Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 33
· ode3117 · Obsidiane · andre · Lapoètesse · feethy
13053 membres inscrits

Montréal: 11 déc 08:52:46
Paris: 11 déc 14:52:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Errare humanum est Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
2593 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 29 nov à 09:12
Modifié:  30 nov à 02:18 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

 
Errare humanum est *
 
J’avais tissé au nouveau jour
un chemin blanc porteur de rose
dédale né dans son détour
mystérieux plus qu’il ne l’ose
 
L’espoir est né qu’un avenir
plus que parfait toujours grandisse
Cadavres bus c’était ternir
le sort peu doré comme un calice
 
J’avais nommé tous mes regrets
et désiré barrer leur porte
ou les chasser d’un sobre jet
pour qu’ils s’en aillent aux fonds d’eaux mortes
 
Mais d’or le temps porte le vent
la voile nue s’enfle et affole
l’horizon bleu vers le Levant
iridescent puis s’étiole
 
Les vagues vont comme un fléau
portant les coups au paysage
sans trop savoir du cœur des flots
ce que la mer doit au rivage
 
Si le fleuve a d’étranges cris
au fond sur ses galets qui croulent
au son des pierres des soleils gris
boues de pays vers le sud roulent
 
Je chanterai la Terre nue
chassées enfin toutes bassesses
dans son repos l’ode venue
chair vive que plus rien ne blesse
 
Homme je suis en tout passant
comme élément de chaîne humaine
qui peut tout mais au cœur cassant
faisant sa fin presque certaine
 
 

Kehl, le 29 novembre 2018

 
* L'erreur est humaine
 
 

  La vie commence à chaque instant.
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
664 poèmes Liste
3901 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 29 nov à 09:58 Citer     Aller en bas de page

La fête de l'humanum...Macbeth un ohm

 
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
202 commentaires
Membre depuis
24 août
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 29 nov à 10:00 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
c'est divinement éthérée et malgré un pessimiste avéré ce poème nous emmène dans les tréfonds de l'âme humaine avec bonheur. Bravo et merci.
Philippe

  Ori
Jenn

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
11 commentaires
Membre depuis
5 février 2017
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 29 nov à 10:08
Modifié:  29 nov à 10:08 par Jenn
Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup apprécié, surtout et simplement ceux-ci qui résonnent pour moi comme un poème unique :

J’avais nommé tous mes regrets
et désiré barrer leur porte
ou les chasser d’un sobre jet
pour qu’ils s’en aillent au fond d’eaux mortes

Mais d’or le temps porte le vent
la voile nue s’enfle et affole
l’horizon bleu vers le Levant
iridescent puis s’étiole

Les vagues vont comme un fléau
portant les coups au paysage
sans trop savoir du cœur des flots
ce que la mer doit au rivage

Si le fleuve a d’étranges cris
au fond sur ses galets qui croulent
au son des pierres des soleils gris
boues de pays vers le sud roulent


Merci pour cet instant poétique.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
267 poèmes Liste
4544 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 29 nov à 10:34 Citer     Aller en bas de page

un beau poème, belle écriture comme d'habitude, mais je ressens beaucoup de douleur, une recherche peut-être de rédemption?

Amitiés
Yvon

  YD
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
3098 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 29 nov à 11:32 Citer     Aller en bas de page

De la pure poésie, mais c'est chez toi une belle habitude..
Un style,un rythme, un chemin....

Amitiés

Jiçé

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
10316 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 29 nov à 13:50 Citer     Aller en bas de page

Citation de Drôle d'oiseau
De la pure poésie, mais c'est chez toi une belle habitude..
Un style,un rythme, un chemin....

Amitiés

Jiçé



Je plussoie et note une certaine tristesse ... à moins que cela ne soit des regrets ?

Amicales pensées vers toi JB

  ISABELLE
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
2593 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 29 nov à 16:06 Citer     Aller en bas de page

@ ODIN, ori, Jenn, Y.D, Drôle d'oiseau, Maschoune, merci d'être venus jusqu'ici et d'avoir laissé traces de vos passages.

Ce poème est un peu spécial pour moi. Il est en octosyllabes, mètre que je pratique peu, qui donne un souffle court, surtout parce que j'ai choisi de respecter la césure, mais sans appliquer la règle du e muet. En effet, je trouve que le rythme est soutenu, et me suis senti un peu bousculé dans mes mots. Il y avait du vent dans les voiles

Sur le fond, le texte est pessimiste, oui ori, et répond à mon "angoisse" de voir la Terre détruite par l'homme. Le texte porte un développement, une ascension vers sa fin, en partant d'une situation acceptable et même heureuse. Vous y avez trouvé un chemin, je me garderai bien de préciser lequel ; je crois avoir déjà dit que je n'expliquerai pas ma poésie.

Si ces vers résonnent d'une quelconque manière, c'est que le lecteur y met du sien... de son bois de résonance.

Douleur, tristesse, oui, il y en a.
Rédemption ? Je n'y crois pas trop. Regrets : pas du tout.
Il y a avant tout le sentiment d'être face à quelque chose qui est inéluctable.

Pure poésie ? C'est ce que j'essaie de faire, mais en ce moment, je ne sais pas trop ce que je sors. Mon esprit est un peu trop encombré de réalités palpables qui ne sont pas de la plus haute noblesse. J'ai hâte que 2018 se termine, une année de m.... pour faire court.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
674 poèmes Liste
14639 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 30 nov à 01:10
Modifié:  30 nov à 13:11 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page


Gli umani errano e a volte troppo, con le conseguenze che vediamo.
Mi piace il tema che affronti , l'intensità delle tue parole. La forma é un' altra faccenda: sospetto sempre che dei versi meno costretti dalle rime sarebbero più potenti🤗.
Un caro saluto.
A Strasburgo non mi sono ricordata che abitavi nelle vicinanze...

Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
335 poèmes Liste
3353 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 30 nov à 01:55 Citer     Aller en bas de page

Bonjour JB,
Errare humanum est * et "la vérité est dans le magnum". pardonnes moi mon ton léger mais je n'aime pas voir les gens tristes.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
225 poèmes Liste
14548 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 30 nov à 12:03 Citer     Aller en bas de page

plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
2593 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 30 nov à 12:48 Citer     Aller en bas de page

@ Galatea belga, Pichardin et mido ben, merci.

Carissima Lilia, lo sai che il verso sciolto attraversa tutta la mia poesia ma a volte mi piace ritrovare una forma più classica anche se non è, in questo caso, giusta.
Non abito a Strasburgo ma a Kehl, in Germania vicina.
Baci.

@ Pichardin, je te précise, de plus, que qui perd ses verres est diabolique homme !

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Obsidiane

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
221 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 30 nov à 13:01 Citer     Aller en bas de page

...perseverare diabolicum...

et malheureusement il y a encore beaucoup de diables sur terre

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
12937 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 30 nov à 16:49 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir In Poésie,

Une très belle poésie !
Bravo !



Bonne soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
138 poèmes Liste
3452 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 30 nov à 17:10 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Jean-Baptiste,
A ton angoisse que nous pouvons ressentir également je dédie ce poème d'Andrée Chédid:

Ainsi va le monde

Ainsi va le monde
Soulevé par l'amour
Rompu par les haines
Formé d'argile et d'étincelles
Inflexible Malléable
Happé par les chimères
Ligoté par le temps
Fait de pesanteurs et d'ailes
Esclave ou maître
De son cri

Ainsi va le monde
Si profane Si magique
En sa gamme d'aube et d'ombres
Tantôt agneau
Tantôt ennemi.

Un peu d'espoir malgré tout…
Je te nomme poète mais au-dessus il y a la poésie.


Amitiés
jlouis






de

  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
Miette
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
224 commentaires
Membre depuis
30 novembre
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 1er déc à 08:22 Citer     Aller en bas de page

Merci de votre partage, c'est un beau texte. Certains passages sont vraiment intéressants je trouve

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
2593 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 1er déc à 08:43 Citer     Aller en bas de page

@ Obsidiane, Sybille, Jean-Louis et Miette, merci merci merci.

Jean-Louis... tu veux dire au-dessus de deux mètres ?
Mais c'est normal, la Poésie c'est l'Éther, c'est stratosphérique ! Mes mots sont de la Terre.
Merci de ce compliment, de ta part justement apprécié.

Mais... que serais-je sans la Poésie ? Sans son souffle vital ?

Je ne connaissais pas ce poème de Chedid.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 174
Réponses: 16
Réponses uniques: 14
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0599] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.