Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 319
Invisible : 0
Total : 321
· Muaddid · Poex
13160 membres inscrits

Montréal: 26 mai 19:22:33
Paris: 27 mai 01:22:33
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: La pauvreté Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
358 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 21 août 2018 à 16:13
Modifié:  22 août 2018 à 02:41 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

La république avec sa mémoire cendreuse,
glaciale et embuée, méjuge un citoyen,
dans ses bras le corps dénudé, il est seul,
avec un silence froid et grave,
son existence la pauvreté,
son hymne l’intensité de sa douleur,
son vêtement l'isolement absolu,
les saisons lui tricotent le pull de l’obscur.
Ici et là, ces êtres des villes et des villages,
comme un arbre au fond de l’hiver,
plus implacable que les jours enivrés,
le sommeil brisé, entre l’instant et le vide.
Dans l’infâme misère sans fin il s’en va,
vers les poubelles le fleuve de la faim,
cette nuit où l’univers vit tranquille,
bien qu’il n’ait aucun éclat chaleureux,
pour ceux où le regard ne sourit plus,
le calice du mauvais vin est son refuge
et le destin a tissé la toile du dédain.

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
9399 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 22 août 2018 à 02:28 Citer     Aller en bas de page

j'ai connu des temps de fraternité.
un abri de morceaux récupérés et assemblés.
un grand feu de bois trop petits.
des restes de poubelles de riches, ou des jetés de lieux de restaurations, ou d'accords aux fins de marchés ou de dépôts de grandes surfaces non détériorés, à plusieurs nous faisions les collectes. pour ces passages nous étions connu et reconnu.
et ensemble nous faisions les répartitions sans critiquer.
les lavages automatiques nous étaient offert, et nos animaux nous tenaient compagnie. nous n'étions plus des pauvres.

 
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
1211 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
30 avril
  Publié: 2 sept 2018 à 13:35 Citer     Aller en bas de page

Dominique Bouy,
Un poème plein de sensibilité qui compatit pleinement au sort si dur infligé aux pauvres.
Amitiés sincères.

  Flora Lynn
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 434
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0379] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.