Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 52
Invisible : 0
Total : 52
13029 membres inscrits

Montréal: 19 déc 02:54:18
Paris: 19 déc 08:54:18
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le Jugement Dernier Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


« La Foi est un arc-en-ciel plein de couleurs, dommage que les religions soient daltoniennes. » Sh
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
295 poèmes Liste
1935 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 9 août à 11:34
Modifié:  10 août à 05:37 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page





Le Jugement Dernier

***

Vois les veines de feu qui déchirent nos drames,
Dessiner dans le ciel une colère sacrée,
Et les tambours de Dieu lancer l’appel aux armes,
Pour sortir du sommeil le cœur de ses guerriers.

Les erreurs de mon père s’abattent sur mon âme,
Les larmes de ma mère coulent pour s’oublier,
Et je cache ma peine pour effacer les blâmes,
Pour éclaircir l’ébène de mon sombre passé.

Vois les traces de sang en pluie autour de moi,
Elles parlent de vie qui s’est éparpillée,
Emportée par le vent pour effacer la joie,
Et de la nostalgie de nos nuits étoilées.

Les péchés de mes frères résonnent en écho,
Les douleurs de ma chair se cicatrisent mal,
Au-delà de la haine, au-delà de mes maux,
Ma pensée reste humaine et mon cœur animal.

Vois les veines de feu se déchirer en flammes,
Et couler dans le ciel une couleur sacrée,
Les tambours du bon Dieu lancent l’appel aux âmes,
Et louent de l’éternel, son jugement dernier.





  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
266 poèmes Liste
4563 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
16 décembre
  Publié: 9 août à 12:43 Citer     Aller en bas de page

Citation de Sylvain
Ma pensée reste humaine et mon cœur animal.



Ce vers me parle beaucoup. cela a été une vraie question pour moi

Très beau poème un peu "noir" pour moi mais c'est la liberté du poète

Amitiés
Yvon

  YD
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
667 poèmes Liste
3934 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 11 août à 05:28 Citer     Aller en bas de page

Shovnigorath le gladiateur

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1523 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
11 octobre
  Publié: 11 août à 18:36 Citer     Aller en bas de page

Merci pour cette lecture appréciée tant la métrique est parfaitement ciselée, le rythme est entraînant.
Du bel ouvrage.

LYKAN

 
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


« La Foi est un arc-en-ciel plein de couleurs, dommage que les religions soient daltoniennes. » Sh
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
295 poèmes Liste
1935 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 14 août à 03:27
Modifié:  14 août à 03:29 par Shovnigorath
Citer     Aller en bas de page

Citation de Y.D

Citation de Sylvain
Ma pensée reste humaine et mon cœur animal.



Ce vers me parle beaucoup. cela a été une vraie question pour moi

Très beau poème un peu "noir" pour moi mais c'est la liberté du poète

Amitiés
Yvon



Bonjour Yvon,
Un vers plein de contraste qui lutte sans savoir comment calmer le jeu, merci pour ta participation ami

Amitié

Citation de ODIN
Shovnigorath le gladiateur



Hahaha, Odin « gladiateur »? Comme tu y vas ...%))))

Merci mon ami

Citation de Lykan
Merci pour cette lecture appréciée tant la métrique est parfaitement ciselée, le rythme est entraînant.
Du bel ouvrage.

LYKAN



Merci Lyman pour ces mots réconfortants et appréciés

Amicalement,


Sylvain

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 204
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0348] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.