Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 256
Invisible : 0
Total : 257
· Nmbone
13159 membres inscrits

Montréal: 26 mai 18:55:56
Paris: 27 mai 00:55:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: L’aurore Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
358 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 4 août 2018 à 16:09
Modifié:  6 août 2018 à 05:37 par Emme
Citer     Aller en bas de page

L’aurore s’allonge sur l’horizon,
les jeunes fleurs sortent de terre,
la coccinelle se chauffe au soleil,
dans un berceau d’avoine bleue,
plein d’œufs, le nid, perle de rosée,
la taupe en ces fraîches galeries,
ronfle sur son destin pantouflard.
Les jeunes graines écloses du sol,
les clochettes fleurissent où les abeilles
aspirent le nectar sur un long silence,
les séraphins sourient l’archet aux doigts
sur l’enchantement harmonieux d’amour.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
482 poèmes Liste
22855 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 5 août 2018 à 04:31 Citer     Aller en bas de page

C'est une magnifique image, mais le temps d'un verbe me surprend. C'est joliment décrit et la taupe qui ronfle sur son destin pantouflard, c'est génial
Merci pour ce poème que j'apprécie beaucoup.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Authilie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2016
Dernière connexion
9 décembre 2019
  Publié: 5 août 2018 à 10:19 Citer     Aller en bas de page

Même remarque qu'Ode, et même émerveillement.

 
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
948 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
9 mai
  Publié: 5 août 2018 à 13:32 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Dominique,

Une parenthèse du temps, un instantané de la nature à son réveil dans la solitude et le recueillement des choses simples et nues.
Un contraste bien marqué entre la nature et l'homme qui ne s'est toujours pas débarrassé de ses prétentions.

...Et puis ces deux vers qui sont une quintessence du poème:
" les séraphins sourient l’archet aux doigts
sur l’enchantement harmonieux d’amour. "

Amicalement
JMJ

 
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
1211 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
30 avril
  Publié: 6 août 2018 à 14:15 Citer     Aller en bas de page

Dominique Bouy,
Un beau poème par lequel vous avez su très bien restituer cette fraîcheur si pleine de douceur de l'aurore quand les premiers rayons du soleil tellement précieux touchent la nature et lui redonnent instantanément vie comme par magie.Les deux derniers vers sont magnifiques et transcendent la nature.
Amitiés sincères.

  Flora Lynn
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 398
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0429] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.