que beauoup d'enfants sont à venir, ça fait beaucoup de lectures...alors, comme je suis pas aussi assidu sur ce site où j'ai posé mes bagages - mais jamais très loin non plus -, j'en profite pour laisser ce p'tit message sur ce dernier né où tu te révèles plus que jamais.

J'avais oublié un truc important, ce sens de l'amitié que je porte aussi haut que toi...ça nous fait au moins un point commun...: -)



Merci beaucoup pour les citations que je ne connaissais pas et surtout pour ta gentillesse.

Citation de Jean-Claude Glissant
Bon, j'attends le sept cent unième avec impatience. Ou tu comptes nous faire languir sur le dernier un bon moment. C'est vrai que sept cent... whouah ! Je ne les ai pas tous lu, mais je n'ai jamais été déçu. Merci Aude, Doigts de rose, pour ces bouquets si gentiment partagés. Bises. A bientôt ! C'est comme un anniversaire !



Bah j'ignore complètement ce que sera le suivant et quand il se manifestera. Comme c'est une activité quasi-hormonale chez moi je ne me force jamais à écrire.
Merci pour ta présence, je lève mon verre et je trinque avec toi !

Citation de Victormarie
Je vous lie pour la première fois (mais pas la dernière tant vous êtes prolifique) et j'apprécie vos vers, leur rythme ainsi que leur élégance.
Amicalement
Philippe (VM)



Merci de me lier, mais ne serrez pas trop les nœuds, j'ai la peau sensible.

Citation de Amanda
En voyant le titre j'ai cru qu'il s'agissait de la version 2.1 de 300 de Zack Snyder.



Ha ouiiii ! Le gros navet avec des mecs super bien gaulés qui portent des spartiates ?
C'est une bonne idée ça ! J'écrirai peut être un poème épique là-dessus. Avec plein de figurants que j'irai recruter dans les salles de sport !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 292
Réponses: 23
Réponses uniques: 14
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0754] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.