Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 33
Invisible : 0
Total : 35
· Authilie · Yvan Bert
13045 membres inscrits

Montréal: 26 sept 11:03:24
Paris: 26 sept 17:03:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le Temps D’une Tierce Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
3533 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 7 sept à 17:49
Modifié:  9 sept à 05:27 par Emme
Citer     Aller en bas de page




Le Temps D’une Tierce


Il y a des rencontres qui marquent
Comme l’homme soixantenaire,
Qui au détour d’une remarque,
D’un arpège crépusculaire,

M’a fait remarquer mon aisance,
Lorsque mes doigts, sur le piano,
De la gare ont, là, fait présence,
Pour jouer rien que quelques morceaux.

Lui se battait avec Chopin,
Rejoué lors les mêmes accords
Et ce le temps qu’il en chope un
Fixé, il redoublait d’efforts.

Puis, il m’avait laissé la place,
Avec le plus beau des sourires
En m’offrant bientôt tout l’espace,
Pour que mes mains puissent courir.

Le temps d’attendre l’arrivée,
De mon seul moyen de transport,
Je suis allée jusqu’à chanter,
Lorsqu’il m’a dit « vas-y plus fort ! »

Alors moi je me suis lâchée,
Je n’eus pas peur qu’on me recale,
Je me moquais des passagers,
Libres étaient mes cordes vocales.

J’allais pour rejoindre Paris,
Il faisait le trajet inverse,
Ce fut un bel instant de vie,
Qui dura le temps d’une tierce.

Mais à trop m’attarder dessus,
J’en ai loupé jusqu’à mon train
Délaissant les touches, déçue,
Je dus attendre le prochain..!

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
186 poèmes Liste
9809 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 8 sept à 03:01 Citer     Aller en bas de page

C'est une bonne idée ces pianos dans les gares ... d'autant plus belle qu'elle t'a joliment inspirée

Merci à toi

  ISABELLE
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
196 poèmes Liste
4179 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 8 sept à 04:01 Citer     Aller en bas de page

C'est quelle gare ?
J'irais bien écouter

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
14209 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 8 sept à 11:21 Citer     Aller en bas de page

très belle inspiration

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
401 poèmes Liste
12177 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 9 sept à 08:21 Citer     Aller en bas de page

Un très beau moment de partage musical et poétique.
J'ai beaucoup aimé.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
128 poèmes Liste
3037 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 9 sept à 10:31
Modifié:  9 sept à 14:58 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Bel écrit sur le tempo d'une Brève rencontre, peut-être, mais qui laisse des sensations de magie en "allegro" et que l'on oublie pas...la preuve...
Oui, j'ai aimé te lire...: -)....

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
88 commentaires
Membre depuis
24 août
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 14 sept à 03:29 Citer     Aller en bas de page

Citation de La Brune Colombe



Le Temps D’une Tierce


Il y a des rencontres qui marquent
Comme l’homme soixantenaire,
Qui au détour d’une remarque,
D’un arpège crépusculaire,

M’a fait remarquer mon aisance,
Lorsque mes doigts, sur le piano,
De la gare ont, là, fait présence,
Pour jouer rien que quelques morceaux.

Lui se battait avec Chopin,
Rejoué lors les mêmes accords
Et ce le temps qu’il en chope un
Fixé, il redoublait d’efforts.

Puis, il m’avait laissé la place,
Avec le plus beau des sourires
En m’offrant bientôt tout l’espace,
Pour que mes mains puissent courir.

Le temps d’attendre l’arrivée,
De mon seul moyen de transport,
Je suis allée jusqu’à chanter,
Lorsqu’il m’a dit « vas-y plus fort ! »

Alors moi je me suis lâchée,
Je n’eus pas peur qu’on me recale,
Je me moquais des passagers,
Libres étaient mes cordes vocales.

J’allais pour rejoindre Paris,
Il faisait le trajet inverse,
Ce fut un bel instant de vie,
Qui dura le temps d’une tierce.

Mais à trop m’attarder dessus,
J’en ai loupé jusqu’à mon train
Délaissant les touches, déçue,
Je dus attendre le prochain..!




J'adore cette tranche de vie simple mais riche qui met l'essentiel en avant, l'air de rien. On peut louper son train pour un moment ou le temps ne se mesure pas en durée mais en richesse.
Merci pour cette histoire et bonne journée
Philippe

  Ori
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
358 poèmes Liste
20736 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 19 sept à 03:41 Citer     Aller en bas de page

Un instant à la fois amusant et attendrissant. Au moins, on ne regrette pas d'avoir raté son train dans ces moments-là .

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
2437 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 19 sept à 12:02 Citer     Aller en bas de page

Bonjour La brune colombe
Alors si en plus tu sais faire du piano .... ton avenir est tout tracé : compositrice, parolière .. car cela ne va t'il pas de paire avec l'ėcriture ?
En fait j'ai beaucoup aimé l'idée du dialogue entre ces personnes - d'âges différents - grâce à la musique.
Bonne journée
Chritophe

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 136
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0275] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.