Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 20
13021 membres inscrits

Montréal: 21 oct 22:03:35
Paris: 22 oct 04:03:35
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Automne Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
401 poèmes Liste
12227 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 10 oct à 11:07
Modifié:  11 oct à 00:52 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page




Lorsque le bonheur qui m’entoure
Comme une feuille tourne et tombe,
Quand mes mots uns à uns succombent
Emportant tous mes mots d’amour,

Je ris pour ne pas dériver
En cherchant à tenir en vain
Un fil ténu comme une main
Pour m’aider encore à prier.

J’ai peur ce soir et tu me manques
L’après, si loin, m’effraie déjà
Mais toi, tu ne le sauras pas :
C’est dans mes vers que tu te planques.

T’aimer fut mon plus beau malheur,
Te taire, c’est faire pénitence
Rien n’est plus fin que ton absence
Pour me fissurer en douceur.

Les arbres tanguent et colorent
Mes nuits de pigments orangés,
Demain viendra me réveiller ;
Puisse-t-il n’être qu’indolore...



  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
223 poèmes Liste
14299 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 10 oct à 11:15 Citer     Aller en bas de page

j'aime

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
519 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 10 oct à 11:34
Modifié:  10 oct à 11:34 par PapillonMystere
Citer     Aller en bas de page

Adamantine
Il me parle ce poème.
Ton écriture est toujours une source d'émotion.
Amitiés

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
3193 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 10 oct à 13:52 Citer     Aller en bas de page

Dans ces vers, une tristesse qui résonne en moi.
Merci pour cette belle lecture, Mag
Emme

  la vida son dos dias...vivelos !
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
714 poèmes Liste
21303 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 10 oct à 14:57 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
Les arbres tanguent et colorent
Mes nuits de pigments orangés



Van Gogh

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
401 poèmes Liste
12227 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 10 oct à 16:17 Citer     Aller en bas de page

Citation de mido ben
j'aime



Merci Mido


Citation de PapillonMystere
Adamantine
Il me parle ce poème.
Ton écriture est toujours une source d'émotion.
Amitiés



Tes mots me touchent Papillon..
Merci beaucoup.

Citation de Emme
Dans ces vers, une tristesse qui résonne en moi.
Merci pour cette belle lecture, Mag
Emme



Un fond de tristesse, un zeste d'amour, une pincée de souvenirs... en fait, ce poème est un cocktail
Merci pour tes mots ma doudou.


Citation de Aude Doiderose

Citation de Adamantine
Les arbres tanguent et colorent
Mes nuits de pigments orangés



Van Gogh



C'est beau...

Merci

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
M@rselO


“ Les lèvres de la sagesse sont closes, excepté aux oreilles de la raison „ — H. Trismégiste
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
872 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 11 oct à 00:16 Citer     Aller en bas de page

Douceur et mélancolie dans une enveloppe protectrice...
Comme les châtaignes que j'ai ramassées ce WE, après le fort coup de vent !
Mais c'est délicieux quand on a réussi à l'éplucher...

Je me suis quand même piqué sur le dernier vers, un peu dur...

Amicalement

  M@rs
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
401 poèmes Liste
12227 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 11 oct à 00:55 Citer     Aller en bas de page

Citation de M@rselO
Douceur et mélancolie dans une enveloppe protectrice...
Comme les châtaignes que j'ai ramassées ce WE, après le fort coup de vent !
Mais c'est délicieux quand on a réussi à l'éplucher...

Je me suis quand même piqué sur le dernier vers, un peu dur...

Amicalement



Bonjour et merci pour ces mots laissés. Le dernier vers est âpre prosodiquement parlant, c'est sans doute parce que je le suis aussi Il est dur dans ce qu'il sous-entend... c'est que je le suis souvent également (ça y est, je suis démasquée )

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
9951 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 11 oct à 01:12 Citer     Aller en bas de page

Je trouve que tes mots sont justes pour décrire un certain état d'esprit

Merci à toi

  ISABELLE
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
401 poèmes Liste
12227 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 11 oct à 10:32 Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
Je trouve que tes mots sont justes pour décrire un certain état d'esprit

Merci à toi


Merci beaucoup Isa.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
406 poèmes Liste
21028 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 11 oct à 10:51 Citer     Aller en bas de page

Un poème aussi beau et tourmenté que la peinture que nous propose AUDE, sur Van Gogh.
La fin est touchante.
Merci ADAMANTINE
J'apprécie infiniment ces vers, un bonheur qui tourne et tombe...
Bises ODE 31 - 17

  OM
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
617 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 11 oct à 19:33 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Adamantine,

D'abord merci d'avoir tenu parole et d'avoir invité Jurine et Marie-Thé, à Bâle, pour une nouvelle aventure ubuo-piedsnickelesque. Mais tout de même, admettez qu'habituellement c'est vous deux qui en faites baver aux autres ! Chacun son tour donc…

Merci aussi à ta sœur de plume Aude d'avoir illustré : Oui c'est beau ! le camarade Van Gogh ne peignait pas bien, il peignait vrai et fort, comme cet élan du cœur qu'a eu pour toi Aude.

Puis comme dirait Magali, "il est tout simplement MAGNIFIQUE ce POÈME" . MERCI de l'avoir partagé !

Enfin, et à ressentir autant de peine, s'imaginant onguent pour l'âme ou baume pour le cœur, on a envie de te dire " man ka veni Doudou ! "



 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
2479 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 15 oct à 08:04
Modifié:  15 oct à 17:31 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Un poème avec un bon rythme, un fond douloureux, percutant ... qui me touche ... aussi.
Christophe

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 155
Réponses: 12
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0401] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.