Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 32
Invisible : 0
Total : 36
· dejamorte · Fried · Dimitryet · dreampop
13569 membres inscrits

Montréal: 24 sept 07:17:28
Paris: 24 sept 13:17:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémères 2020 (semaine 4) : "Rio de Janeiro" :: Jacaranda da Bahia Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
320 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
2 août
  Publié: 18 juil à 16:48
Modifié:  19 juil à 00:53 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

"Jacaranda da Bahia"

(Marathon éphémères 2020 - semaine 4)


Aujourd'hui, la mer est grise et le ciel voilé... Un vent peu bavard
Semble s'essouffler sur le sable blanc d'un Copacabana en deuil.
Les croix noires* ont remplacé les parasols, les maillots Neymar*,
Les palmiers, la coco et le bling-bling des déhanchés tape-à-l'oeil.


Au milieu des sépultures factices ornées du drapeau auriverde*,
Un vieil homme, à genoux sur la baie, médite sur un pays en sursis.
Sa tragédie réside dans le bois de sa guitare telle une larve saperde*
Grignotant le palissandre de Rio*, déforestant sans le moindre répit


Les terres indigènes ; le sol sacré d'Amazonie, celui de ses ancêtres :
La violence, répondant au nom d'activités commerciales très juteuses,
Saigna l'écorce à la hache, les troncs furent visibles à des kilomètres
À la ronde quand les feux de forêt brûlèrent leurs nuits malheureuses.


Au milieu des sépultures factices ornées du drapeau auriverde*,
Le vieil homme, debout sur la baie, chante le soleil "son beau pays".
Ce bout de bois est l'espoir qu'il compose pour que rien ne se perde.
Entre les six cordes, ses doigts livrent des arpèges à la douceur infinie


Les beaux jours reviendront, avec eux leur lot de touristes venus siroter
Une caïpirinha... Et sur la plage, le vieil homme leur jouera un air de bossa.
Il leur racontera les arbres millénaires comme un hommage à la durabilité
Et à la replantation d'une essence aujourd'hui protégée, Jacaranda da Bahia*.


Franck (17/07/2020)



* Les croix noires : Cent tombes ont été symboliquement creusées par une ONG sur la plage de Copacabana, à Rio de Janeiro, pour rendre hommage aux milliers de Brésiliens morts du Covid-19 et dénoncer l'« incompétence » des pouvoirs publics face à la pandémie.
* Neymar : est un footballeur international brésilien évoluant au poste d'attaquant au Paris Saint-Germain, et pour l'équipe nationale du Brésil, dont il est le capitaine depuis 2014.
* Auriverde : Emprunt du portugais brésilien auriverde, dérivé de verde (« vert ») avec le préfixe auri- (« doré, d’or »), les couleurs du drapeau brésilien et couleurs des maillots de plusieurs équipes nationales de sport brésiliennes.
* Saperde : Coléoptère très nuisible de la famille des Longicornes dont les larves vivent dans le bois.
* le palissandre de Rio : "Le Jacaranda da Bahia" est l'une des essences les plus recherchées. Elle est connue en France sous l’appellation "Palissandre de Rio". Ce bois est apprécié pour sa grande densité et sa dureté. Le palissandre du Brésil est l’un des bois préférés des fabricants de musique depuis des siècles. Il sert à la fabrication des pianos et des instruments à cordes comme les guitares et les violons auxquels il donne une sonorité unique. C’est l’une des espèces protégées par la Convention de Washington qui interdit leur commerce. Les palissandres de Rio et de Madagascar sont devenus très rares aujourd’hui car seules les pièces antérieures à l’interdiction peuvent encore être vendues.
* Le Jacaranda da Bahia : Le Brésil, le pays du bois tropical par excellence où le palissandre est connu sous l’appellation "Jacaranda da Bahia" (En France "palissandre de Rio").


 
doux18 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
198 poèmes Liste
657 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 18 juil à 17:06 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Franck,

C'est triste et violent comme la vie... Un tableau glaçant d'un pays en déréliction, avec en filigrane une civilisation profanée par le profit. Quand la carte postale s'estompe reste un vieil homme et sa guitare, quelques airs de musiques et des bois millénaires...

Merci pour ce partage émouvant et puissant.

Pierre-Emmanuel

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
14370 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 19 juil à 00:51 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
C'est un poème d'une grande force qui m'a happée. J'ai beaucoup aimé cette interprétation du thème et je vais garder ce "Jacaranda da Bahia" dans mes carnets de voyages.

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
392 poèmes Liste
4291 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 19 juil à 01:40
Modifié:  19 juil à 01:43 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Franck,
un poème qui ne laisse pas indifférent et dans lequel tout est dit.
Le Brésil s'enfonce de plus en plus dans la misère et le virus qui n'arrange rien, pourtant ce pays fait parti des grandes puissances mondiales.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
5661 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 23 juil à 09:20 Citer     Aller en bas de page

Je dirai avec Aragon :
"Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare"
Un très beau texte

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
320 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
2 août
  Publié: 25 juil à 12:29 Citer     Aller en bas de page

- Merci Pierre-Emmanuel pour ton commentaire qui me touche particulièrement.
Car au-delà du commentaire, tu sais combien ta présence ici m'honore... et le mot est faible.
A nouveau, un grand merci à toi !
Mes amitiés - Franck


- Merci Adamantine,
Quand une personne, dont vous admirez vraiment beaucoup l'esprit et le travail, vous laisse un tel commentaire, et bien je ne peux être qu'extrêmement touché... Je savoure tout simplement, je savoure !
Amitiés - Franck
PS: Merci aussi à vous pour la relecture et les corrections apportées au texte.


- Hello Pichardin, merci beaucoup pour ton com'.
Oui tu as tout à fait raison, ce pays fait pourtant parti des grandes puissances mondiales mais faut voir qui sont aux manettes et là, ça va au-delà du film d'horreur si je puis me permettre...
Aussi, merci à toi d'être passé par là.
Amitiés - Franck


- Merci Lacase pour cette citation d'Aragon, joli morceau choisi...
Il disait aussi je crois dans ce même texte:
"Ce qu’il faut de malheur pour la moindre chanson. Ce qu’il faut de regrets pour payer un frisson."
Merci pour tes mots.
Amitiés - Franck


 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 271
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0283] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.