Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 41
Invisible : 0
Total : 43
· dejamorte · Romuald Augustin
13523 membres inscrits

Montréal: 22 sept 16:35:20
Paris: 22 sept 22:35:20
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémères 2020 (semaine 5) : "Cœur d’artichaut" :: "commencez par les castrer..." (recette selon Ginette) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
320 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
2 août
  Publié: 25 juil à 13:48 Citer     Aller en bas de page


"Commencez par les castrer..." (recette selon Ginette)

(Marathon éphémères 2020 - semaine 5)


Commencez par les castrer... D'un coup sec, brisez-leur la queue !
Parce qu'au fond, les artichauts, coeur ou pas coeur, tous les mêmes !
Ils ne jurent fidélité qu'à notre palais, se montrent tendrement goûteux.
Et puis PAF ! Une seconde d'inattention, l'ébullition et c'est le blème :


L'artichaut, archi-chaud, perd son feuillage, expose sa nature véritable
Car nu et sans surveillance, quelle barbe ! Son foin et son gros baratin !
Il se met alors au vert pour caresser l'aigrette*, ses poils traînent à table ;
La belle déambule en garniture d'omelette, en beignet, salade ou gratin,


Tout pour séduire monsieur l'artichaut dans son petit sauna Perrier citron*!
Quelques rappels : peu importe son fleuron, qu'il soit provençal ou breton
Prenez-lui la tige, exercez une pression, cassez puis arrachez-lui un pardon !
Les épluchures n'en seront que plus comestibles après un long, bon, sermon.


"Ginette !! Ginette !!! Il vient quand ce dîner ? Après l'heure c'est plus l'heure* !"
"Arrête de gueuler René ! Je nous prépare de bons artichauts à l'autocuiseur..."
"Grouille Ginette ! J'ai l'estomac dans les talons. Après l'heure c'est plus l'heure* !"
"Ne t'inquiète pas, chéri ! Tu vas être servi, cette recette je la connais par coeur..."


Franck (25/07/2020)


PS : Bon d'accord "second degré", les hommes ne sont pas tous des artichauts et je reconnais que la recette à Ginette a une saveur un peu "étrange", dans le doute, j'ai préféré coller un avertissement au texte.


* Aigrette : Faisceau de poils porté par divers fruits et graines et qui favorise leur dispersion par le vent.
* Perrier : est une eau minérale gazeuse française issue de la source des Bouillens nommée depuis 1903 source Perrier. Sa source se situe à Vergèze dans le Gard à quinze kilomètres de Nîmes.
* Après l'heure c'est plus l'heure : "L'heure, c'est l'heure ; avant l'heure, c'est pas l'heure ; après l'heure, c'est plus l'heure." Jules Jouy


 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
392 poèmes Liste
4291 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 26 juil à 02:16 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Franck,
la recette de Ginette est quelque peu particulière, à la place de René je ne serais pas trop rassuré mais bon c'est leurs oignons.
Il y avait l'homme sandwich, à présent il y a l'homme artichaut.
Amicalement
Pierre

  Pichardin
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
12479 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 27 juil à 02:10 Citer     Aller en bas de page

Ah ah ah J'ai trouvé ton poème très drôle, truffé d'humour !

Merci à toi pour ce plaisir !

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
1568 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 28 juil à 16:00 Citer     Aller en bas de page

Franck, je ne mange pas d'artichaut, maintenant je sais pourquoi
bibizzzz

  SHElene
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
5661 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 29 juil à 05:05 Citer     Aller en bas de page

Elle a un petit côté Maïthé la Ginette...
Bravo pour le ton, le rythme et le lexique
C'est plein d'humour, bel angle d'attaque pour le thème
Merci pour le sourire

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
320 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
2 août
  Publié: 2 août à 07:16 Citer     Aller en bas de page

- Bonjour Pichardin,
Il est clair et évident que Monsieur René sera traité aux petits oignons par dame Ginette...
Préparez les casseroles ! Chaud devant....
Merci d'être passé par là.
Bien à toi.
Amitiés - Franck


- Bonjour Isabelle,
Ton com' est pour moi un sacré compliment parce que je reconnais ne pas forcément être drôle tous les jours pour la majorité plurielle, c'est bien une perf que voilà (lol). Et pour tout te dire, j'ai autour de moi une patrouille masculiniste de petits rageux qui n'ont pas du tout apprécié la teneur de ce texte, je leur précise à nouveau que c'est purement et simplement du "S-E-C-O-N-D degré" !!! Voilà tout, merci beaucoup à toi Isabelle pour tes mots !
Amitiés - Franck


- SHElene, après avoir lu ton dernier poème, j'ai enfin compris pourquoi tu te privais autant de ces artichauts-là... Tu as véritablement toute ma compassion.
Merci pour ton com'
Bises-bises
Franck


- Bonjour Lacase,
Marie-Thérèse Ordonez, dite Maïté, tu as tout à fait raison, y'a un peu de ce côté-là en Ginette.
Oui la Ginette de mes souvenirs avait tendance à manier le couteau de cuisine avec force et insistance dès qu'elle prononçait le prénom de son ex-époux...
Merci d'avoir apprécié.
Amitiés - Franck


- Message subliminal : Non, pas merci à toi Megalophallus ! (Re-second degré)



 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 259
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0275] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.